Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

La station météo sur mesure

Vincent Lieubeau, vigneron en conversion bio dans le muscadet a développé sa propre station météo pour disposer de données climatiques précises permettant une gestion fine des traitements. Il utilise aussi les historiques météo dans sa communication auprès de ses clients du réseau CHR. Voici comment il s’y est pris.

 

Consulter les normes établies par l’Organisation météorologique mondiale (OMM) et Météo France pour définir l’emplacement idéal de la station (hauteur, positionnement par rapport aux bâtiments et à la végétation etc.) Le respect de ces normes permettra de comparer les données obtenues avec le réseau radar.

Définir les paramètres à suivre. Vincent Lieubeau a choisi de mesurer température, humidité et pression de l’air à l’aide d’une sonde unique recouverte d’un abri antiradiation. Il suit la pluviométrie grâce à une bascule des augets. Le sens du vent est établi grâce à une girouette et sa direction via un anémomètre. Ces différents éléments s’achètent sur des sites spécialisés comme www.meteo-shopping.fr. Attention, les capteurs premiers prix ne sont en général pas suffisamment robustes.

Dans un boîtier, installer une carte électronique type Arduino. Relier les câbles des différents capteurs à la carte électronique à l’aide de connecteurs. Pour cela il faut souder les fils. Pensez à ajouter une petite résistance.

Le vigneron a choisi une station filaire, plus fiable qu’une station fonctionnant par ondes. Il a donc creusé une tranchée qui accueille un tuyau en PVC. À l’intérieur passe un câble ethernet reliant le boîtier à sa box, ainsi qu’un câble d’alimentation. Dans le commerce, les câbles ethernet les plus longs font 100 m.

Pour les plus aguerris en informatique, il faut ensuite développer une application permettant de récupérer, stocker et analyser les données (codage). Autrement, vous pouvez contacter Vincent Lieubeau (vincentlieubeau@gmail.com) qui propose de vous transmettre son code et ainsi vous permettre d’accéder gratuitement à une interface simple et complète.

Coût Environ 700 €

Temps Deux jours

Difficulté Élevée

 
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Vous aimerez aussi

Vignette
Une borne de rechargement des sécateurs
Damien Gilbert, viticulteur à Bréville en Charente, a conçu une borne de rechargement pour sécateurs électriques.
Vignette
[ VIDEO] Vérifier le bon débit des buses de son pulvé
Avant d'entamer une nouvelle campagne, il est opportun de paramétrer les constantes du pulvérisateur et de les vérifier. Loïc…
Vignette
Des solutions pour alléger la facture énergétique des matériels viticoles
D’après une étude menée par l’IFV, les débits de chantier plus élevés permettent souvent de réduire la consommation énergétique à…
Vignette
Le double bénéfice du chauffage ohmique
Testé en conditions expérimentales à la réception de la vendange, le chauffage ohmique des moûts améliore l’extraction des…
Vignette
Le flux d’air laminaire, une innovation antidérive
Un nouveau type de pulvérisateur, basé sur une technologie de lame d’air, a été développé par des chercheurs français. Il permet…
La pulvérisation différenciée arrive en test d’efficacité
Initié en 2017, le projet Oiseau pour "optimisation de l’épandage automatisé" entre actuellement dans une phase de tests sur le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole