Aller au contenu principal
Font Size

Choisir l'outil adéquat pour photographier le sol

Depuis une dizaine d'années des outils d'analyse de la vigueur des vignes fleurissent. Ils permettent de cartographier le vignoble dans le but, entre autres, de raisonner sa fertilisation. En voici une sélection. Clara de Nadaillac

Les cartes de NDVI (indice de végétation normalisé), obtenues par satellite, avion, drone ou proxidétection 
(à gauche) peuvent ensuite 
être interprétées en cartes 
de préconisation pour la 
fertilisation (à droite), 
en vue de sa régulation.
Les cartes de NDVI (indice de végétation normalisé), obtenues par satellite, avion, drone ou proxidétection
(à gauche) peuvent ensuite
être interprétées en cartes
de préconisation pour la
fertilisation (à droite),
en vue de sa régulation.
© AvidirHightech

La télédétection par satellite : OEnoview

Principe : Un satellite photographie les parcelles dans le visible et l'infrarouge. Ces photos sont intégrées dans un système d'exploitation qui génère des cartes de surface foliaire active (pourcentage de sol couvert par la surface foliaire) pouvant être interprétées comme des cartes de vigueur. Depuis cette année, OEnoview est disponible sur smartphones androïds et tablettes.
Période de mesure : avant la véraison pour des informations vendanges et fertilisation,
ou un peu plus tard juste pour la fertilisation.
Prix : disponible à partir de 10 hectares, la prestation vaut environ 40 € HT/ha, plus 8 à 10 €
pour l'aide à la décision pour la fertilisation.
Les + : rapidité de prise de photos, de traitement des données et de restitution (maximum dix jours après photographie) et adapté à de grandes surfaces (caves coopératives, grands domaines, AOC...).
Les - : moins bonne précision que l'avion, le drone ou la proxidétection.


Contact : ICV.

Site : http://www.icv.fr/conseil-viticulture-oenologie/oenoview.
Et aussi : Telespazio

 

Les photos aériennes : Fruition Sciences et Avion Jaune

Principe : Un avion jaune prend des photos aériennes des parcelles, dans des longueurs d'ondes infrarouge et proche infrarouge. À partir des clichés, un logiciel calcule
des indices de NDVI (indice de végétation normalisé), qui évaluent la quantité de feuillage. L'entreprise Fruition Sciences intègre ensuite ces données sur son site web,
et procure des cartes de densité de végétation à ses clients.
Sur demande, ces données peuvent être corrélées à des analyses pétiolaires ou de déficit hydrique.
Période de mesure : juste avant véraison.
Prix : 10 € HT/ha/prestation dans le Languedoc-Roussillon et le Bordelais. Un peu plus cher dans les autres régions.
Les + : prix très abordable, rapidité d'obtention des cartes (15 jours maximum), et absence de modèle appliqué à la photo.
Les - : données dépendantes des conditions de vol et absence d'interprétation, qui nécessite soit d'avoir recours à un consultant (l'entreprise collabore avec ceux de Sicovi), soit de disposer d'une bonne expertise.
Contact : Fruition Sciences. www.fruitionsciences.com
Et aussi : Telespazio et SpecTerra/Vitivista.

 

 

La proxidétection embarquée  GreenSeeker

Principe : Le GreenSeeker est un capteur qui utilise lui aussi la norme NDVI. Il envoie des signaux dans le rouge et l'infrarouge vers la vigne. Ces derniers sont renvoyés au capteur par le
feuillage qui en fait la moyenne et transmet cette donnée au logiciel de cartographie. Couplé avec un GPS, le GreenSeeker fournit une carte de vigueur de la vigne, permettant d'évaluer ses besoins nutritionnels. Il peut être utilisé en même temps qu'un autre outil pour optimiser les passages.
Période de mesure : entre la floraison et la fermeture de grappes pour la fertilisation ; après la véraison pour les zonages de vendanges.
Prix : 50 € HT/ha en prestation de services ; prix variable suivant les options à l'achat.
Les + : bonne précision des mesures et données « propres », qui ne prennent en compte que le feuillage et non l'enherbement...
Les - : lenteur d'acquisition des données.
Contact : AvidorHighTech. Site : http://avidorhightech.com/viticulture/greenseeker/cartographie/
Et aussi : Cropcircle.

 

La mesure de bois de taille : Physiocap

 

Principe : Le Physiocap, développé
par l'interprofession champenoise, fabriqué par Ereca, et commercialisé par Force-A, se compose d'un émetteur optique et d'un récepteur, mesurant le nombre et le diamètre
des sarments. Ce faisant, il évalue le potentiel de chaque pied.
Les données récoltées sont stockées en temps réel sur clé USB, et peut être bientôt par wi-fi.
Période de mesure : entre novembre et février, après la chute des feuilles mais avant la taille.
Prix : 6900 € HT à l'achat, plus 32 €/ha pour obtenir la cartographie à partir des données. En location : à partir de 80 €/ha. En prestation de service : à partir de 120 € HT/ha.
Les + : outil simple d'utilisation, dont le passage peut être couplé au prétaillage.
Les - : acquisition des données lente.
Contact : Force-A. www.force-a.eu

 

L'imagerie drone : Earthlab et Millésime

 

Principe : un drone survole la parcelle et prend une première série de photos de haute résolution. Les données sont rentrées dans un logiciel d'analyse et complétées par des informations terrain recueillies par le viticulteur ou un conseiller. À partir de là, une seconde phase de prise de photos a lieu. Telespazio prend en compte la réflectance dans le rouge et l'infrarouge, ainsi que la densité de végétation en 3D, et la proportion de manquants pour fournir à son client une carte de densité et de préconisation. Toutes ces données sont entrées sur une plateforme informatique. Pour le moment, Telespazio intervient essentiellement en Aquitaine et Charente.
Période de mesure : première série entre fin juillet et début août, seconde courant septembre.
Prix : environ 100 € HT/ha la prestation de service, jusqu'en 2015 (période d'expérimentation).
Les + : bonne qualité d'image et convient bien à des parcelles/zones de moins de 100 hectares.
Les - : faible autonomie de vol (20 à 60 minutes), poids de matériel embarqué limité, vols réglementés.
Contact : Telespazio. www.telespazio.it/fr/index.html
Et aussi : Vitidrone.

 

La fluorimétrie embarquée Multiplex

 

Principe : Le Multiplex est un capteur optique embarqué et couplé à un GPS, qui réalise en temps réel et de manière non destructive, des mesures de la chlorophylle, des flavonols et du statut azoté des feuilles. Cet indice, nommé NBI (Nitrogen Balance Indice) donne une indication de l'état des ceps. Les données sont enregistrées sur clé USB et peuvent ensuite être rentrées sur la plateforme web de Force-A, pour la réalisation de cartographie foliaire.
Période de mesure : entre fermeture de la grappe et véraison.
Prix : 950 € HT la location d'une semaine et 145 € HT/ha pour le traitement des données. Si les mesures sont faites par un prestataire Force-A, la journée est facturée 750 € HT et 145 € HT/ha pour le traitement des données.
Les + : grande précision des données avec un passage tous les rangs.
Les - : lourdeur et lenteur de la prise de mesures, risque de pertes de données à l'acquisition et lors du transfert, imprécision en cas d'interpolation des résultats en cas de passage un rang sur deux ou trois.
Contact : Force-A. www.force-a.eu

 

La proxidétection piétonne Dualex

 

Principe : Des capteurs optiques, placés dans une pince nommée Dualex,
mesurent ponctuellement le statut azoté, la teneur en chlorophylle
et en flavonols des feuilles (indice NBI, comme le Multiplex). Force-A propose une interprétation des données pour obtention de cartes.
Période de mesure : entre fermeture de la grappe et véraison.
Prix : 330 € HT/5 ha en prestation. Aussi disponible à la vente ou à la location.
Les + : possibilité de mesures ponctuelles.
Les - : acquisition des données longue et fastidieuse.
Contact : Force-A. www.force-a.eu
Et aussi : N-Testeur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole