Aller au contenu principal

Vinification : attention, tous les charbons décolorants ne se valent pas

Le laboratoire œnologique Dubernet, à Narbonne dans l’Aude, a réalisé un essai comparatif avec 14 charbons décolorants du marché. Leur pouvoir décolorant va pratiquement du simple au double.

Il est important de vérifier la teinte obtenue avec les charbons décolorants avant toute utilisation.
© Laboratoire Dubernet

Réaliser, ou faire effectuer par son laboratoire d’analyse, un test préalable de décoloration semble indispensable lorsque l’on souhaite avoir recours à des charbons décolorants. C’est le principal enseignement de l’essai mené par le laboratoire audois Dubernet sur 14 charbons œnologiques du marché.

Testés en suivant le protocole du Codex Œnologique CEOI-1-CHARBO, à la dose d’1 g/l, sur une solution à base d’anthocyanes, ces produits ont montré une efficacité très variable. Le charbon le plus efficace a en effet permis de passer d’une intensité colorante de 3,516 à 0,373. A l’inverse, le moins performant n’a permis de tomber qu’à 1,862. « Mais tous les charbons testés respectent le Codex, note également Nicolas Triviaux, l’œnologue en charge des essais. Le moins efficace a tout de même permis de diminuer l'intensité colorante de 49,7 %. »

Ces différences peuvent s’expliquer par les types de végétaux utilisés : bois, coques de fruits, noix de coco, noyaux de fruits, bambous, os, charbon, lignite, tourbe ; ainsi que par le mode d’activation employé (chimique ou thermique).

Les plus lus

Le poudrage est souvent réservé à la période sensible.
Soufre poudre ou mouillable : les critères de choix en vigne
Bien que le soufre mouillable ait de nombreux avantages en termes d’emploi, la forme en poudre n’est pas à négliger. Elle permet…
Certains constructeurs combinent une tondeuse à une rogneuse.
Les rogneuses traînées, synonymes de productivité

Les rogneuses traînées sont des machines offrant de bons débits de chantier, adaptées à des surfaces minimales de 30 à 40…

Fabien Marie, viticulteur en Charente-Maritime : « La rogneuse traînée est incomparable en termes de maniabilité dans les tournières. »
« Je gagne en débit de chantier avec ma rogneuse traînée »

Viticulteurs et entrepreneurs en Charente-Maritime, Laurent et Fabien Marie sont équipés de deux rogneuses traînées. Un…

René Becker, consultant et formateur indépendant, spécialiste de la biodynamie.
« En 100 ans, la viticulture en biodynamie n’a jamais été aussi actuelle »

René Becker, consultant et formateur en biodynamie, dresse un bilan et des perspectives pour la biodynamie à l’occasion du…

Le biochar épandu au pied des vignes permet d'améliorer la rétention en eau, selon des observations récentes.
Quels produits utiliser contre la sécheresse en viticulture ?

Qu’ils agissent sur la plante pour les biostimulants, ou sur le sol pour les biochars, il existe des leviers pour aider la…

Planter des vignes en gobelet et introduire des engrais verts en interrang sont deux leviers permettant de lutter contre la sécheresse.
Une diversité de pratiques culturales pour lutter contre la sécheresse de la vigne

Cépages tolérants, conduite en gobelet, palissage assoupli, présence de couverts végétaux ou encore d’arbres sont autant de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole