Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

La génomique pour révéler un microbiote protecteur contre le mildiou de la vigne

Le mildiou de la vigne est l'un des deux pathogènes étudié dans le cadre du projet BCMicrobiome financé par le consortium public/privé Biocontrôle initié par l'Inra et réunissant une cinquantaine de partenaires. © Inra
Le mildiou de la vigne est l'un des deux pathogènes étudié dans le cadre du projet BCMicrobiome financé par le consortium public/privé Biocontrôle initié par l'Inra et réunissant une cinquantaine de partenaires.
© Inra

Et si le microbiote d’une plante cultivée avait un rôle protecteur vis-à-vis des maladies ? Cette question est au cœur du projet BCMicrobiome lancé en 2018. "Notre premier objectif, explique Corinne Vacher, directrice de recherche à l’Inra de Bordeaux et coordinatrice du projet, est de développer des méthodes génériques qui pourraient s’appliquer à toute sorte de maladies aériennes ou souterraines des plantes. Pour y arriver, nous devons établir la liste de tous les microorganismes présents sur une plante donnée et les quantifier. Le second défi est d’établir les liens positifs et négatifs entre ces différents microorganismes et une maladie." Le projet se concentre sur le mildiou de la vigne et la septoriose du blé.

L’originalité du projet est de faire appel à la génomique plutôt qu’aux analyses classiques de laboratoire d’isolement et de coculture des microorganismes. Il s’agit même précisément de métagénomique puisque l’on s’intéresse à tous les microorganismes présents dans les échantillons analysés. Une fois que les biologistes moléculaires et les bio-informaticiens ont inventorié les microorganismes, c’est au tour des statisticiens et des spécialistes de l’intelligence artificielle, aidés par les écologues, de mobiliser leurs connaissances pour reconstruire le réseau des différentes interactions entre microorganismes.

Actuellement, les fragments d’ADN de 540 disques de feuilles vigne (50 % sains et 50 % infestés de mildiou) sont analysés sur la plateforme de séquençage associée à l’Inra de Bordeaux. Les données générées permettront d’ajuster les protocoles pour assurer la fiabilité maximale de la future méthode générique. "Les perspectives d’application sont encore lointaines, précise François Delmotte, directeur de l’UMR Santé et agroécologie du vignoble à l’Inra de Bordeaux. Une des pistes est de chercher à favoriser les réseaux microbiens 'sains' et protecteurs de la vigne en développement de nouvelles solutions de biocontrôle. Ceci devra se faire en partenariat avec les entreprises qui innovent dans ce secteur. "

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La boarmie et une chenille arpenteuse qui se confond avec le bois ou les vrilles. © IFV Alsace
La boarmie, mange-bourgeon de la vigne
La boarmie est un mange-bourgeons qui peut attaquer la vigne du stade gonflement des bourgeons jusqu’au stade une feuille étalée…
L'entreprise CME a dévoilé au Sitevi sa gamme d'étiquettes vertes. La plupart sont biodégradables et compostables. © J. Gravé
Matières sèches dans le vin: l'écoconception à tous les étages
Il suffit d’un tour dans les allées du Sitevi pour en faire le constat : l’écoconception a le vent en poupe. Tour d’horizon des…
Laurent Rousseau, des Vignobles Rousseau en Gironde a choisit d'être audité via l'option A. Le contrôle de la mise en place des mesures agroécologiques comme l'enherbement est donc un passage obligatoire.
Comprendre la démarche HVE
La Haute valeur environnementale et son acronyme HVE, de toute la filière, mais de quoi s’agit-il vraiment ? Éléments de réponse.
Les drones en viticultures sont principalement utilisés pour réaliser des cartographies montrant l'indice de végétation NDVI des parcelles. © BIVB
Zoom sur les capteurs de végétation
La viticulture de précision est rendue possible par le développement des capteurs. Voici un point sur leur mode de fonctionnement…
Première édition en vue pour le salon VinEquip
La première édition de VinEquip aura lieu à Mâcon, du 24 au 26 mars 2020. L’événement compte combler enfin l’attente d’un salon…
La certification HVE étape par étape
Que votre décision soit prise ou que vous hésitiez encore, voici dans l’ordre tout ce qu’il faudra faire pour obtenir le précieux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole