Aller au contenu principal

Wine Paris 2024 vise 40 000 visiteurs

Le salon Wine Paris & Vinexpo Paris a présenté les grandes lignes de son édition 2024 qui aura lieu du 12 au 14 février 2024 à Paris Expo Porte de Versailles. Dans un contexte de crise, le salon international annonce tout de même des chiffres en hausse avec 15 % d'exposants et 28 % de surface en plus.

Michel Chapoutier, président de l'UMVIN et Rodolphe Lameyse, directeur général de Vinexposium ont présenté le 23 novembre 2023 à Paris la 5e édition de Wine Paris et le 1er prix des V d'Or.
© C. Gerbod

La 5e édition  de Wine Paris & Vinexpo Paris se tiendra à Paris Expo, porte de Versailles, à Paris, du 12 au 14 février 2024. Elle annonce des exposants issus de 50 pays différents et s’apprête à accueillir 15 % d’exposants en plus par rapport à l’édition 2023, soit un total de 3 900 exposants. 

« Wine Paris s’affirme comme une place où être présent pour vendre ses vins », s’est réjouit Rodolphe Lameyse, directeur général de Vinexposium, en présentant l’édition 2024 du salon, le 23 novembre, à Paris. 

Lire aussi | Wine Paris 2023 : trois innovations pour séduire les jeunes consommateurs

La surface d'exposition va globalement augmenter de 28 %. Pour les exposants français, le gain sera de 8 % mais il atteindra 72 % pour les exposants étrangers. La France reste bien sûr le premier pays exposant avec "100 % des régions viticoles" représentées soulignent les organisateurs. 

« Face à la crise, c’est plus que jamais le moment d’être actif »

Michel Chapoutier, président de l'UMVIN et du comité des V d'Or (voir encadré), a souligné l’importance de la périodicité annuelle. « Le rythme annuel permet de faire un point annuel avec les clients. On parle business, on ne vient pas pour l’image. On peut prospecter. L’enjeu est d’attirer le maximum d’acheteurs », a rappelé le dirigeant. « Face à la crise, c’est plus que jamais le moment d’être actif », a encouragé Rodolphe Lameyse. En présentant, le contexte économique de la filière, le directeur général a fait état de prévisions annonçant que la tendance à la premiumisation se poursuivait mais à un rythme moindre.

Parmi les 40 000 visiteurs espérés, 35 % d'étrangers issus de 155 pays sont attendus. Une cible évidemment prioritaire pour développer l'export.

L’augmentation de surface concerne aussi le hall Be Spirit, consacrée aux autres alcools que le vin. Aux côtés des spiritueux, il accueillera des bières et des cidres ainsi que les produits No/Low (avec moins ou sans alcool).

Une salon à vocation internationale 

« Il y a un véritable engouement des étrangers pour Wine Paris », s’est satisfait Rodolphe Lameyse. L’Italie à elle seule va voir sa surface augmenter de 75 %. « Nos collègues italiens font plus que doubler leur présence à Paris », a appuyé le directeur général. Le second producteur mondial de vin disposera d’un hall entier (Hall 2.2) avec une présence de presque toutes les régions viticoles transalpines.

Parmi les pays qui augmentent leur surface figure par exemple les États-Unis avec un gain de 21 %. La Nouvelle-Zélande et l’Australie seront présents pour la première fois.

Cette internationalisation est logique puisqu’elle est au cœur de la stratégie de Wine Paris. « Beaucoup d’opérateurs ne prendraient pas l’avion pour juste goûter des vins français », a insisté Michel Chapoutier, pour qui il est très important de bien accueillir ces exposants et visiteurs étrangers. 

 

Les V d’Or pour asseoir l’image business du salon 

L’édition 2024 de Wine Paris & Vinexpo Paris organise le premier prix V d’Or dont le comité est présidé par Michel Chapoutier. Présentés comme des « business awards » (prix d’affaires), les V d’Or ambitionnent de récompenser « les initiatives les plus performantes et les plus responsables de la filière internationale des vins et spiritueux ». Vingt-et-un nominés ont été retenus pour cinq catégories : meilleure expérience de marque, meilleure solution business, meilleure mise en marché écoresponsable, meilleure initiative de transmission, meilleure initiative collective. Les gagnants seront dévoilés la veille de l’ouverture du salon, le 11 février 2024.

Les plus lus

Le fonds d'urgence annoncé par Marc Fesneau en réponse à la crise viticole et aux manifestations vient d'être mis en place.
Fonds d’urgence viticole : attention, les délais sont serrés !

Promis par le ministre de l’Agriculture suite aux manifestations, le fonds d’urgence est désormais opérationnel. Il est ouvert…

« Le risque de lancer une telle procédure s’évalue au cas par cas », Maître Louis Lacamp, avocat du viticulteur Rémi Lacombe

Les négociants bordelais Cordier et Maison Ginestet ont été condamnés le 22 février à verser 350 000 € au viticulteur Rémi…

Crise viticole : Marc Fesneau annonce un plan de 230 millions d'euros

Invité ce mercredi 31 janvier sur Sud Radio, le ministre de l’Agriculture Marc Fesneau a dévoilé les mesures du plan viticole…

Pellenc lance le châssis polvalent économique et évolutif Combiviti.
Pellenc Combiviti - Un châssis porte-outils économique et évolutif

Pellenc complète son offre en châssis polyvalents, avec un modèle d'entrée de gamme et évolutif.

Le pulvé autonome Kfast est doté de quatre roues motrices et directrices.
Kubota/Fede - Un pulvérisateur automoteur et autonome pour les vignes et vergers

Kubota présente un robot de pulvérisation, le Kfast. 

agriculteur remplissant le réservoir de gasoil du servant de ferme. gazole non routier. gaz-oil. carburant. GNR. valet de ferme JCB.
Fiscalité : ce qui change pour les viticulteurs en 2024

Parmi les dispositions votées dans la loi de finances pour 2024, plusieurs peuvent concerner les exploitations viticoles. Le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole