Aller au contenu principal

La Cuma Braud Saint-Louis joue collectif pour favoriser l'accès aux interceps

Pour accélérer la transition agroenvironnementale, la Cuma Braud-Saint-Louis, en Gironde, s’équipe de 16 machines pourvues d'une large gamme d’interceps. Un investissement à la fois massif et bien raisonné.

Autour d'Éric Ninaud, président de la Cuma (en bleu), Laurent Lardière, Stéphane Brun, Hugo Mauvillain, Ludovic Daniaud et Laurent Mauvillain (de gauche à droite), font partie des membres de la Cuma Braud Saint-Louis. Ils sont convaincus par les atouts de l'investissement collectif pour se lancer dans le désherbage mécanique.  © C. Gerbod
Autour d'Éric Ninaud, président de la Cuma (en bleu), Laurent Lardière, Stéphane Brun, Hugo Mauvillain, Ludovic Daniaud et Laurent Mauvillain (de gauche à droite), font partie des membres de la Cuma Braud Saint-Louis. Ils sont convaincus par les atouts de l'investissement collectif pour se lancer dans le désherbage mécanique.
© C. Gerbod

Les 42 adhérents de la Cuma Braud-Saint-Louis, dans le vignoble de Blaye, en Gironde, ont une relative diversité de surfaces, de types de vignes et d’approches culturales. Mais ils sont tous convaincus de la nécessité d’acquérir au plus vite un savoir-faire alternatif au désherbage chimique. « Chacun a sa propre idée du travail mécanique qu’il souhaite faire », constate toutefois Eric Ninaud, le président de la Cuma. La coopérative a donc décidé d’investir massivement pour disposer d’équipements diversifiés et en nombre suffisant compte tenu des contraintes techniques (vitesse d’avancement, fréquence d’utilisation, réactivité pour intervenir…). En 2020, elle a acquis 16 machines et châssis équipés d’outils (voir encadré) pour un investissement total de 271 000 euros. Les subventions couvriront 40 % du budget.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Que faire sur les vignes touchées par le gel dans les jours qui suivent ?
Pour aider les viticulteurs à réagir face au gel, l’ICV et la Chambre d’agriculture du Var ont établi quelques préconisations à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole