Aller au contenu principal
Font Size

Les côtes-du-rhône ont désormais leur timbre de garantie

© X. Delbecque

Le Syndicat des vignerons de côtes-du-rhône a officiellement lancé son timbre de garantie le 10 février dernier. Ce timbre, apposable sur le col de la bouteille et développé par la société Tesa Scribos, atteste que le flacon en présence est un authentique vin de la vallée du Rhône. Il comprend un flashcode, que l’on peut scanner pour arriver sur une plateforme numérique d’identification. Chaque bouteille a un timbre propre et unitaire, et des alertes remontent au jusqu’au syndicat si le produit est flashé un nombre de fois incohérent, qui trahirait une usurpation. Il est d’ailleurs possible de géolocaliser les scans pour récupérer des informations sur les lieux de consommation et de fraude potentielle. Ce flashcode permet, en plus de pouvoir identifier la bouteille, de dématérialiser des informations sur le produit. « Je pense notamment à la liste d’ingrédient et les calories, qui seront sûrement rendues obligatoires dans les prochaines années, indique Phillipe Pellaton, président du syndicat. Ce sera aussi un formidable outil pour la communication, sur lequel pourront s’appuyer les opérations et autres enquêtes de satisfaction. » Dans la pratique, le vigneron devra commander ces timbres au syndicats (au prix de 35 euros les mille), qui seront associés à un numéro de lot. Ce dispositif anti-fraude n’est pour l’heure pas obligatoire, mais pourrait le devenir à terme. L’investissement, représentant 50 000 euros et un budget annuel de 25 000 euros, est pris en compte par le syndicat. Ce dernier travaille avec les douanes pour voir s’il serait possible un jour d’apposer ce timbre sur la capsule, la CRD n’étant plus obligatoire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Selon les réglages, les brosses viennent plus ou moins lécher les pieds de vigne. © Boisselet
La brosse rotative intercep travaille en surface
Cet outil de travail du sol intercep permet un désherbage sous le rang tout en limitant les risques d’érosion.
Ecoceps
L'Ecocep revient sur le marché des interceps viticoles
Un an après la fermeture de CGC Agri, trois anciens salariés ont repris le brevet de l'Ecocep pour relancer cet outil de travail…
vinitech-sifel 2018
Le salon Vinitech-Sifel confirme la tenue de son édition 2020
La 22e édition du Vinitech-Sifel aura bien lieu du 1er au 3 décembre au parc des expositions de Bordeaux.…
La reconnaissance de « vins naturels » par Paris serait-elle contraire au droit européen ?
Les autorités françaises ont-elles l’intention de contourner la réglementation européenne en créant une nouvelle dénomination…
 © TikTok/ranjeet32432
Fixer aisément la barre du troisième point
L’astuce du mois nous vient des réseaux sociaux. Une idée pour attacher la barre de poussée du troisième point du tracteur d’une…
 © DR
Diag’Pulvé, un outil pour estimer la qualité d’application avec son smartphone
Pour mesurer rapidement la qualité de la pulvérisation, un projet de recherche appliquée dénommé Diag’Pulvé (1) vient…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole