Aller au contenu principal

Innovation
Le prior, un résistant de qualité plutôt destiné aux vignobles du Nord

Le prior est l’une des quatre premières variétés résistantes rouges à avoir été inscrite au classement définitif. Sa très faible sensibilité aux maladies cryptogamiques et ses qualités techniques en font une variété de choix. Mais il possède des aptitudes plutôt septentrionales.

carte d’identité

Année d’obtention 1987

Pays d’obtention Allemagne

Parents Fr 4-61 x Fr 236-75 R

Ancêtres connus pinot, merzling, aramon

Couleur rouge

Surface cultivée en Europe entre 5 et 50 hectares

Autorisation Allemagne, Autriche, France (sans IG), Italie, Suisse

Résistance mildiou (très bonne), oïdium (bonne) et botrytis (très bonne)

Degré de résistance monogénique

Précocité moyenne

Potentiel de production moyen

Profil sensoriel fruité et structuré

Impression générale bonne

Diffusion pépinières Volker Freytag, Reben Sibbus (Allemagne), Ph. Borioli (Suisse)…

 

Le prior a un comportement agronomique intéressant et donne des vins de qualité satisfaisante.

Sensibilité aux maladies et phénologie

Un haut niveau de résistance

Le prior est une obtention allemande du Weinbauinstitut (WBI) de Freiburg, datant de 1987. Cette variété rouge est issue d’une cascade d’hybridation complexe de différents cépages européens (aramon, alicante, riesling, pinot…) avec plusieurs autres genres de Vitis (rupestris, labrusca, riparia…). Bien que monogénique, son degré de résistance aux maladies (mildiou, oïdium et botrytis) est très élevé ; l’un des meilleurs concernant les obtentions du WBI.

Sans traitement et en cas de forte pression, de légères taches de mildiou peuvent apparaître sur feuilles, mais les grappes sont rarement atteintes. Sur oïdium par contre, de petites taches sur feuilles sont plus fréquentes, et une atteinte modérée sur grappes est physiologiquement possible. En termes de phénologie, le prior débourre (en moyenne) quelques jours après le pinot noir, et arrive à maturité une semaine environ après ce même cépage (1re à 2e époque).

Caractéristiques agronomiques

Plus à l’aise en contexte frais

« Le prior a de grosses feuilles épaisses, donc il transpire beaucoup, avertit Vincent Pugibet, vigneron qui en cultive un demi-hectare dans l’Hérault. Cela peut causer des problèmes lors de périodes de sécheresse, surtout sous notre climat. » Dans les sols frais et profonds, il ne rencontre a priori pas de souci, mais il est recommandé de prévoir une irrigation sur des sol secs ou caillouteux de l’arc méditerranéen.

Le prior développe une forte vigueur, qui s’accompagne d’un feuillage dense et d’un port érigé. L’ICV recommande de privilégier une taille courte. Autre atout, prior présente un faible risque de coulure. Les grappes sont volumineuses et compactes, mais les grains extrêmement fermes rendent le prior quasiment insensible au botrytis. Ses rendements peuvent atteindre 10 à 13 tonnes hectare, soit une production moyenne.

Potentialités technologiques

Un profil sur le fruit

Les chercheurs de l’Agroscope de Changins, en Suisse décrivent les vins issus de cette variété comme étant très colorés, discrètement fruités et agréables, avec une assez bonne structure et des tannins généralement enrobés. Les analyses de l’ICV sur trois vins allemands montrent un pH entre 3,7 et 3,9, une acidité totale de 3,2 à 3,4 g H2SO4/l, et une DO 280 entre 40,5 et 69. Leur panel de dégustateurs professionnels note une bonne impression de qualité générale en moyenne (équivalente au merlot), avec une dominante d’arômes de fruit frais et confiture, et un léger côté herbacé. Cultivé en Italie il montre une bonne capacité de vieillissement.

Retrouvez toutes nos fiches sur les variétés résistantes :

Divico, une variété prometteuse pour des vins concentrés

La variété résistante saphira donne des vins élégants

Le pinotin pour des vins colorés et fruités

Les résistances de la variété johanniter sont limitées

Bronner donne des vins peu typés

Le cabernet cortis, une variété résistante précoce

Solaris, un blanc précoce pour des vins fruités

Le monarch craint l’oïdium

Voltis, un blanc idéal pour l’assemblage

Floreal, pour des vins expressifs et aromatiques

Vidoc donne des vins colorés et structurés

Le souvignier gris pour des vins expressifs

Artaban, un résistant pour des vins légers et colorés

La variété résistante soreli confère des notes exotiques aux vins

Le prior, un résistant de qualité plutôt destiné aux vignobles du Nord

Le cabernet blanc, un résistant best-seller

Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve

Des vins colorés et fruités avec l'hybride résistant chambourcin

Le muscaris, une variété résistante aromatique prometteuse en assemblage

La variété résistante fleurtai donne des vins fruités et aromatiques

La variété résistante coloris donne des vins puissants et colorés

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Salons de matériel viticole 2022 : les 7 innovations les plus marquantes
Sival, Agrovina, Viti-Vini, Sima, Vinitech… Nous avons couvert de nombreux salons viticoles durant l’année 2022, et y avons…
Bahco, Arvipo et Mage proposent des sécateurs électriques avec une batterie intégrée dans le manche.
Sécateurs électriques viticoles : le sans-fil se taille une place dans les vignes
Le Vitilab a testé pour nous trois sécateurs électriques sans fil du marché. Ces outils ont tous donné satisfaction mais visent…
Les 10 nouveautés équipements viticoles qu'il fallait découvrir au Sival 2023
Le Sival 2023 réserve son lot de nouveautés. Petite sélection concernant le monde viticole.  
Selon les données de l'Axema, Fendt a immatriculé le plus grand nombre de tracteurs spécialisés en 2022, rétrogradant New Holland à la seconde place. Kubota reprend sa place de troisième à Same.
Immatriculations des tracteurs spécialisés 2022 - Fendt retrouve la première place
Les statistiques officielles relatives aux immatriculations de tracteurs en 2022 viennent d’être publiées par l’Axema, l’union…
Romain Henrion, consultant viticole, apprécie le rapport qualité/prix des sécateurs sans fil.
Les sécateurs électriques sans fil se déploient dans les vignes
Les premiers sécateurs sans fil commencent à se faire une place dans les vignes. Leurs utilisateurs plébiscitent le très bon…
Christophe Lardière, responsable des propriétés de Jean-Luc Thunevin, à Saint-Émilion, en Gironde, a confectionné une petite fourche pour planter ses 1 000 complants tous les printemps.
Astuce | « J’ai bricolé une fourche pour complanter les ceps de vigne », Christophe Lardière, responsable des propriétés chez Jean-Luc Thunevin
Christophe Lardière, responsable des propriétés chez Jean-Luc Thunevin à Saint-Émilion, en Gironde, a confectionné une petite…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole