Aller au contenu principal

LAFFORT
Des enzymes pour décolmater les filtres membranaires

Pour la campagne 2018, Laffort lance une nouvelle gamme de produits de nettoyage, destinée aux filtres tangentiels et cartouches de filtration. Basée sur une technologie enzymatique, elle se compose de trois produits Decapol : l’ExtraLife, le DeepClean et le StoneClear. Le premier vise à dégrader les résidus organiques en profondeur, "sans altérer la structure des matériaux", précise Laffort. Doté d’un pouvoir oxydant élevé mais exempt de tensio-actifs, il est utilisable en routine tant sur filtres tangentiels que sur cartouches de filtration. Le second, Decapol DeepClean, est adapté aux filtres tangentiels uniquement, du fait de la présence d’un tensio-actif dans sa composition. Il a par ailleurs un pouvoir oxydant moindre que l’ExtraLife, ce qui permet "un contact optimisé des matières actives avec la souillure, notamment après la filtration d’un vin blanc", poursuit la firme. Elle le recommande pour des régénérations spécifiques ou en combinaison avec les autres produits de la gamme lors de décolmatages poussés. Quant au Decapol StoneClear, il vient à bout des colmatages d’origine minérale, à l’instar du cuivre, de la silice, ou encore du fer, grâce à une formulation à base d’agents dispersants et chélatants. Ces produits sont conditionnés en emballages de 5 kg pour l’Extralife et le DeepClean et de 5 litres pour le StoneClear. Ils s’emploient en circulation dans les filtres, après dilution dans l’eau à une dose de 0,2 % pour le StoneClear et de 0,5 à 2 % pour les deux autres.

TONNELLERIE ROUSSEAU

Hexagone met en valeur la diversité des bois français

La Tonnellerie Rousseau présente une gamme de barriques nommée collection Hexagone. Comme son nom l’indique, son but est de « faire découvrir la diversité des forêts françaises », via diverses pièces portant le nom d’une forêt emblématique de notre territoire. Cette année, le tonnelier ouvre le bal avec le fût Hexagone Rambouillet, issu de la forêt éponyme. Destiné aux vins rouges premium et aux élevages longs, il vise à conférer rondeur et notes de vanille et d’amande fraîche au vin. La tonnellerie indique également qu’il apporte longueur, élégance, complexité et texture soutenue en bouche. Il est disponible en 228 litres en série limitée (250 exemplaires), et vaut environ 750 euros, selon les finitions.

BIOLINE

GeoInsecta localise les ravageurs

Lancée il y a tout juste un an pour signaler les nuisibles comme la pyrale du buis, l’application GeoInsecta développée par Bioline Agroscience s’ouvre désormais aux ravageurs de la vigne. L’outil collaboratif permet notamment d’alerter la communauté lors d’une observation de vers de la grappe, de recevoir des notifications en cas de présence de l’insecte sur son secteur, et de suivre la carte interactive de l’infestation. Le viticulteur peut ainsi réagir rapidement et assurer un traitement efficace. GeoInsecta est disponible gratuitement sur Google Play et l’App Store.

SYNGENTA

Une application pour choisir ses buses antidérives

OptiBuse est une application mobile conçue pour aider les agriculteurs à choisir des buses à injection d’air dans la liste de matériel homologué « réduction de zones non traitées (ZNT) » de 20 et 50 m à 5 m. Syngenta a rassemblé dans l’application l’ensemble des buses, toutes marques confondues, référencées dans la dernière liste parue au Bulletin officiel. Le viticulteur entre ainsi le volume de bouillie et la vitesse à laquelle il souhaite travailler pour découvrir immédiatement les marques et calibres possibles aux pressions homologuées. OptiBuse est disponible gratuitement sur Google Play et l’App Store.

SUMI AGRO

Pralor et Kotor pour une meilleure reprise de la vigne

Sumi Agro, qui a relifté son offre biocontrôle et biostimulants, propose désormais sous la gamme Seipro ses produits à base de mycorhizes pour la vigne. Les formulations Pralor et Kotor intègrent des souches de champignons mycorhiziens Glomus intraradices qui permettent, selon la firme, d’améliorer l’absorption des minéraux et de l’eau par la plante, et de renforcer la résistance face au stress. Kotor CP 50, sous forme de microgranules, est étudié pour la complantation. Kotor MG 300 se mélange au substrat de plantation des plants en pots. Quant à Kotor WP 1250, il est recommandé en dilution pour l’irrigation goutte à goutte en pépinière. Pralor est destiné au pralinage sur les racines avant plantation. Ces quatre produits sont utilisables en agriculture biologique.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Salons de matériel viticole 2022 : les 7 innovations les plus marquantes
Sival, Agrovina, Viti-Vini, Sima, Vinitech… Nous avons couvert de nombreux salons viticoles durant l’année 2022, et y avons…
Bahco, Arvipo et Mage proposent des sécateurs électriques avec une batterie intégrée dans le manche.
Sécateurs électriques viticoles : le sans-fil se taille une place dans les vignes
Le Vitilab a testé pour nous trois sécateurs électriques sans fil du marché. Ces outils ont tous donné satisfaction mais visent…
Les 10 nouveautés équipements viticoles qu'il fallait découvrir au Sival 2023
Le Sival 2023 réserve son lot de nouveautés. Petite sélection concernant le monde viticole.  
Selon les données de l'Axema, Fendt a immatriculé le plus grand nombre de tracteurs spécialisés en 2022, rétrogradant New Holland à la seconde place. Kubota reprend sa place de troisième à Same.
Immatriculations des tracteurs spécialisés 2022 - Fendt retrouve la première place
Les statistiques officielles relatives aux immatriculations de tracteurs en 2022 viennent d’être publiées par l’Axema, l’union…
Romain Henrion, consultant viticole, apprécie le rapport qualité/prix des sécateurs sans fil.
Les sécateurs électriques sans fil se déploient dans les vignes
Les premiers sécateurs sans fil commencent à se faire une place dans les vignes. Leurs utilisateurs plébiscitent le très bon…
Christophe Lardière, responsable des propriétés de Jean-Luc Thunevin, à Saint-Émilion, en Gironde, a confectionné une petite fourche pour planter ses 1 000 complants tous les printemps.
Astuce | « J’ai bricolé une fourche pour complanter les ceps de vigne », Christophe Lardière, responsable des propriétés chez Jean-Luc Thunevin
Christophe Lardière, responsable des propriétés chez Jean-Luc Thunevin à Saint-Émilion, en Gironde, a confectionné une petite…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole