Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Dossier
Doper ses ventes grâce à internet

Avoir son site de vente en ligne sur internet est nécessaire mais pas suffisant. Encore faut-il le faire connaître et capter l’attention des internautes. Du web 2.0 au buzz en passant par les sites communautaires, les outils marketing existent.

Aujourd'hui, 80% des personnes qui recherchent une information sur le vin passent par Internet. Reste à tirer parti de cet outil de communication pour développer ses ventes.
Aujourd'hui, 80% des personnes qui recherchent une information sur le vin passent par Internet. Reste à tirer parti de cet outil de communication pour développer ses ventes.
© Jean-Charles Gütner

Pour tirer son épingle du jeu, la tendance est à la recherche de solutions pour minimiser les coûts. Et internet est peut-être un des outils les plus prometteurs pour les petites entreprises car il demande des investissements limités mais peut rapporter des opportunités d'affaires intéressantes et surtout être un tremplin d'image pour son produit. Avec l'aide de pro, il est désormais facile d'acquérir un site internet. Reste qu'il faudra compter du temps personnel pour actualiser les informations chaque semaine. Comptez 2 à 3 heures hebdomadaires.« Mais cela vaut vraiment le coup ! Avoir son propre site internet est une nécessité aujourd'hui pour un vigneron. Ne serait-ce que pour maîtriser son image, surtout dans un contexte de marché international », commente Charles Perrin, codirigeant de Vinternet, agence web spécialisée dans le domaine du vin. « En effet, n'importe quel site, forum peuvent parler de votre vin, en bon ou en mauvais terme. Autant donc en maîtriser le discours. 80 % des personnes qui recherchent une information sur le vin passent par internet.  C'est devenu l'outil de communication numéro un. Il fuat aussi créer du trafic".

Utiliser des astuces marketing

La première chose est de bien utiliser quelques astuces marketing pour attirer la curiosité des internautes. L'idée est de générer un bouche à oreille dans le but d'accroître sa notoriété. Internet, c'est aussi des outils qu'il faut savoir utiliser. Le web 2.0 est la tendance de fond. La forme la plus classique est le blog qui connaît un très grand succès. Ils peuvent générer un nombre de visites important : certains gros domaines marchent très fort avec entre 100 et 500 visites par jour » indique Charles Perrin. Mais il existe d'autres formes encore peu exploitée par les vignerons français : les sites communautaires, les sites de partage de vidéo... sont autant d'outils qui peuvent développer la notoriété d'un vin. Enfin, siles sites internet en version mobile sont encore rares en France, il faut savoir qu'au Japon, 99 % de la population consulte internet sur son portable. Et les applications sont intéressantes : « nous travaillons sur des sites pour des sommeliers qui leur permettent en tapant le nom du domaine viticole d'avoir directement la fiche des vins et leurs caractéristiques ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La nouaison approche : sortez les machines à vendanger !
En Nouvelle-Zélande, le domaine Villa Maria fait un passage de machine à vendanger peu après la floraison. Cela permet de faire…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole