Aller au contenu principal

Les vignerons champenois militent pour une promotion collective

Les producteurs, par la voie du Syndicat général des vignerons de champagne, militent pour la mise en place d’une communication collective “ champagne ”.

Pascal Férat, réélu à la présidence du Syndicat général des vignerons de champagne le 20 février 2014.
Pascal Férat, réélu à la présidence du Syndicat général des vignerons de champagne le 20 février 2014.
© J.-C. Gutner

“ Nous sommes vent debout pour relancer la communication sur le mot champagne ”, lâchait, le 21 janvier, Pascal Férat, candidat à sa propre succession à la présidence du Syndicat général des vignerons de champagne. Contrairement aux autres régions viticoles, la Champagne ne communique pas de manière générique sur son nom d’appellation : la promotion est réalisée par les marques. Ce choix, le SGV, souhaite le faire évoluer. Pour continuer d’exister au niveau mondial, et ne pas “ disparaître ”, expliquait Pascal Férat, une communication autour du mot “ champagne ” s’impose. Investir sur l’immatériel devient une nécessité, notamment sur les nouveaux marchés consommateurs pour qui la distinction entre effervescents et champagne n’est pas toujours claire. “ Notre logique est fondée sur une démarche globale : il n’y a pas d’antinomie entre collectif et marque ”, insistait Pascal Férat qui estimait que la position des maisons de négoce est en train d’évoluer. Jusqu’alors, cette proposition des producteurs rencontrait une fin de non-recevoir. “ Mais la crise aide à percevoir qu’il ne s’agit pas de mettre une marque contre une autre mais de créer une émulation collective qui draine l’ensemble des consommateurs ”, indiquait Pascal Férat.


Une position prudente du négoce


L’Union des maisons de Champagne (UMC) est pour le moins mesurée sur le sujet. Elle ne prendra une position claire qu’à l’issue de l’étude Champagne 2030 en cours de réalisation et qui doit se pencher sur la question du renforcement de l’image d’appellation. “ Celui-ci passera par des actions collectives mais aussi individuelles visant à améliorer les pratiques commerciales et marketing des opérateurs. S’agissant des actions collectives, rien n’est encore défini, dès lors que l’objectif d’une communication interprofessionnelle ne l’est pas lui-même ”, fait savoir l’UMC. Force est de constater que la production va devoir convaincre…

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Que faire sur les vignes touchées par le gel dans les jours qui suivent ?
Pour aider les viticulteurs à réagir face au gel, l’ICV et la Chambre d’agriculture du Var ont établi quelques préconisations à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole