Aller au contenu principal

Maîtriser l’oxygène au conditionnement

La qualité d’un vin ne tient parfois qu’à quelques milligrammes d’oxygène. Le conditionnement, dernière manipulation avant l’arrivée au consommateur, est une étape cruciale. Voici les clefs pour conserver au mieux le potentiel de son vin.

Bruno EyguEsier 
a travaillé avec Inter Rhône 
et la cave 
de Rasteau pour développer un conditionnement des bag-in-box sous azote 
et améliorer 
le vieillissement du vin.
Bruno EyguEsier
a travaillé avec Inter Rhône
et la cave
de Rasteau pour développer un conditionnement des bag-in-box sous azote
et améliorer
le vieillissement du vin.
© X. Delbecque

Un client insatisfait, voilà ce qui a fait réagir la cave coopérative de Rasteau (Vaucluse). En impliquant son prestataire de service et en allant chercher l’expertise d’Inter Rhône, elle a décidé d’améliorer le conditionnement de ses bag-in-box de rosé. Ensemble, ils ont réduit la prise d’oxygène due à la bulle d’air emprisonnée dans le BIB. « Il nous est arrivé d’avoir des phénomènes d’oxydation sur des bag-in-box de fin de stocks, explique Jean-Christophe Peyre, directeur d’exploitation de la cave de Rasteau. Notre cave ne peut pas se permettre ce genre d’approximation. En plus de la mauvaise image, ce sont potentiellement des clients bag-in-box perdus. » Il a alors demandé à son prestataire pour la mise en BIB, avec qui il travaille depuis plus de dix ans, de se pencher sur la question. Bruno Eyguesier, gérant de l’entreprise PacaVin, a tout de suite été partant. « J’étais d’autant plus d’accord que c’était une demande grandissante de la part de plusieurs clients, explique-t-il. Il fallait y venir ».

 

Des teneurs en oxygène dans les bulles problématiques

 

Ils ont contacté Sophie Vialis, ingénieur chargée d’études à Inter Rhône, connue pour ses nombreux travaux sur l’oxygène au conditionnement, afin de déterminer les axes d’amélioration et d’apporter des solutions techniques. Sur l’installation mobile de PacaVin, elle a tout mesuré : les concentrations d’oxygène dissous depuis la cuve d’avinage jusqu’au BIB en passant par les filtres ; les volumes des bulles d’air après remplissage ; les teneurs en oxygène dans les bulles… Ce dernier point était le plus critique.
Bruno Eyguesier a donc commandé à sa société de maintenance un système d’injection de gaz, simple boîtier composé de deux petites électrovannes. Pour l’adapter à la machine existante, il a changé le piston de remplissage, en en mettant un conçu pour le passage du gaz. Résultat : dès que la quantité de vin souhaitée s’est écoulée dans la poche, une injection d’azote a lieu juste avant que le piston ne se relève et que le robinet soit posé. Les valeurs d’oxygène gazeux mesurées par Sophie Vialis parlent d’elles-mêmes : 0,83 microgramme par litre dans la bulle, soit 40 % de moins qu’avant.
Très vite, Bruno Eyguesier a équipé son deuxième camion. « L’avantage des installations mobiles c’est qu’elles sont souples, on peut faire évoluer le matériel à la demande. L’investissement a été très raisonnable, il m’a fallu compter entre 3500 et 4000 euros par camion. » Il ne l’a d’ailleurs pas répercuté sur le prix de la prestation. Pour les grosses caves avec qui il travaille, l’inertage à l’azote est devenu systématique.



Pour une amélioration de la durée de vie des produits


De son côté, Jean-Christophe Peyre est satisfait de ce résultat qui lui a permis de gagner en sérénité. « Nous avons gardé la même dose de SO2 qu’auparavant, soit 35 microgramme par litre de libre avant la mise en BIB, car nous sommes sur des rotations longues, ajoute-t-il. Dans la région, il n’est pas raisonnable de faire la mise en été avec les grosses chaleurs, or c’est le moment où nous réalisons le plus de ventes. L’inertage est notre sécurité. » L’installation mobile de PacaVin a été la première de ce type dans la région. Aujourd’hui, rares sont encore les caves qui inertent les bag-in-box à l’azote. Pourtant, Sophie Vialis l’affirme : « la filière dispose de leviers pour améliorer la durée de vie des produits ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

À l'avenir le choix du porte-greffe pourrait être fait en fonction de son influence sur le pH et l'acidité du moût. © P. Cronenberger
Le porte-greffe de la vigne influence l’acidité des moûts
Des chercheurs australiens ont évalué l’effet du porte-greffe sur l’absorption du potassium. Tous ne sont pas égaux, ce qui joue…
Les bennes à vendange peuvent faire partie intégrante de la chaîne de tri, en plus d'assurer le transport. © Gimbre
Le transport de la vendange au service de la qualité
Les vignerons ont mis un point d’honneur à s’équiper de machines à vendanger et de matériels de chai dernier cri pour maintenir…
[ Coronavirus ] Pas de Vinitech-Sifel au parc des expositions de Bordeaux en 2020
Les trop nombreuses incertitudes liées à la situation sanitaire et économique mondiale ont contraint les organisateurs du…
Le Bearcub affiche une largeur de 1,32 m.
Un nouveau robot utilisable en viticulture
La start-up californienne Ztractor prépare un tracteur autonome électrique pour les vignes, mais pas uniquement.
Le moût blanc de noir macère pendant une dizaine de jours sur des marcs rouges issus de vinifications classiques servant à élaborer des cuvées structurées.   © Domaine Zusslin
Un vin rouge fait (presque) comme un blanc
Un domaine alsacien propose une cuvée de pinot noir élaborée à partir d’un blanc de noir repassé sur des marcs de rouges…
La société S.Delafont Barrels commercialise des fûts inox de 320 l à 1650€ HT. Il est possible de financer pour partie l'achat de ces contenants via la subvention "innovation" de FranceAgriMer © J. Gravé
Les fûts se mettent à l'inox
La société gardoise S. Delafont Barrels conçoit et commercialise des fûts de 320 litres en acier inoxydable. Favorisant la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole