Aller au contenu principal
Font Size

CAVE DE DIE JAILLANCE
Des coopérateurs mutualisent les risques pour produire de l’électricite

LA CAVE DE DIE JAILLANCE S’EST EQUIPEE DE PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUE. Le temps de retour sur investissement net est estimé entre 7 et 10 ans pour les exploitants.
LA CAVE DE DIE JAILLANCE S’EST EQUIPEE DE PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUE. Le temps de retour sur investissement net est estimé entre 7 et 10 ans pour les exploitants.
© Stéphane LEITENBERGER
27 coopérateurs de la cave de Die Jaillance et la coopérative ont récemment investi dans un projet de production d’électricité locale et renouvelable en valorisant leurs outils de travail : les toitures des bâtiments de chaque vigneron(7500m2) et celle du site industriel de la cave (3 500 m2). Leur objectif : proposer un revenu supplémentaire à chaque adhè- rent et atteindre l’autonomie électrique pour    la    cave.    Puissance    totale : 1 550 kW/h.

S’affranchir du coût de l’électricité

À l’origine de l’initiative, Vincent Lefort, vigneron à Barnave (16 ha en bio) et Jean- Pierre Brun du bureau d’étude : “ Ce n’est pas seulement un projet technique et finan- cier. Cette démarche collective et concertée s’inscrit dans une réflexion sur le renchérissement du coût de l’énergie et de la dépen- dance des vignerons vis-à-vis des fournis- seurs en électricité. Chaque projet est individuel.
Les appels d’offre, l’ingénierie, lechoixdes installations, de l’entreprise ont été effectués par un bureau d’étude. On a bouclé les 25 premiers projets de centrales photovoltaïques et celui de la cave en un temps record pour bénéficier d’un tarif d’achat fort à 0,60 kWh. ” Pour sa centrale de 220 m2, Vincent Lefort compte tirer un bénéfice net de 20 000 euros par an dès la dizième année. L’emprunt sur dix ans est couvert par la production d’électricité. “ Le temps de retour sur investissement net se situe entre 7 et 10 ans pour les exploitants ”, précise Jean- Pierre Brun du bureau d’étude. Le béné- fice de la cave servira à financer les investissements collectifs de réduction d’énergie : chaudière bois, isolation.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole