Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les enzymes : une solution d’hygiène prometteuse

Les produits à base d’enzymes constituent une alternative aux solutions d’hygiène classiques utilisées en œnologie. Voici leur mode d’action.

Plusieurs sociétés proposent aujourd’hui des cocktails d’enzymes conçus soit pour nettoyer le matériel vinaire, soit pour améliorer l’efficacité des désinfectants. Avec moins de pollution des eaux de lavage et plus de sécurité pour les opérateurs, les nettoyants se posent en véritable alternative aux solutions traditionnelles. « Ils permettent un travail plus en profondeur que la soude, surtout sur une surface non lisse comme le béton », commente Emanuele Santantonio, responsable technique pour Piramide SRL, qui représente les produits de la société belge Realco. Néanmoins, leur coût à l’usage est légèrement supérieur. « On se situe autour de 7 à 8 euros le kilo, contre 2,50 euros pour la soude. Et ce pour des concentrations de 0,5 à 1 % contre 1 à 2 % dans le cas de la soude », précise-t-il. Ce type d’application est donc plutôt conseillé sur les surfaces les plus délicates à nettoyer, telles que les membranes de filtres tangentiels.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Vous aimerez aussi

Vignette
Les pratiques du vigneron ont peu d'influence sur les micro-organismes du chai
Diversité et spécificité des populations microbiennes du chai, notamment dans le cadre d’une culture bio, ont fait l’objet d’une…
Vignette
Vers des chais bioclimatiques
La maîtrise thermique de la vinification et du stockage des vins à un coût énergétique réduit était au cœur des échanges du 18…
Vignette
" 2018 comblera les amateurs de bordeaux "
Les crus classés de Bordeaux dévoilent cette semaine leur millésime 2018 après une campagne pour le moins chaotique. Décryptage…
Vignette
Un cépage ancien vinifié au goût du jour
Le damas noir, un cépage autochtone aussi appelé syrah auvergnate, est de retour dans le Puy-de-Dôme. Ses résultats en…
Vignette
Un nouvel outil pour caractériser la fraîcheur dans les vins
À Libourne, en Gironde, le salicylate de méthyle dosé par Œnoteam suscite l’intérêt de ceux qui s’intéressent aux composantes de…
Vignette
Quel profil sensoriel adopter pour les liquoreux bordelais ?
L’Union des grands vins liquoreux de Bordeaux a mené avec l’ISVV deux études associant analyse sensorielle et perception par les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole