Aller au contenu principal

champagne
La Champagne se penche sur le rôle de ses vigneronnes

Quel rôle jouent les vigneronnes de Champagne dans la filière aujourd'hui ? La commission des viticultrices du SGV a initié une enquête universitaire pour y répondre.
Quel rôle jouent les vigneronnes de Champagne dans la filière aujourd'hui ? La commission des viticultrices du SGV a initié une enquête universitaire pour y répondre.
© C. de Nadaillac

Le Syndicat général des vignerons de la Champagne (SGV) déploie depuis le début de l’année, avec l’université de Reims Champagne-Ardenne, une étude sur « l’engagement professionnel et l’implication collective des vigneronnes de Champagne ». Elle a été initiée par la commission des viticultrices du SGV. Cette dernière a constaté que depuis 1983, aucune étude n’a été menée pour cerner la place des femmes dans les exploitations champenoises. Au-delà, l’étude veut aussi se pencher sur les évolutions auxquelles la filière Champagne est confrontée ces dernières années.

L’enquête s’adresse aux hommes et aux femmes

La phase de recueil de l’information a débuté au mois de mai. Un questionnaire accessible via un QR Code a été envoyé directement aux membres du SGV. Il s’adresse aux adhérentes mais aussi aux adhérents du SGV. Il sera aussi plus généralement envoyé « à des travailleuses et travailleurs viticoles », indique la présentation de l’étude.

Il sera complété par une série d’entretiens auprès de personnes ayant répondu et donné leur accord pour être interviewées. Au sein de l’université de Reims, l’étude est conduite avec l’Institut Georges Chappaz – Villa Bissinger et le Centre d’études et de recherches sur les emplois et les professionnalisations (CEREP).

Il y a près de quarante ans, l’enquête avait relevé un rôle des femmes presque exclusivement cantonné à des tâches administratives et bureaucratiques. « Peut-on encore faire ce constat stéréotypé en 2022 ? », s’interroge la commission des viticultrices dans un communiqué. Nul doute qu’elle attend les résultats avec impatience.

Les plus lus

Cristel Grégoire, viticulteur coopérateur à Bessan, dans l'Hérault, a mis au point un programme pour réduire l'utilisation des phytos.
« J’économise 50 % de phytos dans mes vignes grâce à un programme couplé au bicarbonate de potassium »
Dans l’Hérault, Cristel Grégoire a mis au point sa propre bouillie à base de bicarbonate et développé un programme qu’il nomme «…
Thibaut Déplanche, directeur général du laboratoire Celesta-lab, dans l’Hérault, explique qu'il faut un sol en bon état pour réussir et rentabiliser un couvert ...
« Il est primordial de rentabiliser le semis des couverts dans ses vignes »

Semer un couvert végétal peut être bénéfique, à condition de le réussir. Les conseils de Thibaut Déplanche, directeur de…

Coup de frein sur les ventes de vignes en 2023

Dans un contexte global de crise, le marché des terres viticoles a vu son nombre de transactions baisser en 2023, tandis que…

parcelle de vigne arrachée
Arrachage de vignes : quelles modalités de répartition des 150 millions d’euros d’aides ?

Face à la crise viticole, le ministère sonde actuellement les viticulteurs pour affiner les modalités du plan de réduction du…

Le nouveau sécateur C3X intègre une batterie 10,8 V au bout de la poignée.
Pellenc lance une offre de sécateurs à batterie embarquée

Pellenc double le nombre de sécateurs électriques à son catalogue, avec un sécateur professionnel sans cordon... et un second…

Si la position des trois leaders de la machine à vendanger n'a pas changé, les parts de marché ont fortement évolué.
Immatriculations 2023 des machines à vendanger - Le marché se resserre

En chute, le marché des machines à vendanger est marqué par une progression des deuxième et troisième. 

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole