Aller au contenu principal

DEMAIN
Harmoniser les mesures de perméabilité des bouchons

IL EXISTE CINQ MÉTHODES POUR MESURER LA PERMÉABILITÉ DES BOUCHONS, mais aucune d’elle n’est normalisée. Un groupe de
travail collaboratif, coordonné par le Ceseo de Dijon se penche actuellement sur la question.
IL EXISTE CINQ MÉTHODES POUR MESURER LA PERMÉABILITÉ DES BOUCHONS, mais aucune d’elle n’est normalisée. Un groupe de
travail collaboratif, coordonné par le Ceseo de Dijon se penche actuellement sur la question.
© P. Cronenberger

Cinq méthodes différentes permettent de mesurer la perméabilité ou les taux de transmission d’oxygène des bouchons. “ Mais aucune de ces méthodes n’est normalisée et les valeurs obtenues sur un même bouchon peuvent s’avérer très disparates. D’autant plus que les conditions de mesures divergent d’une méthode à l’autre et parfois même aussi pour une même méthode, d’un laboratoire à l’autre. Ce qui rend difficile la comparaison des performances techniques des différents types de bouchons présents sur le marché ”, explique David Chassagne, directeur de la Cellule d’expertise scientifique en oenologie (Ceseo) de l’Institut Jules Guyot de l’Uni-versité de Bourgogne. Un travail collaboratif, porté par le réseau mixte technologique Propack Food et coordonné par le Ceseo, a ainsi été mis en place dans le but d’aboutir à une normalisation des méthodes de mesure de perméabilité des bouchons. Différents partenaires techniques, scientifiques et industriels (OEneobouchage, Amorim et Nomacorc) ont pris part à ce travail. “ Un premier échange avec les différents partenaires nous a amené à recentrer le projet, notamment parce que les mesures actuellement réalisées sur la perméabilité des bouchons ne sont pas toujours calées et diffèrent trop entre elles. Ce qui nécessite d’analyser dans un premier temps ces différentes méthodes ”, indique David Chassagne.

Déterminer une méthode robuste

“ L’objectif désormais est de définir parmi toutes les méthodes celle qui présente la meilleure robustesse et répétabilité ”, précise-t-il. Pour se faire, les laboratoires impliqués dans le projet ont réalisé, sur des lots de cinq bouchons provenant des trois fournisseurs, une mesure de l’OTR (Oxygen Transfert Rate) et si possible une mesure de la perméabilité. Toutes les données ont été collectées et sont en cours d’analyse par les statisticiens du LNE (laboratoire national d’essais) afin de trouver la (ou les) méthode efficace. La normalisation de cette (ou ces) méthode retenue pourra alors être envisagée et permettre à l’avenir d’évaluer de façon tangible les performances des différents bouchons du marché.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

À l'avenir le choix du porte-greffe pourrait être fait en fonction de son influence sur le pH et l'acidité du moût. © P. Cronenberger
Le porte-greffe de la vigne influence l’acidité des moûts
Des chercheurs australiens ont évalué l’effet du porte-greffe sur l’absorption du potassium. Tous ne sont pas égaux, ce qui joue…
Les bennes à vendange peuvent faire partie intégrante de la chaîne de tri, en plus d'assurer le transport. © Gimbre
Le transport de la vendange au service de la qualité
Les vignerons ont mis un point d’honneur à s’équiper de machines à vendanger et de matériels de chai dernier cri pour maintenir…
Le Bearcub affiche une largeur de 1,32 m.
Un nouveau robot utilisable en viticulture
La start-up californienne Ztractor prépare un tracteur autonome électrique pour les vignes, mais pas uniquement.
[ Coronavirus ] Pas de Vinitech-Sifel au parc des expositions de Bordeaux en 2020
Les trop nombreuses incertitudes liées à la situation sanitaire et économique mondiale ont contraint les organisateurs du…
Le fort pouvoir mellifère de la phacélie est un précieux allié dans les cultures. © Jouffray-Drillaud
La phacélie, une plante alliée du vignoble
La phacélie est une plante utilisée dans certains mélanges d’engrais verts viticoles pour son très fort pouvoir mellifère et sa…
Le moût blanc de noir macère pendant une dizaine de jours sur des marcs rouges issus de vinifications classiques servant à élaborer des cuvées structurées.   © Domaine Zusslin
Un vin rouge fait (presque) comme un blanc
Un domaine alsacien propose une cuvée de pinot noir élaborée à partir d’un blanc de noir repassé sur des marcs de rouges…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole