Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Oenologie
En Aquitaine, la cuve Gimar validée sur grands volumes

Testée à la cave de Buzet, la cuve Gimar permet d´extraire davantage de tanins et de couleur que des remontages traditionnels.


La cuve Gimar selector system a été jugée « intéressante pour la vinification de gros volumes », par l´ITV d´Aquitaine. Cette cuve d´origine italienne réalise des remontages par le biais d´un cuvon positionné dans sa partie supérieure. Le moût remonté dans ce cuvon arrose en cascade le chapeau de marc situé au-dessous et le déstructure. L´automatisation de la cuve facilite le fractionnement, c´est à dire l´augmentation du nombre d´arrosages pour un même volume de vin remonté. Les essais, menés sur deux années à la cave coopérative des Vignerons de Buzet (Lot et Garonne), ont comparé le système de remontage Gimar à un remontage traditionnel à la pompe. En 2000, les volumes remontés étaient identiques mais deux fois plus fractionnés avec la cuve Gimar. En 2001, les volumes remontés étaient deux fois moins importants avec la cuve Gimar mais trois fois plus fractionnés. « Dans tous les cas, les vins élaborés avec la cuve Gimar ont été jugés plus colorés, plus intenses olfactivement et plus fruités, plus structurés et plus harmonieux en bouche, même après une année de conservation en bouteilles », indique Emmanuel Vinsonneau de l´ITV.

Une dégustation confortée par l´analyse des vins, toujours après un an de mise en bouteilles. Les vins « Gimar » ressortent nettement plus riches en anthocyane (351 mg/l contre 285 en 2000) et en tanins (4,3 g/l contre 2,8), et significativement plus colorés.
©ITV

D´excellents résultats, si on la pilote bien
« C´est une Formule 1, témoigne Jacques Réjalot, l´oenologue de la cave des Vignerons de Buzet. Elle donne d´excellents résultats si on la pilote bien. Le principe d´arrosage par le biais d´un cuvon est intéressant. Il est plus efficace qu´un remontage manuel car plus dynamique mais moins violent qu´un pigeage mécanique. Il s´approche du délestage tout en étant beaucoup plus simple à mettre en oeuvre. » L´automatisation du système est également appréciée à Buzet. « Le pilotage est très simple. Il ne faut que quelques minutes le matin pour programmer huit remontages étalés sur la journée. » Rien de comparable avec le temps nécessaire pour faire la même chose en remontage traditionnel. Les équipements de la cuve Gimar ne se bornent pas à son système de remontage : elle régule également la température des moûts, permet d´aérer le moût sous le chapeau (système oxyplus), assure le décuvage automatique et le brassage des lies lors de l´élevage... Faut-il la réserver pour élaborer les vins les plus riches ?

« Elle peut tout faire, estime Jacques Réjalot, des vins fruités, gras ou structurés. Il suffit de bien la programmer. Mais pour cela il faut bien connaître le potentiel du raisin et le type de vin voulu et il faut un suivi précis. Nous dégustons les moûts des cuves Gimar deux fois par jour pour ajuster le pilotage. »
La cave s´est progressivement équipée de 8 cuves de 600 hl, pour arriver à une capacité actuelle de vinification de 50 tonnes de vendange. Le prix n´est évidemment pas donné, elle coûte environ deux fois plus cher qu´une cuve classique, soit plus de 30 000 euros pour une 200 hl. La société Gimar propose cependant le système de remontage seul, adaptable sur des cuves en inox traditionnelles.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vignette
Le thym, un bon couvre-sol pour le rang de vigne en terrain séchant
Les premiers essais menés dans le cadre du programme Casdar PlacoHB au lycée de Montreuil-Bellay dans le Maine-et-Loire montrent…
Vignette
Jean-Baptiste Ancelot : "la remise au goût du jour des cépages oubliés est une vraie tendance"
Jean-Baptiste Ancelot est l’auteur de Wine Explorers, un livre où il raconte le tour du monde des pays viticoles…
Vignette
Jérôme Despey réclame un audit de la gestion des aides vitivinicoles
Lors d’une conférence de presse organisée au siège de la FNSEA le 10 octobre, Jérôme Despey a pris sa casquette de président de…
Vignette
Pourquoi les Wine Funders ont-ils envie d’investir ?
Jeudi 19 septembre, la plateforme de financement participatif Wine Funding a donné rendez-vous à de potentiels investisseurs afin…
Vignette
Extension en vue pour le logo CAB
Lancé en 2018 par Sudvinbio pour soutenir les vins d’Occitanie en conversion à l’agriculture biologique, le logo CAB s’étend…
Vignette
Vieilles vignes et grands vins, une affaire de génétique
Les caractéristiques agronomiques des vieilles vignes et la qualité organoleptique de leurs raisins découlent d’une modification…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole