Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

[Covid-19] Bernard Farges, président de la Cnaoc : "Il est urgent de faire circuler l'argent"

Pour la Cnaoc, face à l'impact économique du Coronavirus, l’urgence c’est la trésorerie des acteurs de la filière viticole, afin d’éviter des défaillances en chaîne.

Bernard Farges, président de la Cnaoc
Pour Bernard Farges, président de la Cnaoc, "chaque acteur doit désormais se rapprocher de sa banque. Il est urgent de faire circuler l’argent pour éviter des défaillances d’entreprises."
© Cnaoc

Dans un communiqué du 24 mars, la Cnaoc (confédération des AOC viticoles) invite tous les acteurs de la filière viticole à faire appel aux banques pour assurer leur trésorerie, en danger face au « ralentissement brutal et massif de la commercialisation » alors qu’il faut pouvoir payer la main d’œuvre essentielle aux travaux viticoles ainsi que les fournisseurs.

« Il faut absolument éviter d’ajouter une crise de trésorerie à une crise sanitaire », insiste Éric Tesson, directeur de la Cnaoc, interviewé par nos confrères d’Agra presse.  

Pour la Cnaoc, « il est impératif que les acteurs de l’amont et de l’aval de la filière viticole honorent leurs factures en cours. Cafés, restaurants, cavistes, négociants doivent aller chercher de la trésorerie auprès des banques, les vignerons doivent faire la même chose. L’Etat aide les entreprises et les entreprises doivent s’aider en honorant leurs factures ».  Selon la confédération, les banques doivent jouer ce rôle sachant qu’elles bénéficient d’une garantie de l’Etat de 300 milliards d’euros pour les prêts qu’elles accordent aux entreprises. Ce dispositif a été lancé le 25 mars.

 « Le mécanisme de prêts garantis par l’Etat doit impérativement être sollicité par toutes les entreprises pour honorer les factures. Chaque acteur doit désormais se rapprocher de sa banque. Il est urgent de faire circuler l’argent pour éviter des défaillances d’entreprises. Il y a déjà assez de difficulté avec la raréfaction des points de ventes, les problèmes de logistique et de main d’œuvre”, a déclaré Bernard Farges, le président de la Cnaoc.

La Cnaoc, compte aussi sur l’assouplissement des règles sociales qui doit être précisé par des ordonnances pour que les exploitations soit aidées à gérer le manque de main d’œuvre.

 

Prêt garanti mode d'emploi

Obtenir un prêt garanti par l’Etat requiert deux démarches :

- Prendre en contact avec sa banque pour négocier le prêt. La limite est de 25% du chiffre d'affaires annuel ou 2 ans de masse salariale pour les entreprises en création ou innovantes.

- Une fois le pré-accord de la banque obtenu, il faut se connecter sur la plateforme attestation-pge.bpifrance.fr pour obtenir un identifiant unique puis le communiquer à sa banque pour que le prêt puisse débuter.

A l'issue d'un an, l'amortissement du prêt peut être étalé une durée de 12 mois à 60 mois.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
La grêle prend la Provence par surprise
Lundi 18 mai vers 17h, un orage de grêle non prévu a frappé la Provence verte. Les dégâts sont hétérogènes, mais certaines…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole