Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

PROSPECTIVE
La consommation mondiale de vin devrait augmenter de 3 % d’ici 2014

La neuvième étude prospective sur le marché mondial du vin, réalisée par le cabinet IWSR pour Vinexpo table sur une hausse “modérée ” de la consommation mondiale de vin de 3,18 % d’ici 2014.

LA CRISE A ENTRAÎNÉ UNE RÉVISION À LA BAISSE des prévisions de consommation de vin au niveau mondial. Au lieu des 6 % attendus, l’étude IWSR parie plutôt sur une hausse modérée de 3 %.
LA CRISE A ENTRAÎNÉ UNE RÉVISION À LA BAISSE des prévisions de consommation de vin au niveau mondial. Au lieu des 6 % attendus, l’étude IWSR parie plutôt sur une hausse modérée de 3 %.
© P. Cronenberger

La hausse de la consommation à l’horizon 2014 devrait donc être de 3,18%, selon les prévisions du cabinet IWSR, une hausse “ modérée ” et en recul par rapport aux précédentes prévisions datant de 2009, réalisées avant la crise mondiale et qui tablaient alors sur une croissance d’environ 6% sur la période 2008-2012. La consommation de vins tranquilles sera portée principalement par trois pays : les États-Unis, la Chine et la Russie. L’étude parie également sur le fait que les Etats-Unis seront en 2012, le premier consommateur de vin de la planète, devant l’Italie et la France. Entre 2010 et 2014, la consommationdevrait ainsi augmenter de 9,35 % Outre-Manche. Et dans le même temps, elle diminuera de 0,8 % en Italie et de près de 4 % en France. En dépit de deux faibles récoltes en France et en Italie, ces deux pays continueront de fournir la moitié de la production mondiale. La Chine, qui avait fait son entrée en 2007, au top ten des principaux pays producteurs sera celui qui connaîtra la plus forte progression de sa production soit + 77 %. Le segment des vins rosés devrait enregistrer la plus forte progression de consommation: + 7,76%. Les vins effervescents vont voir leur consommation grimper plus rapidement que celle des vins tranquilles : + 5,61 contre 2,98 %. Enfin, chose importante à noter : les ventes de vins commercialisés à plus de 10 euros la bouteille devraient se développer et représenter en 2014, 8,4 % du marché contre 7,53 % aujourd’hui.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vignette
Le thym, un bon couvre-sol pour le rang de vigne en terrain séchant
Les premiers essais menés dans le cadre du programme Casdar PlacoHB au lycée de Montreuil-Bellay dans le Maine-et-Loire montrent…
Vignette
Jean-Baptiste Ancelot : "la remise au goût du jour des cépages oubliés est une vraie tendance"
Jean-Baptiste Ancelot est l’auteur de Wine Explorers, un livre où il raconte le tour du monde des pays viticoles…
Vignette
Jérôme Despey réclame un audit de la gestion des aides vitivinicoles
Lors d’une conférence de presse organisée au siège de la FNSEA le 10 octobre, Jérôme Despey a pris sa casquette de président de…
Vignette
Pourquoi les Wine Funders ont-ils envie d’investir ?
Jeudi 19 septembre, la plateforme de financement participatif Wine Funding a donné rendez-vous à de potentiels investisseurs afin…
Vignette
Extension en vue pour le logo CAB
Lancé en 2018 par Sudvinbio pour soutenir les vins d’Occitanie en conversion à l’agriculture biologique, le logo CAB s’étend…
Vignette
Vieilles vignes et grands vins, une affaire de génétique
Les caractéristiques agronomiques des vieilles vignes et la qualité organoleptique de leurs raisins découlent d’une modification…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole