Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Beaujolais : 30 % de pertes suite à la grêle

Dimanche 18 août en fin de journée, la grêle s’est invitée sur les terroirs des Pierres Dorées, un secteur pourtant protégé par des canons anti-grêle. Inter Beaujolais annonce d’ores et déjà une baisse de récolte moyenne d’environ 30 %.

Un violent orage a frappé le vignoble beaujolais dimanche dernier, entre 17h et 21h. Sur certaines parcelles, le feuillage est sévèrement déchiquetté.
© S.BERGER

Une pluie battante, ponctuée de quatre cellules orageuses provoquant la chute de grêlons de la taille d’une balle de ping-pong. Voilà ce qu’ont subi dimanche dernier les vignes situées sur une bande de 4 km de part et d’autre de la ligne Dareizé- Villefranche sur Saône, sur le secteur des Pierres Dorées. Un coup dur pour les vigneron(ne)s dont les vignes atteignaient juste la mi-véraison. « Quelques vignerons ont perdu 100% de la récolte, mais en moyenne, nous estimons les taux de pertes les entre 20 et 50 % », déclare Laura Pillot, chargée de communication d’Inter Beaujolais. Ainsi, la récolte de la région devrait être inférieure de 30 % à la moyenne des cinq dernières années, " conséquence à la fois du gel du mois d’avril, de l'épisode caniculaire de juin et de la grêle de dimanche dernier", précise Laura Pillot.

L’hétérogénéité de la maturation accentuée

Pour autant, l’interprofession se veut plutôt rassurante sur la situation. « Nous ne considérons pas cet évènement comme un épisode catastrophe, dans le sens où c’est davantage la maturation des baies qui est impactée », déclare Laura Pillot. La grêle devrait donc accentuer l’hétérogénéité des dates de récolte, à laquelle on pouvait déjà s'attendre en conséquence du gel du mois d’avril dernier. Dans son deuxième point de maturité, Inter Beaujolais prévoit un démarrage des vendanges autour du 10 septembre dans les zones précoces. Les observations de terrain présagent un millésime qualitatif, avec « un dénominateur commun à toutes les parcelles prélevées : des petites baies de raisins, et donc un rapport entre le jus et la pellicule excellent .» Après un début de semaine pluvieux, le retour du soleil hier matin apporte avec lui un vent d'optimisme.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vignette
Beaujolais : 30 % de pertes suite à la grêle
Dimanche 18 août en fin de journée, la grêle s’est invitée sur les terroirs des Pierres Dorées, un secteur pourtant protégé par…
Vignette
Le soufre a-t-il accentué les effets de la canicule ?
Les applications de soufre avant l’épisode de canicule du 28 juin dernier ont parfois aggravé les symptômes observés de brûlures…
Vignette
A Bergerac, le Quai Cyrano défend l’oenotourisme
La maison des vins de Bergerac et Duras et l’Office de tourisme partagent désormais une même adresse à Bergerac, face à la…
Vignette
Le tri de la vendange version haut de gamme
Depuis une dizaine d’années, plusieurs fournisseurs proposent des équipements de tri automatiques perfectionnés : optiques ou…
Vignette
Un projet pour coconstruire l’adaptation au changement climatique
Le projet Climenvi, lauréat 2017 de l’appel à projets Partenariat européen pour l’innovation a débuté début juillet 2019.…
Vignette
Les biofilms microbiens à l’épreuve de la science
 Les biofilms, des agglomérats de microorganismes adhérant à un support, serait une forme de résistance aux produits…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole