Aller au contenu principal

La coopérative Vignerons Propriétés Associés lance une SCIC pour préserver ses vignes

Face au problème préoccupant du manque de renouvellement des générations dans son vignoble, la coopérative gardoise VPA lance une Société coopérative d’intérêt collectif pour favoriser les installations.

Implantée notamment sur l'AOP costières-de-nîmes, la coopérative gardoise Vignerons Propriétés Associés espère motiver des sociétaires à rejoindre sa SCIC afin d'aider des viticulteurs à s'installer en levant des blocages liés au coût du foncier.
© Inter-Rhône

« Le problème c’est l’âge de nos coopérateurs ; 50 % ont plus de 55 ans, se désole Denis Verdier, président de la coopérative gardoise Vignerons Propriétés Associés (VPA). Il y a seulement 15 à 20 installations dans le Gard par an, c’est catastrophique ». Pour encourager les projets d’installation de viticulteurs et viticultrices, sa coopérative a donc décidé de monter une Société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) baptisée Vignobles Associés. Elle a été lancée officiellement à Nîmes, le 20 septembre. La SCIC a vocation à acheter des terres et les louer à des jeunes désirant s’installer. Le but est donc « d’installer des jeunes et permettre aux vieux de partir », résume Denis Verdier, tout en pérennisant les paysages et l'activité viticole.

Une part sociale proposée à 1 000 euros

La coopérative gardoise s’est inspirée de la démarche des Vignerons Ardéchois. Leur SCIC Ardèche Vignobles, lancée en 2018, rassemble aujourd’hui quelque 800 sociétaires. La part sociale est de 1 000 euros minimum. Elle doit être détenue pendant au moins 5 ans.  « Les jeunes installés pourront racheter les terres au bout de 5 ans, ce qui apportera un budget supplémentaire à la SCIC », projette Denis Verdier.

Une convention est nouée avec la chambre d’agriculture du Gard pour la formation des installés et la constitution des dossiers Jeunes Agriculteurs. Sa présidente, Magali Saumade, est même marraine du projet. « Nous savons que l’acquisition foncière est trop souvent rédhibitoire à l’installation. Nous soutiendrons toutes les initiatives qui permettront aux agriculteurs de s’installer », indique-t-elle en présentant le lancement de la SCIC sur le site de la chambre d’agriculture du Gard. La SCIC travaillera également en lien avec la Safer.

Motiver par l’intérêt financier et les valeurs collaboratives

Pour motiver les sociétaires potentiels, la SCIC met en avant l’aspect fiscal avec une déduction de 25 % du montant investi ainsi qu’une dotation de 50 euros de vin par an sur la durée de l’investissement. Elle souligne aussi la richesse de l’offre de la coopérative, avec 9 appellations, 31 cépages et 2 700 hectares. Elle avance également son engagement environnemental avec 72 % de vignes dans des démarches telles que HVE, bio ou Terra Vis. Elle argumente sur le partage de valeurs, autour de la préservation du paysage et de la participation au développement local. Des animations sont promises tout au long de la saison : atelier taille, vendanges, découverte du nouveau millésime, dégustations…

La coopérative compte à ce jour 280 adhérents. Denis Verdier espère pouvoir installer « un jeune par village ».  

Les plus lus

Le fonds d'urgence annoncé par Marc Fesneau en réponse à la crise viticole et aux manifestations vient d'être mis en place.
Fonds d’urgence viticole : attention, les délais sont serrés !

Promis par le ministre de l’Agriculture suite aux manifestations, le fonds d’urgence est désormais opérationnel. Il est ouvert…

« Le risque de lancer une telle procédure s’évalue au cas par cas », Maître Louis Lacamp, avocat du viticulteur Rémi Lacombe

Les négociants bordelais Cordier et Maison Ginestet ont été condamnés le 22 février à verser 350 000 € au viticulteur Rémi…

Crise viticole : Marc Fesneau annonce un plan de 230 millions d'euros

Invité ce mercredi 31 janvier sur Sud Radio, le ministre de l’Agriculture Marc Fesneau a dévoilé les mesures du plan viticole…

Pellenc lance le châssis polvalent économique et évolutif Combiviti.
Pellenc Combiviti - Un châssis porte-outils économique et évolutif

Pellenc complète son offre en châssis polyvalents, avec un modèle d'entrée de gamme et évolutif.

Le pulvé autonome Kfast est doté de quatre roues motrices et directrices.
Kubota/Fede - Un pulvérisateur automoteur et autonome pour les vignes et vergers

Kubota présente un robot de pulvérisation, le Kfast. 

agriculteur remplissant le réservoir de gasoil du servant de ferme. gazole non routier. gaz-oil. carburant. GNR. valet de ferme JCB.
Fiscalité : ce qui change pour les viticulteurs en 2024

Parmi les dispositions votées dans la loi de finances pour 2024, plusieurs peuvent concerner les exploitations viticoles. Le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole