Aller au contenu principal

Les bijoux et les vins inspirés par la nature d’Élisa Klur

Quels points communs y a-t-il entre créer des bijoux ou des vins ? Élisa Klur, issue d’une famille vigneronne, en a trouvé au point de mener de front les deux activités.

Les vrilles ont inspiré les premières créations d'Élisa Klur mais elle compte aussi sur le processus de vinification pour lui apporter d'autres idées créatives.
Les vrilles ont inspiré les premières créations d'Élisa Klur mais elle compte aussi sur le processus de vinification pour lui apporter d'autres idées créatives.
© C. Gerbod

Au départ, Élisa Klur s’imaginait avant tout créatrice de bijoux. Elle s’est lancée dans des études d’arts plastiques à Strasbourg puis a rejoint la plus vieille école de bijouterie et horlogerie d’Europe, en Allemagne. La survenue de la Covid-19 a provoqué un déclic. « J’ai eu envie de me rapprocher de la nature et d’y associer le côté artistique. » Cette aspiration a coïncidé avec le proche départ en retraite de son père Clément Klur, vigneron à Katzenthal en Alsace. « Mes parents m’ont laissé libre. La vigne a toujours fait partie de ma vie », confie la jeune femme de 26 ans. Ainsi est née Tack & Glou, sa petite entreprise élaborant des bijoux et des vins artisanaux. En vue de cette double activité, le domaine viticole familial en bio et biodynamie a été réduit de 7 hectares à 1,5 hectare.

La vinification comme source d’idées créatives

Élisa trouve aussi son inspiration dans la vinification. Les Saccharomyces lui ont ainsi inspirés des bagues et des boucles d'oreille.

Les vrilles des vignes ont inspiré ses toutes premières créations. Les Saccharomyces lui ont donné l’idée d’une bague et de boucles d’oreilles façonnées avec des plaques de laiton laissées par son grand-père. « Je trouvais important de rendre hommage aux levures. C’est la base de la vinification », raconte Élisa Klur.

Elle imagine d’autres liens« Par la suite, j’aimerais créer des liens moins évidents, par exemple utiliser la fermentation pour créer des biomatériaux. » Elle pense aussi aux « amas de levures séchées qui deviennent une matière très résistante, transparente, que l’on peut teindre ».

 

Lire aussi : La terre viticole, matériau artistique

Travailler l’origine de la matière première

Le domaine produit 7 vins dont l'Or dans l'air, un vin orange. Élisa dessine les étiquettes.

À l’image des raisins pour l’élaboration d’un vin, elle considère l’origine de la matière première de ses bijoux comme primordiale. « Je trouve ça important d’avoir une histoire derrière l’objet. » Elle source des matériaux précieux éthiques, offrant des garanties sur l’environnement et le travail des enfants, même si c’est « deux fois plus cher ». Elle repère des fournisseurs recyclant des métaux précieux contenus dans les déchets électroniques. Pendant le confinement, elle s’est amusée à créer des boucles d’oreilles en recyclant du plastique. Sa gamme de vin contribue aussi à constituer son univers créatif avec sept vins bio et nature comme Or dans l’air (vin orange), Appel d’R (riesling) ou Pet en l’Air (pétillant naturel).

S’organiser pour produire et vendre

Consciente qu’il faut produire mais aussi vendre, Élisa s’est formée à la gestion. Elle a prévu de passer son BP REA Viti à Rouffach. Elle mise sur le numérique pour se faire connaître et vendre en ligne. Active sur les réseaux sociaux, elle croit aussi aux réseaux non virtuels. Elle est membre de DIVines, l’association de professionnelles du vin alsaciennes, et du réseau de femmes créatrices d’entreprise « Elles osent en Grand Est ». Voir des clients sommeliers et cavistes s’intéresser à ses vrilles en broches la réjouit. Une preuve que bijoux et vins ont bien des liens à cultiver.

Plus de renseignements sur tackglou.net

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Le robot de pulvérisation viticole Yanmar YV01 a fait ses premières armes dans le vignoble champenois.
Yanmar robotise la pulvérisation viticole
Le constructeur japonais Yanmar a dévoilé au salon champenois Viteff un robot dédié à la pulvérisation viticole.
31 dossiers ont été retenus par le jury du Sitevi Innovations Awards
Sitevi Innovations Awards - Quels sont les nominés ?
En attendant de connaître les lauréats du Sitevi Innovation Awards, le Sitevi dévoile les nominés que le jury international a…
La ramasseuse de pierres nécessite un travail du sol fin en amont.
Florian Roux, viticulteur : « Je ramasse toutes sortes de pierres dans les vignes »
En Charente-Maritime, Florian Roux s’est équipé d’une ramasseuse de pierres interrangs. Une stratégie alternative au broyage.
Des norias qui glissent
[Astuce] Des norias de machines à vendanger qui glissent
Gilles Di-Blas, vigneron à Maligny (Yonne), a installé un système ingénieux d’injection d’eau sur sa machine à vendanger New…
Pellenc acquiert une part minoritaire d'AgreenCulture.
Pellenc se rapproche des robots autonomes d'Agreenculture
Pellenc prend une participation dans la startup toulousaine Agreenculture. 
Des systèmes de tri repensés
Des systèmes de tri repensés
Pour les vendanges 2021, Pellenc Pera Œnoprocess fait évoluer sa gamme de machines de tri mécanique et visionique. En voici les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole