Aller au contenu principal
Font Size

Les exportateurs de vins et spiritueux déplorent 26% de pertes aux Etats-Unis

A l’occasion de leur assemblée générale, la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux de France (FEVS) a confirmé le lourd impact de la taxe Trump sur les chiffres d’affaires de ses adhérents et constaté que l’État reste sourd à la demande d’un fonds de compensation.

César Giron, président-directeur général de Martell Mumm Perrier-Jouët (Groupe Pernod Ricard), a été élu pour trois ans à la présidence de la FEVS. Il déplore le manque de soutien de la part de l'Etat français face aux pertes de chiffre d'affaires induites par la taxe Trump.
© FEVS

« Malheureusement, ces paroles sont encore restées sans suite à ce jour », déplore le nouveau président de la FEVS, César Giron, en rappelant la promesse du président de la République Emmanuel Macron, suite à sa visite au salon de l'Agriculture. « En mars dernier, après avoir rencontré la FEVS au salon de l’Agriculture, le président de la République nous écrivait « J’ai bien entendu le message quant à l’urgence. Nous sommes à l’œuvre », se remémore César Giron. Depuis, presque quatre mois se sont écoulés.

Inquiétudes face à la dégradation du contexte économique

La FEVS annonce un recul des ventes de 26% en valeur pour les exportateurs de vins et spiritueux français aux États-Unis sur les cinq premiers mois d’application des sanctions américaines (de fin octobre à fin mars). La fédération estime que le coût de 300 millions d’euros par an évalué en février 2020 par un cabinet indépendant est confirmé. Réunie en assemblée générale le 24 juin, la FEVS a fait état de la forte inquiétude de ses membres face à l’année 2020. Désormais le spectre de la crise économique mondiale s’ajoute aux effets de la taxe Trump, du Brexit et des tensions sur le marché chinois.

Un soutien jugé bien trop inégal face à l'aéronautique

 « En comparaison, le plan de soutien de l’État à la filière Vin se limite aujourd’hui à 150 millions d'euros, y compris les aides en matière de charges sociales, soit 1% des aides octroyées au secteur aéronautique », dénonce la FEVS. Une aide qu'elle estime bien faible au regard des 9 milliards d'euros d'excédent commercial généré par la filière en 2019. « Cette différence de traitement est insupportable », s'insurge César Giron.

Elu à la tête de la FEVS pour 3 ans, César Giron prend la suite d'Antoine Leccia.« Lutter avec force contre l’émergence du protectionnisme sur de nombreux marchés et disposer d’outils d’observation des marchés », sont les missions qu'il estime que la FEVS « doit désormais, encore davantage, remplir ».

 

A lire aussi : "On parlera peut être d'un milliard d'euros perdus à l'export"

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Selon les réglages, les brosses viennent plus ou moins lécher les pieds de vigne. © Boisselet
La brosse rotative intercep travaille en surface
Cet outil de travail du sol intercep permet un désherbage sous le rang tout en limitant les risques d’érosion.
Ecoceps
L'Ecocep revient sur le marché des interceps viticoles
Un an après la fermeture de CGC Agri, trois anciens salariés ont repris le brevet de l'Ecocep pour relancer cet outil de travail…
vinitech-sifel 2018
Le salon Vinitech-Sifel confirme la tenue de son édition 2020
La 22e édition du Vinitech-Sifel aura bien lieu du 1er au 3 décembre au parc des expositions de Bordeaux.…
La reconnaissance de « vins naturels » par Paris serait-elle contraire au droit européen ?
Les autorités françaises ont-elles l’intention de contourner la réglementation européenne en créant une nouvelle dénomination…
 © TikTok/ranjeet32432
Fixer aisément la barre du troisième point
L’astuce du mois nous vient des réseaux sociaux. Une idée pour attacher la barre de poussée du troisième point du tracteur d’une…
 © DR
Diag’Pulvé, un outil pour estimer la qualité d’application avec son smartphone
Pour mesurer rapidement la qualité de la pulvérisation, un projet de recherche appliquée dénommé Diag’Pulvé (1) vient…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole