Aller au contenu principal

[ESSAI] - Fendt 211 V Vario - "Un tracteur vigneron personnalisable à souhait"

Vigneron à la Sauve en Gironde, Jérôme Zaros a pris en main la nouvelle génération de tracteurs vignerons Fendt 211 V Vario. Récit de ses impressions après une semaine de conduite.

 

 
Vigneron à La Sauve, en Gironde, Jérôme Zaros a testé pendant une semaine le tracteur Fendt 211 V Vario. © L. Vimond
Il y a un an, Fendt dévoilait sa nouvelle génération de tracteurs spécialisés 200 V/F/P Vario. Dotée d’une motorisation AgcoPower 3 cylindres intégrant DOC, FAP et SCR pour répondre à la norme antipollution Stage V, cette nouvelle génération affiche des puissances identiques à la précédente, à l’exception du 211, qui bénéficie du DynamicPerformance. Capable de délivrer jusqu’à 10 ch supplémentaires, soit 124 ch, ce système s’enclenche de façon transparente, dès que des besoins de puissance supplémentaire se font ressentir, aussi bien à l’arrêt qu’en dynamique, sur route comme dans les parcelles.

 

Recevant une cabine de classe 4 en option, les 200 Vario héritent de l’environnement de commandes FendtOne, avec une personnalisation poussée des touches et joysticks.

Côté hydraulique, les 200 Vario en finition Power bénéficient de série d’une double pompe tandem délivrant 76 l/min, pour alimenter 2 à 4 électrodistributeurs. En option, ils reçoivent un circuit load sensing comprenant une pompe à cylindrée variable de 71 l/min alimentant les distributeurs de droite et une seconde à cylindrée fixe de 48 l/min pour les coupleurs à gauche. Il est ainsi possible d’alimenter les gros besoins hydrauliques (débit et pression élevés) par les distributeurs droits et les petites fonctions hydrauliques basse pression avec l’autre pompe, favorisant l’économie de puissance. Au besoin, un bouton en cabine permet de cumuler les deux pompes, offrant ainsi 119 l/min.

Les conditions du test

Jérôme Zaros a testé le tracteur Fendt 211 V Vario la troisième semaine de juillet. Les conditions météorologiques et des soucis de compatibilité technique ont limité l’essai à du broyage d’enherbement (gyrobroyeur avec satellites) et du transport.

Les plus

- Personnalisation des commandes

- Silence en cabine

- Navigation dans le terminal

Les moins

- Climatisation bruyante

- Accès aux radiateurs

- Quelques points de finition à améliorer

En cabine « Une impression d’espace pour un vigneron étroit »

 

 
Le tracteur Fendt 211 V Vario intègre une cabine à quatre montants de catégorie 4 en option. © L. Vimond
Bien que ce soit une cabine d’un 200 V et qu’étant plus coutumier des gabarits de type 200 F, je trouve le poste de conduite à quatre montants spacieux, avec une bonne hauteur sous toit pour les grands. La pédale d’accélérateur a été judicieusement déplacée à droite de celle du frein, dont j’aime bien le système de désaccouplement. Dommage d’avoir conservé la barre transversale au milieu du pare-brise et de ne pas avoir achevé l’habillage des montants (à l’avant). Le capot n’est pas des plus fins, mais c’est le sort qui attend tous les tracteurs Stage V. Il est haut également, n’offrant une visibilité qu’à 5-6 m. Devant la cabine, les sorties hydrauliques sont orientées vers les côtés : cela n’entrave pas la visibilité avant, mais nécessite des coudes, dès lors que l’on y branche des flexibles.

 

J’aime bien les passe-câbles au pied du pare-brise à droite. À noter, la présence d’un petit coffre en plastique dur sur l’aile gauche.

 

 
L'univers de commandes FendtOne permet de personnaliser bon nombre de boutons. © L. Vimond
Par rapport à l’ancienne génération, le gros point fort de ce tracteur, c’est la personnalisation à souhait de l’accoudoir et de ses commandes : c’est génial ! Ces dernières proposent un retroéclairage avec un code couleur qui permet de s’y retrouver dans les fonctions affectées. L’ergonomie est très bonne sur la majorité des commandes et sur les joysticks. Quel dommage de ne pas avoir rendu l’accoudoir solidaire du siège : il aurait ainsi pu être réglable en hauteur et en profondeur. Cet accoudoir propose un petit rangement, dont le capot en plastique dur doit être relevé – il manque une encoche – si l’on veut accéder facilement au réglage de l’accélérateur à main et de la vitesse en mode pédale, ainsi qu’à un cordon USB pour recharger son smartphone.

 

 

 
Le terminal couleur tactile propose une navigation très intuitive. © L. Vimond
Dans la déclinaison Profi + à l’essai, le tracteur est doté de deux terminaux couleur. D’une diagonale de 10 pouces, le premier est placé derrière le volant, en lieu et place du traditionnel tableau de bord. Non tactile, il dispose, pour une navigation facile, de commandes à droite du volant. Dommage que ce dernier en cache un peu la visibilité. D’une diagonale de 12 pouces, le second terminal est tactile et propose une navigation très facile et intuitive. Sa position, en hauteur sous le toit, n’est pas la plus naturelle pour moi.

 

J’apprécie le rail coulissant, en haut de la porte droite, pour accrocher d’autres terminaux.

Au travail « Ergonomie et silence »

 

 
Jérôme Zaros a bien apprécié le séquençage de bout de rang. À la tonte, le tracteur affiche une consommation raisonnable de 4,3 l/h © L. Vimond
Le séquençage de bout de rang est vraiment bien : il y a quatre boutons sur lesquels on peut attribuer des séquences, avec un nombre important de fonctions possibles. Avec la tondeuse, j’ai paramétré notamment la prise de force, le relevage et les satellites, entraînés hydrauliquement dans les séquences. Avec le régime de prise de force économique engagé, la consommation s’élève à 4,3 l/h, ce qui reste faible.

 

Malgré un pont étroit et des pneus larges, il offre une maniabilité convenable. Le 211 V offre également une bonne garde au sol.

J’ai adoré le relevage pendulaire avec le déport et le dévers qui se pilotent depuis le joystick. Cela doit être l’idéal en travail du sol. J’ai affecté le relevage sur le joystick. La personnalisation est pratique.

 

 
Sur route, la conduite au joystick se montre plus réactive. © L. Vimond
Sur route, j’ai préféré conduire au joystick. À la pédale, lorsque l’on ralentit en levant le pied, la vitesse diminue très lentement, quel que soit le réglage de réactivité de la transmission, qui ne fonctionne qu’en mode joystick. Au joystick, la réponse est beaucoup plus directe : c’est rassurant. Petit bémol sur le système de verrouillage du volant, réglable en profondeur et en inclinaison : il n’est pas assez ferme et je me suis fait surprendre avec le volant qui a bougé, lors d’un freinage fort. Ce défaut sur ce tracteur de présérie a été corrigé selon Fendt.

 

Le silencieux de l’échappement sur le côté gauche du capot tend inconsciemment à me faire éloigner du milieu de l’interrang : avec l’habitude, on n’y prête plus attention. J’ai essayé le guidage RTK dans des vignes plantées au GPS. Après avoir réalisé une première trajectoire et tracé une ligne A-B, j’ai activé l’autoguidage, annoncé à une précision de l’ordre de 2 cm mais cela a un peu dérivé. Après vérification, je me suis rendu compte que mes rangs de vigne n’étaient pas parfaitement parallèles. Une nouvelle fonctionnalité à venir sur l’autoguidage Fendt permettra d’arpenter une fois chaque parcelle et de bénéficier, après coup, de l’autoguidage dans toutes les conditions.

 

 
Le tracteur Fendt 211 V Vario affiche une excellent insonorisation. © L. Vimond
Le confort est un peu en deçà de mes espérances. Certes, le pont avant est étroit, ce qui impacte la qualité de suspension, par rapport au pont plus large d’un tracteur de vignes larges auquel je suis habitué. Mais j’ai l’impression que l’amortisseur d’oscillation du relevage arrière est inopérant ou mal paramétré. Fendt assure avoir corrigé depuis ce problème. Par journées estivales, la climatisation se montre très efficace, mais un peu trop bruyante à mon goût. Sorti de ce contexte, le Fendt 211 V Vario offre une très bonne insonorisation.

 

Entretien « Bonne accessibilité globale sauf pour certains refroidisseurs »

 

 
Les radiateurs proposent peu de dégagement pour le nettoyage. Les autres organes d'entretien courant sont très accessibles. © L. Vimond
D’une capacité de 68 l, le réservoir est accessible sur le côté. Celui de l’AdBlue est à l’avant, sur le dessus du capot. Un entonnoir est nécessaire lorsqu’on le remplit avec un bidon de 5 litres. Si le filtre à air est désormais accessible et facile à démonter à l’avant du tracteur, les radiateurs, dont ceux de devant sont montés sur pivot, proposent un dégagement très limité. Les filtres à huile et carburant, ainsi que les jauges sont quant à eux accessibles sans avoir à démonter les panneaux latéraux. Petit regret tout de même concernant l’absence de boîte à outils.
 
Le remplissage du réservoir d'AdBlue s'effectue à l'avant du capot. © L. Vimond

 

Fendt 211 V Vario Profi +

MOTEUR

Puissance maximale : 124 ch à 2 100 tr/min

Couple maxi : 508 Nm à 1 600 tr/min

Nombre de cylindres/cylindrée : 3 / 3 300 cm3

Norme et système de dépollution : Stage V avec DOC, FAP et SCR

Capacité d’huile du moteur : 10,5 l

Intervalle de vidange : 500 h

TRANSMISSION

Type : Variation continue

Régime moteur à 40 km/h : 1 550 tr/min

Régimes de prise de force : 540, 540 Eco, 1 000 tr/min à 1 906, 1 566 et 1 889 tr/min moteur

CIRCUIT HYDRAULIQUE

Type : Double pompe à cylindrée variable

Débit, pression : 48 et 71 l/min à 200 bars

Volume d’huile hydraulique exportable : 25 l

Nombre de distributeurs centre/arrière : 7/4

RELEVAGE

Capacité aux rotules sur toute la course : 2 775 kg

DIMENSIONS

Capacité du réservoir à carburant/AdBlue : 68 l (option 83) /16 l

Hauteur hors-tout : 2,32 m

Empattement : 2,29 m

Poids à vide : 3 090 kg

Monte de pneumatique : 280/70 R16 et 360/70 R24

BUDGET

Prix catalogue du modèle essayé hors taxes au 1er septembre 2021 : 136 026 euros

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Fendt 211 V Vario - Un tracteur vigneron personnalisable à souhait
[ESSAI] - Fendt 211 V Vario - "Un tracteur vigneron personnalisable à souhait"
Vigneron à la Sauve en Gironde, Jérôme Zaros a pris en main la nouvelle génération de tracteurs vignerons Fendt 211 V Vario.…
Vendanges 2021, un volume plus faible qu'espéré
Si les estimations publiées par Agreste début août prévoyaient une vendange nationale autour de 36,7 millions d'hectolitres, sur…
[ VIDEO] Ceol, le robot viticole sur chenilles qui travaille dans les terrains en pente
La société AgreenCulture était présente au salon Vini Viti Vici le 6 juillet dernier dans le Tarn, pour présenter son prototype…
Nicolas Moulin (à gauche) et Serge Marais (à droite) sont satisfaits de leur essai avec les biostimulants.
Un duo de biostimulants pour 40 % d’économie phyto
Depuis deux ans, un négoce agricole charentais teste sur vigne deux produits naturels homologués comme engrais. Ils ont permis…
Le tri embarqué sera certainement utile pour ce millésime 2021, qui s'annonce d'ores et déjà délicat.
Anticiper des vendanges 2021 qui s'annoncent délicates
Que ce soit à cause du gel ou des conditions météo difficiles de la saison, le millésime 2021 ne s’annonce pas sous les meilleurs…
L'état de catastrophe naturelle sera decrété après les inondations dans le Gard
De violents orages accompagnés de 200 à 300 mm de pluie, et localement de grêle, se sont abattus mardi 14 septembre dans le Gard…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole