Aller au contenu principal

Millésime 2020
Champagne: un rendement commercialisable en baisse pour 2020

La décision était attendue fin juillet, mais faute d’accord entre le vignoble et le négoce, les Champenois ont connu le rendement de la vendange 2020 ce mardi 18 août. Établi à 8000kg/ha, il a été fortement revu à la baisse, crise oblige, et assorti de dispositifs inédits.

Maxime Toubart et Jean-Marie Barillère, coprésidents de l'interprofession champenoise, ont annoncé un rendement en forte baisse pour affronter la crise en cours.
© G.PERRIN

Les coprésidents du Comité Champagne Maxime Toubart (Syndicat Général des Vignerons de Champagne) et Jean-Marie Barillère (Union des Maisons de Champagne) ont présenté mardi 18 août les chiffres du rendement commercialisable pour la vendange 2020… après que les premiers coups de sécateur aient été donnés, du fait d’un cycle végétatif particulièrement hâtif. Cette année, les Champenois pourront récolter jusqu’à 8 000 kg de raisin par hectare, un chiffre en forte baisse par rapport aux données des campagnes précédentes.

Un volume tirable à ajuster en fonction des expéditions de l'année

Les incertitudes politiques, économiques et sanitaires qui pèsent sur la filière champagne ont également incité les représentants du vignoble et du négoce à créer de nouveaux dispositifs de tirage et de paiement de la vendange 2020.Ainsi, ce sont 1 000 kg/ha maximum de cette vendange qui pourront être tirés – et payés, le cas échéant – à partir du 1er février 2021, mais cela devra faire l’objet d’une clause interprofessionnelle en début d’année.

Pourquoi un tel décalage ? « Parce qu’on veut que le volume tirable puisse coller aux expéditions de l’année 2020 », explique Jean-Marie Barillère. Et les chiffres de distribution d’une campagne ne sont connus qu’en début d’année suivante.

L'achat de raisin a priori plafonné à 15% du rendement

Par conséquent, si la Champagne écoule moins de 200 millions de bouteilles en 2020, seuls 7 000 kg/ha seront tirables consécutivement à cette vendange. Dans l’hypothèse d’une année favorable (plus de 230 millions de cols vendus), « on va tous tirer 8 000 kg/ha dès janvier 2021 », explique le président de l’UMC.

Cette vendange inédite à plus d’un titre doit aussi permettre aux vignerons commercialisant leur propre champagne de pouvoir exceptionnellement compléter leur récolte par l’achat de raisins (plafonné à 15 % du rendement, au lieu de 5 % habituellement). Un principe « validé oralement » avec le Gouvernement, qui reste à graver dans le marbre.

Une perte de chiffre d'affaires estimée à 1,7 milliard d'euros

Cependant, la demande champenoise d’encadrement du « marché des bouteilles en cours d’élaboration » (ou « vins sur lattes ») a été retoquée par la Commission européenne. « Malgré l’absence de réponse appropriée de la part des pouvoirs publics européens et nationaux aux enjeux de la crise en Champagne, la filière, par ces mesures, conserve ses priorités collectives : valorisation de l’appellation et engagement environnemental », conclut avec amertume l’interprofession champenoise.

En Champagne, la crise sanitaire pourrait faire chuter les ventes annuelles de 100 millions de bouteilles, pour une perte de chiffre d’affaires supérieure à 1,7 milliard d’euros. Dans ce contexte, quelque 100 000 travailleurs saisonniers sont attendus dans les vignes, alors que le potentiel de production s’annonce prometteur, à environ 12 000 kg/ha.

Lire aussi " David Faivre, le vigneron YouTubeur de Champagne prêt pour le démarrage des vendanges le 20 août "

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

À l'avenir le choix du porte-greffe pourrait être fait en fonction de son influence sur le pH et l'acidité du moût. © P. Cronenberger
Le porte-greffe de la vigne influence l’acidité des moûts
Des chercheurs australiens ont évalué l’effet du porte-greffe sur l’absorption du potassium. Tous ne sont pas égaux, ce qui joue…
Les amibes sont des micro-organismes unicellulaires. L'une d'elle, Willaertia magna, pourrait bientôt devenir une substance active de lutte contre le mildiou, aux vues de résultats au champ prometteurs. © Amoéba
Essais prometteurs pour un nouveau produit antimildiou de biocontrôle en vigne
Un biofongicide à base d’amibe, en test au champ depuis l’an dernier, a confirmé en 2020 son efficacité contre le mildiou. De…
Les bennes à vendange peuvent faire partie intégrante de la chaîne de tri, en plus d'assurer le transport. © Gimbre
Le transport de la vendange au service de la qualité
Les vignerons ont mis un point d’honneur à s’équiper de machines à vendanger et de matériels de chai dernier cri pour maintenir…
[ Coronavirus ] Pas de Vinitech-Sifel au parc des expositions de Bordeaux en 2020
Les trop nombreuses incertitudes liées à la situation sanitaire et économique mondiale ont contraint les organisateurs du…
Le moût blanc de noir macère pendant une dizaine de jours sur des marcs rouges issus de vinifications classiques servant à élaborer des cuvées structurées.   © Domaine Zusslin
Un vin rouge fait (presque) comme un blanc
Un domaine alsacien propose une cuvée de pinot noir élaborée à partir d’un blanc de noir repassé sur des marcs de rouges…
Le Bearcub affiche une largeur de 1,32 m.
Un nouveau robot utilisable en viticulture
La start-up californienne Ztractor prépare un tracteur autonome électrique pour les vignes, mais pas uniquement.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole