Aller au contenu principal

« La réponse européenne en urgence face au Covid a été une flexibilisation »

Plan de relance européen post Covid-19, impact de la taxe Trump, nouvelle PAC, Green deal… les sujets européens ne manquent pas. Nous avons fait le point avec Irène Tolleret, député européenne LREM (1) et vigneronne au Pic-Saint-Loup, dans l’Hérault.

Vigneronne au Pic-Saint-Loup, l'eurodéputée Irène Tolleret est particulièrement mobilisée sur les questions vitivinicoles. Au Parlement européen, elle est membre du groupe Renew Europe, suppléante de la commission agricole (comagri) et présidente de l'intergroupe vins, spiritueux et produits de qualité. © DR
Vigneronne au Pic-Saint-Loup, l'eurodéputée Irène Tolleret est particulièrement mobilisée sur les questions vitivinicoles. Au Parlement européen, elle est membre du groupe Renew Europe, suppléante de la commission agricole (comagri) et présidente de l'intergroupe vins, spiritueux et produits de qualité.
© DR

Lors d’une visioconférence avec l’Association des journalistes agricoles en avril dernier, vous estimiez que le marché du vin était totalement européen et que les mesures d’urgence face à la crise du Covid-19 devaient être européennes. Quel est votre regard sur les réponses apportées à ce jour ?

Irène Tolleret - Les mécanismes européens ont été mis en place rapidement. L’acte délégué pour la distillation de crise a été opérationnel début mai. Un troisième acte délégué est sorti début juillet. Il y a eu une volonté de la Commission européenne d’écouter les filières et d’avancer le plus vite possible. En revanche, et ce n’est pas spécifique à la viticulture, pour 2020, la commission n’a pas mis d’argent supplémentaire, ou très peu, en disant aux Etats membres de se débrouiller avec leurs dotations de subventions européennes ou de financer en créant du déficit. Et ça n’est pas satisfaisant.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Georges Paire a réalisé une masse en béton de 400 kg déportée sur la gauche afin de contrebalancer le poids de sa prétailleuse située sur un mât à l'avant droite.
[Astuce] « J’ai créé une masse déportée sur la gauche du tracteur pour faire un contrepoids à la prétailleuse avant droite »
Georges Paire, du domaine des Pothiers à Villemontais dans la Loire, a réalisé une masse en béton de 400 kg déportée sur la…
L'Agile d'Alpego propose un recentrage automatique, qui permet de travailler au plus près du rang.
[VIDEO] - Les fraises interceps pour mulcher et désherber les vignes
Travaillant au pied du rang, les fraises interceps font leur retour et suscitent la curiosité des viticulteurs.
Le tressage de la vigne est une opération longue et minutieuse, consistant à entremêler les tiges entre elles afin d'éviter tout rognage.
Le non-rognage de la vigne, qualitatif mais chronophage
Les vignerons qui viennent au tressage ou à l’enroulement de la vigne le font pour diverses raisons. Respect du végétal, qualité…
Vigne touchée par la grêle dans le Médoc
Orages dans le Sud-Ouest : les vignes du Médoc meurtries par la grêle
Après la vague de chaleur, de violents orages ont touché le Sud-Ouest de la France, et en particulier la Gironde, de Bordeaux à…
Canicule 2022 : les bons réflexes à adopter pour les travaux dans les vignes
A la veille de l’arrivée officielle de l’été, le thermomètre s’affole et la vague de chaleur s’étend sur le territoire. Cette…
Avec l’enjambeur GSE, Grégoire renforce sa gamme pour vignes étroites
C’est en Champagne que Grégoire a annoncé la sortie du GSE, son nouveau tracteur enjambeur double rang destiné aux vignes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole