Aller au contenu principal

Financer un projet viticole par financement participatif

Face à un besoin imprévu d'équipement en cuves pour réaliser ses troisièmes vendanges, la vigneronne Laure David a opté pour un financement participatif à l’été 2019. Elle est satisfaite de la formule avec contreparties qu'elle a expérimenté mais souligne le temps important que nécessite leur gestion et distribution.

Ayant dû déménager sa cave juste avant ses troisièmes vendanges, Laura David a trouvé le lieu de ses rêves à Lussault-sur-Loire mais il fallait l'équiper de cuves alors qu'elle ne disposait pas de la trésorerie nécessaire. Le financement participatif a permis une solution rapide. L' objectif de dons a été atteint à 120 %.
© C.Gerbod

Alors qu’elle s’engageait dans son troisième millésime, Laura David, vigneronne sur l’appellation montlouis-sur-loire, a dû trouver un nouvel endroit pour abriter son chai. Si elle a découvert la cave de ses rêves à Lussault-sur-Loire, il fallait que ce lieu creusé dans le tuffeau soit équipé de cuves pour devenir un espace de vinification. « Cela faisait un an et demi que je vendais mes premières bouteilles. Je n’avais donc pas de trésorerie. » Le financement participatif, aussi connu par son nom anglais de crowdfunding, s’est imposé comme une solution. Durant l’été 2019, elle a donc monté un projet de financement par dons avec contreparties, avec un objectif de 6 000 euros, soit la somme qui lui était demandée pour un lot de cuves d’occasion.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vinitech-Sifel - 23 nouveautés découvertes lors de la prévisite !
Les stands sont presque tous achevés prêts à accueillir les visiteurs du Vinitech-Sifel. Petite prévisite du salon du côté des…
Entre nouvelles tendances de consommation et potentiel à l'export, la commercialisation du vin français mérite de fortes évolutions.
La France produit-elle trop de vin ?
Face à l’accumulation des difficultés, le vignoble a besoin de mesures urgentes mais aussi d’une vision à plus long terme. Cet…
RVI300_GEL_RTECH_NIV3
R-Tech - Un bon tuyau pour lutter contre le gel des vignes
La société bourguignonne R-Tech commercialise depuis peu une gaine chauffante pour lutter contre le gel.
Le groupe arrachage planche sur le financement de l'opération. Il y aurait besoin d'une enveloppe d'environ 100 millions d'euros.
Le groupe de travail arrachage des vignes est sur les rails
Un groupe de travail planche sur le financement de l’arrachage des vignes via le Feader.
Preview image for the video "Farmtrac - Une gamme de tracteurs vignes et vergers".
VIDÉO Farmtrac - Une gamme de tracteurs vignes et vergers
Le constructeur indien Farmtrac débarque sur le marché des tracteurs spécialisés avec le FT6075EN.
Autonome en énergie, la lampe Wine-Protect émet un rayonnement infrarouge qui protège la vigne de tous types de gels.
Wine Protect – Une lampe autonome en énergie pour lutter contre le gel de la vigne
La start-up Wine Protect propose une lampe chauffante à leds infrarouge à installer dans les vignes pour contrer le gel.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole