Aller au contenu principal

variété patrimoniale
Le mollard, un cépage d’altitude pour des vins légers en alcool

Cépage des Hautes-Alpes sauvé de l’oubli, le mollard détient des atouts précieux pour affronter le changement climatique grâce à sa maturation tardive et son faible degré alcoolique.

Le cépage mollard se réaffirme dans l'IGP Hautes Alpes où il donne des vins colorés, aux notes poivrées, d'un degré alcoolique modéré.
Le cépage mollard se réaffirme dans l'IGP Hautes Alpes où il donne des vins colorés, aux notes poivrées, d'un degré alcoolique modéré.
© Domaine Allemand

ORIGINE ET ADAPTATION LOCALE

C’est l’altitude qu’il préfère

Cépage local des Hautes-Alpes, le mollard a été sauvegardé grâce à un travail de sélection initié dans les années 1980 par l’IFV dans ce vignoble. Marc Allemand, vigneron du domaine Allemand, à Théus, s’est particulièrement investi dans ce projet à la fin des années 1990. « Deux clones ont alors été agréés et la vigne-mère installée sur son domaine. Depuis l’intérêt s’est élargi à d’autres vignerons locaux », retrace Laurent Audeguin, à la direction Recherche innovation pôle matériel végétal de l’IFV. Le cépage est officiellement inscrit au Catalogue des variétés de vigne sur la liste A et classé. Il est l’un des cépages rouges de l’IGP hautes-alpes. C’est là qu’il est principalement cultivé mais certains s’y intéressent en Suisse, Drôme ou Isère. « Il lui faut de l’altitude. Ici il est planté entre 600 et 900 m », insiste Yann de Agostini, vigneron du domaine du Petit Août à Théus, qui se passionne également pour le mollard.

PHÉNOLOGIE ET CARACTÉRISTIQUES AGRONOMIQUES

Son caractère tardif est un atout face au gel

« C’est un cépage à cycle court et débourrement tardif », définit Laetitia Allemand, vigneronne du domaine Allemand. Un avantage pour résister aux épisodes de gel. Son port est érigé. Sur les parcelles anciennes, il est conduit en gobelet et échalas. Plus souvent, il est palissé. Yann de Agostini n’observe « pas de soucis avec l’oïdium ». Le cépage est sensible au mildiou « mais ici, sauf exception, on le garde sur feuille », précise-t-il. S’il peut produire 90 hl/ha dans ses jeunes années du fait de ses grappes relativement grosses et de ses baies moyennes, les Allemand comme Yann de Agostini visent plutôt un rendement de 50 hl/ha. Sur les plus vieilles parcelles, il donne 25-30 hl/ha. Le vigneron apprécie son ébourgeonnage facile car « il n’est pas buissonnant ». « Sa peau est fine. Il se prête mal à la vendange machine », prévient Laetitia Allemand.

POTENTIALITÉS ŒNOLOGIQUES

Des vins épicés, modérés en degré alcoolique

Le mollard donne des vins colorés et légers en alcool. Même à pleine maturité, le degré alcoolique atteint maximum 12-12,5 % vol. « Il est typique des rouges de montagne avec un degré alcoolique modéré, du fruit, de l’acidité, des notes épicées. Son côté poivré s’exprime grâce aux amplitudes thermiques et davantage lorsque le degré est à 10-10,5 % », analyse Yann de Agostini. Il le vinifie de préférence en monocépage, en rosé ou en trois cuvées de rouge. « Il fait des vins digestes, bus rafraîchis en été, qui ont l’usage d’un blanc ou d’un rosé. C’est recherché aujourd’hui », confirme Laetitia Allemand. À côté des cuvées traditionnelles du domaine, elle l’a exploré en rouge nature et en méthode traditionnelle rosée « en profitant de son acidité ». En assemblage, il s’associe avec le merlot et le cabernet franc ou, pour Yann de Agostini, avec le persan et l’espanenc (ou plant droit).

carte d’identité

Origine Hautes-Alpes. Il serait un descendant du gouais blanc

Couleur rouge

Surface cultivée en France 21 ha (source Observatoire de la viticulture FranceAgriMer)

Par rapport au chasselas, son débourrement intervient sept jours après et sa maturité, trois semaines et demie à quatre semaines plus tard

Deux clones sont agréés en France portant les numéros 993 et 996

Les plus lus

Le Skiterre se compose de deux grands skis qui assurent le contrôle de la profondeur et de la position de la lame.
« Le Skiterre, un outil intercep simple et productif »
Vignerons en Anjou, Nicolas et Christophe Moron se sont équipés d’un outil de travail du sol intercep Skiterre.
Vigneron plantant une nouvelle parcelle avec des pieds de Pinot noir dans la vallee de la Marne en AOC Champagne.Droit de plantation.
Quand FranceAgriMer exaspère les viticulteurs

FranceAgriMer joue un rôle essentiel dans l’attribution des aides. Face aux dossiers chronophages, aux contrôles…

Pellenc - Un robot à chenilles dans les vignes

Pellenc dévoile un robot à chenilles pour les vignes, le RX-20.

Chargement d'un camion citerne de la coopérative viticole CRVC (Coopérative régionale des vins de Champagne) enlèvement d'une cuvée chez un vigneron adhérent durant les ...
Vin en vrac acheté à prix abusivement bas : que peut changer la condamnation de deux négociants bordelais

En pleine crise viticole, un jugement se basant en partie sur un article issu de la loi Egalim vient de condamner deux…

Taille de la vigne avec le sécateur électrique viticole sans fil Mage Sam 25, fonctionnant avec batterie au Li-ion, à Mâcon, dans les vignes du Vitilab, en octobre 2022
Lutte contre le gel : « Il faut réserver la taille tardive aux parcelles viticoles les plus gélives et pas trop chétives »

Benjamin Bois, chercheur à l’institut universitaire de la vigne et du vin Jules Guyot, en Bourgogne, a travaillé sur la taille…

Eco-Dyn exposait un prototype de restructuration des sols viticoles sur le Sival 2024.
Un outil pour restructurer les sols viticoles compactés
L’entreprise ligérienne spécialisée dans les matériels biodynamiques et l’agriculture de régénération planche sur un outil…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole