Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les neurosciences à l’assaut du vin

Grâce aux nouvelles technologies employées par les neuroscientifiques, le cerveau nous livre peu à peu ses mystères. Pourquoi alors ne pas utiliser ces connaissances dans notre métier ? Voici quelques pistes pour s’approprier ce domaine en pleine effervescence.

Si la majorité des vignerons est convaincue des bienfaits du vin pour le cœur, peu connaissent ses effets sur le cerveau. Et pour cause. « Les neurosciences sont complètement oubliées dans la littérature œnologique », regrette Miguel A. Pedroza, docteur en œnologie et chercheur au Centre de neurosciences cognitives du CNRS de Lyon. Elles ont pourtant beaucoup d’enseignements à nous livrer. À commencer par la façon dont nous percevons le vin. Nous savons désormais que l’absorption de vin est traitée par le cerveau de la même façon que celle d’un fruit ou de tout autre aliment. Ce qui n’est pas le cas d’un alcool fort. « La consommation de vin est donc associée à une activité positive », commente le chercheur. Il active le système de récompense primaire, celui-là même qui est à l’origine du plaisir de manger. Mais ce n’est pas tout. Le vin active aussi les aires cérébrales liées aux émotions.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Vous aimerez aussi

Vignette
Adapter le biocontrôle en fonction du risque
Pour réussir une protection avec l’appui du biocontrôle, il est recommandé de surveiller scrupuleusement la pression parasitaire…
Vignette
Cuivre : comment le limiter ?
Le nouveau seuil d’utilisation du cuivre à 4 kg avec possibilité de lissage renforce encore la recherche d’itinéraires pour…
Un châssis entre-roue pour outil interceps
Yohan Eynard, vigneron à Faurilles en Dordogne, a fabriqué son porte-outil entre-roue pour y monter une décavaillonneuse. Voici…
Vignette
Une enrouleuse de fil
Martin Raucoules, salarié du Domaine Gayrard à Milhavet dans le Tarn et Adrien Fraysse, vigneron à Villeneuve-sur-Vère ont conçu…
Vignette
Le chenillard, un incontournable pour les vignes en pente
Avec une part importante du vignoble en pente et en terrasses, les Domaines Schlumberger ont fait le choix de tracteurs…
Vignette
La chenillette, un engin passe-partout
Dans la Marne, le vigneron Dimitri Michel a jeté son dévolu sur la chenillette Rotair, qui lui permet de passer dans tous les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole