Aller au contenu principal
Font Size

Débat
La filière manque d’intelligence économique

La réflexion menée sur la gouvernance de la filière a fait naître un véritable débat autour de la nécessité d’améliorer les savoirs économiques.

La nécessité d'améliorer les outils de prospective économique fait consensus dans la filière
La nécessité d'améliorer les outils de prospective économique fait consensus dans la filière
© commission européenne

La filière manque sérieusement de chiffres prospectifs pour piloter correctement la production et la commercialisation des vins. Tel est le constat dressé par les professionnels au cours des différents débats menés depuis un an autour de la gouvernance. «  Pour pallier à cette lacune, nous avons créé récemment, au sein de France Agri Mer, un groupe compétitivité spécifique pour faire en sorte que les services économiques de France Agri Mer ne regardent pas seulement ce qui s'est passé. Nous avons besoin de prospective », estime Jérôme Despey, président du Conseil spécialisé vin de France Agri Mer.Ce sont les Vignerons indépendants (VIF) qui, les premiers, ont rendu public cette demande latente. Au travers d'une étude sur l'influence du taux de change sur les exportations des caves particulières, les VIF montrent que la France peine à s'adapter à cette variable économique. L'ajustement du prix des vins français en fonction du taux de change ne se fait pas, au contraire des vins espagnols qui font preuve d'une plus grande réactivité.Cependant, la filière ne navigue tout de même pas à vue d'œil. Des ressources existent. France Agri Mer réalise des études sur le long terme et possède des données parfois vieilles de 30 ans. « Depuis 1980, nous étudions l'évolution de la consommation tous les cinq ans. Nous réalisons également un observatoire économique de la viticulture et nous recensons des données sur la restructuration et l'arrachage », indique Caroline Blot, de France Agri Mer. Au hit-parade des études de l'organisme, la veille internationale des facteurs de compétitivité est un outil très riche sur les forces et les faiblesses des pays producteurs de vin.

De la prospective découle l'action

Toutefois, la finesse des indicateurs pourrait être améliorée. Par exemple, Julien Dourgnon, directeur des Vignerons indépendants de France, estime que « la filière pourrait avoir un débat sur la bonne valeur de l'euro. L'entreprise EADS a défini un taux de change qui, selon elle, permet une compétitivité acceptable ». Les vins d'appellation d'origine, eux aussi, sont demandeurs de davantage d'outils. La CNAOC est consciente de la nécessité de réaliser une étude économique sur l'impact de la suppression des droits de plantation sur l'équilibre des marchés et des exploitations.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole