Aller au contenu principal

Le bouchon technique biosourcé séduit les vignerons bio ou HVE

Plusieurs bouchonniers ont troqué les colles en polyuréthane synthétique pour des liants biosourcés. Les utilisateurs plébiscitent leurs qualités œnologiques et environnementales.

Les vignerons apprécient ces bouchons pour leur côté biosourcé, en ligne avec leur production bio ou HVE.
Les vignerons apprécient ces bouchons pour leur côté biosourcé, en ligne avec leur production bio ou HVE.
© C. Sidobre

Soucieux de limiter leur impact sur l’environnement, tout en préservant les propriétés œnologiques de leurs bouchons, Diam Bouchage, Amorim et Vinventions ont diversifié leur gamme avec des bouchons techniques biosourcés.

Huile de ricin et cire d’abeille chez Diam

 

 
Les bouchons Origine de Diam sont des microagglomérés avec un liant à base d'huile de ricin. © Deschamps-DiamBouchage
En 2017, Diam a sorti Origine, un bouchon microaggloméré dont le liant, qui agglomère la farine de liège, est un polyuréthane à base de polyols d’huile de ricin, naturels. « Nous exigeons des matières premières non OGM, non allergènes, qui ne rentrent pas en concurrence avec une filière alimentaire, et bien sûr, qui réagissent bien pour former un liant efficace », explique Christophe Loisel, directeur R & D et pôle œnologique chez Diam Bouchage. Des critères qui excluaient certaines huiles de soja, d’arachide ou huile d’olive. Ensuite, de la cire d’abeille naturelle englobe le liège, empêchant le vin de l’imprégner, pour assurer une homogénéité du vieillissement en bouteille. Diam poursuit ses recherches pour développer un traitement de surface du bouchon naturel.

 

Comme l’ensemble de la gamme de Diam, Origine est plutôt destiné à des vins à forte valeur ajoutée. « Nous avons choisi Origine pour certaines cuvées de cœur de gamme en rouge et haut de gamme en blancs et rosés, confirme Guillaume Harant, chef d’exploitation du Château La Martinette, à Lorgues, dans le Var. Les bouchons Diam nous ont permis de nous affranchir des goûts de bouchon. Origine, par sa composition naturelle, est en cohérence avec notre production en bio. »

Un aspect écologique et naturel qui intéresse nombre de vignerons, surtout ceux qui sont engagés dans une démarche bio ou RSE. Une part importante des utilisateurs choisit aussi ce bouchon pour des raisons œnologiques. « Sa composition le rend légèrement plus poreux à l’oxygène que les Diam classiques. Il est bien adapté à certains vins qui ont besoin de s’ouvrir un peu au vieillissement », précise Christophe Loisel. À noter que son prix est un peu supérieur à celui des autres bouchons Diam.

Un liant à base de polyols végétaux pour Amorim et Portocork

Engagé dans le développement durable, le groupe Amorim a mis au point des bouchons microagglomérés les plus « verts » possible.  « Les Qork bénéficient d’une technologie de traitement antiTCA au CO2 supercritique nouvelle génération, qui consomme quatre fois moins d’énergie que les anciennes générations », expose Franck Autard, directeur général d’Amorim France. Ces bouchons sont composés d’un volume plus important de liège que les autres microagglomérés du marché, soit 98 %. Ceci leur confère une plus grosse granulométrie et les exempte de microsphères synthétiques.

« Nous avons aussi développé un liant à base de polyols végétaux, pour un bouchon à plus de 99,5 % d’origine naturelle », ajoute Paulo Lopes, manager de l’innovation chez Amorim. Le traitement de surface constitue le 0,5 % restant. Ces polyols proviennent de sous-produits – type huile de pépins de raisin – et non de produits directement alimentaires, mais l’origine exacte reste confidentielle. Portocork, membre du groupe Amorim, décline cette nouvelle fabrication sous le nom de Symbioz.

Ces bouchons ciblent des vins avec un potentiel de garde « moyen » de cinq à sept ans. « Le transfert d’oxygène est faible, justifie Paulo Lopes. L’objectif est de conserver la fraîcheur des vins. »

Laurent Vocoret, du Domaine Yvon et Laurent Vocoret, à Maligny dans l’Yonne, a choisi Qork sur ses cuvées entrée de gamme. « Le tarif était intéressant pour un bouchon avec la garantie sans goût de bouchon, note-t-il. Notre exploitation étant en HVE, le côté écologique est un plus. » Il confirme que la perméabilité à l’oxygène est moindre qu’avec du liège naturel. « J’ai commercialisé mes vins tout de suite après la mise en bouteille et ils étaient un peu fermés, regrette-t-il. À l’avenir, avec ce bouchon, je mettrai moins de SO2 et je ciblerai des marchés de commercialisation à trois mois minimum après la mise, pour que le vin s’ouvre davantage. »

Un micronaturel presque 100 % végétal chez Vinventions

 

 
Le bouchon micronaturel Sübr de Vinventions est élaboré avec des matières presque à 100 % naturelles. © Vinventions
Spécialiste du bouchon synthétique avec la gamme Nomacorc, Vinventions a lancé récemment Sübr, une nouvelle catégorie d’obturateurs micronaturels. Il est élaboré à base de farine de liège et d’autres matières premières quasi à 100 % d’origine naturelle végétale. Le liant biosourcé, recyclable et biodégradable, est de composition confidentielle. « Nous avons gardé le procédé de fabrication par extrusion et l’homogénéité de perméabilité à l’oxygène », précise Sandra Davidts, chef de produit Sübr chez Vinventions. D’après les études de Vinventions, le bouchon Sübr a une faible perméabilité à l’oxygène, adaptée à des vins de longue garde, comme à la préservation de la fraîcheur de vins à boire plus jeunes.

 

Au-delà de l’intérêt écologique, les utilisateurs apprécient l’esthétique du bouchon, très proche de celle d’un obturateur en liège naturel, ainsi que ses garanties œnologiques. « Nous avons choisi Sübr pour notre cuvée sans sulfites, Katharos, car il allie l’absence de goût de bouchon à des apports très faibles et contrôlés d’oxygène, favorables à la conservation aromatique de ce vin, confirme Louise Chéreau, propriétaire des Domaines Chéreau Carré, à Saint-Fiacre-sur-Maine, en Loire-Atlantique. De plus, il est composé de liège et de matières d’origine naturelle, avec l’aspect traditionnel d’un bouchon liège. » Pour Fred Sigonneau, vigneron du Domaine de l’R à Cravant-les-Coteaux, en Indre-et-Loire, Sübr allie l’esthétisme du liège, à la sécurité grâce à l’absence de défaut organoleptique, et à l’intérêt écologique qui correspond très bien à ses vins bio. « Ce bouchon a un bon rapport qualité-prix et m’assure le respect du profil de mes vins », conclut-il.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Salons de matériel viticole 2022 : les 7 innovations les plus marquantes
Sival, Agrovina, Viti-Vini, Sima, Vinitech… Nous avons couvert de nombreux salons viticoles durant l’année 2022, et y avons…
Bahco, Arvipo et Mage proposent des sécateurs électriques avec une batterie intégrée dans le manche.
Sécateurs électriques viticoles : le sans-fil se taille une place dans les vignes
Le Vitilab a testé pour nous trois sécateurs électriques sans fil du marché. Ces outils ont tous donné satisfaction mais visent…
Les 10 nouveautés équipements viticoles qu'il fallait découvrir au Sival 2023
Le Sival 2023 réserve son lot de nouveautés. Petite sélection concernant le monde viticole.  
Selon les données de l'Axema, Fendt a immatriculé le plus grand nombre de tracteurs spécialisés en 2022, rétrogradant New Holland à la seconde place. Kubota reprend sa place de troisième à Same.
Immatriculations des tracteurs spécialisés 2022 - Fendt retrouve la première place
Les statistiques officielles relatives aux immatriculations de tracteurs en 2022 viennent d’être publiées par l’Axema, l’union…
Romain Henrion, consultant viticole, apprécie le rapport qualité/prix des sécateurs sans fil.
Les sécateurs électriques sans fil se déploient dans les vignes
Les premiers sécateurs sans fil commencent à se faire une place dans les vignes. Leurs utilisateurs plébiscitent le très bon…
La taille de la vigne se réalise à l’aide d’un sécateur.
Comment tailler la vigne ? Huit choses à savoir
Pour un bon rendement et une bonne qualité des grappes, il est indispensable de bien tailler sa vigne et à la bonne période.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole