Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les atouts de la certification collective en HVE

Depuis fin 2016, la certification HVE peut être gérée collectivement par une structure dite pilote. Faire partie d’un groupe ayant sa propre dynamique et mutualiser les coûts de la certification sont les avantages mis en avant par les certifiés, avant l’accompagnement technique.

Les structures pilotes, auditées tous les ans, s'assurent que les candidats connaissent et respectent le cahier des charges de la certification HVE. Seule une partie des viticulteurs sera auditée par un organisme certificateur, mais tous devront suivre les formations imposées par les structures pilotes. © REUSSIR SA
Les structures pilotes, auditées tous les ans, s'assurent que les candidats connaissent et respectent le cahier des charges de la certification HVE. Seule une partie des viticulteurs sera auditée par un organisme certificateur, mais tous devront suivre les formations imposées par les structures pilotes.
© REUSSIR SA

Coopératives, négociants, collectivités territoriales ou encore interprofessions sont autant de structures susceptibles d’accompagner collectivement une démarche de certification HVE. « En 2014, nous avons mis en place une charte paysagère environnementale qui traduit la volonté politique du syndicat d’inciter ses adhérents à prendre soin de leur environnement », expose Lucile Chedorge, en charge de la mise en application du plan stratégique environnemental du Syndicat des vignerons des côtes-du-rhône. « Après l’introduction des mesures agroenvironnementales dans le cahier des charges en 2018, le déploiement de la certification collective HVE était une évidence. » Une responsabilité que le syndicat souhaite assumer pour ne pas « perdre de vignerons en route ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La boarmie et une chenille arpenteuse qui se confond avec le bois ou les vrilles. © IFV Alsace
La boarmie, mange-bourgeon de la vigne
La boarmie est un mange-bourgeons qui peut attaquer la vigne du stade gonflement des bourgeons jusqu’au stade une feuille étalée…
Pensez à vérifier les produits stockés dans le local phyto. Certains, à l'instar de nombreux glyphosate, ne pourront plus être utilisés l'an prochain. © X. Delbecque
Les actualités phytosanitaires en vigne pour la saison 2020
La campagne 2020 sera marquée par l’arrivée de nombreux produits de biocontrôle et le retrait de certaines spécialités de…
Les drones en viticultures sont principalement utilisés pour réaliser des cartographies montrant l'indice de végétation NDVI des parcelles. © BIVB
Zoom sur les capteurs de végétation
La viticulture de précision est rendue possible par le développement des capteurs. Voici un point sur leur mode de fonctionnement…
De nouveaux espoirs dans la lutte contre le gel en viticulture
Deux procédés inédits en France sont testés cet hiver contre le gel. Le Heat Ranger et les infrarouges longs seront regardés par…
[Salon de l’agriculture] : La médaille au CGA, un accélérateur de ventes
Près de 16000 échantillons de vins seront présentés au Concours Général Agricole, qui a traditionnellement lieu les deux premiers…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole