Aller au contenu principal

Ceps Sicavac : des plants « haute couture »

Le centre technique des vins de Centre-Loire, la Sicavac, a récemment créé une SAS afin de produire, en partenariat avec des pépiniéristes, des plants de vigne haut de gamme. Et ce, dans le but de lutter contre les maladies du bois.

Les plants haut de gamme constitueront un moyen de lutte prophylactique supplémentaire contre les maladies du bois en Centre-Loire.
Les plants haut de gamme constitueront un moyen de lutte prophylactique supplémentaire contre les maladies du bois en Centre-Loire.
© P. Cronenberger

L’idée de Ceps Sicavac est de donner aux jeunes plants de vignes tous les moyens pour démarrer au mieux leur croissance. En étant moins stressés, ils deviennent plus forts et résistent mieux aux agressions. « Nous sommes partis du constat que les vieilles vignes, greffées par nos parents, sont moins sujettes aux maladies du bois que les jeunes plants, explique Pierre Morin, président de la société Ceps Sicavac. Aujourd’hui les pépinières misent davantage sur la quantité. Nous ne leur jetons pas la pierre, ils ont du s’adapter à la demande et à la concurrence internationale. » Dans un premier temps, la société n’assurera que la production de greffons. Ces derniers seront vendus aux pépiniéristes qui devront suivre un cahier des charges strict, exigeant notamment des porte-greffes issus de vignes palissées. Un technicien de Ceps Sicavac sera chargé du contrôle dans les pépinières afin de vérifier, entre autres, la traçabilité, la qualité de soudure, la mise en pépinière et l’entretien des plants.


Des premiers ceps commercialisés en 2018


La société a également prévu de sauvegarder la sélection massale de sauvignon réalisée au fil des ans par la Sicavac, forte de 250 individus. Les premières plantations, tant de sélection que de greffons, sont prévues au printemps 2015 sur l’aire d’appellation Coteaux du Giennois. Dans le second cas, l’encépagement sera fait uniquement en sauvignon blanc, le plus sensible aux maladies du bois, mais pourrait être étendu à terme au gamay et au pinot. Les premiers plants « haute couture », dont le prix pourrait être supérieur à la moyenne de 30 à 50 %, seront disponibles fin 2018 et seront destinés en priorité aux viticulteurs de Centre-Loire, qui devront passer leur commande dix-huit mois avant.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole