Aller au contenu principal

Astuce de viticulteur : « J’ai installé ma tour antigel sur une remorque »

Camille Balacey, viticulteur à Viviers, dans l’Yonne, a confectionné une remorque pour installer son éolienne antigel mobile. Il peut ainsi l’amener au cœur des parcelles en vignes étroites.

La remorque confectionnée par le viticulteur permet de passer dans des vignes d'un mètre de large.
La remorque confectionnée par le viticulteur permet de passer dans des vignes d'un mètre de large.
© X. Delbecque
 

1 Coopérateur à la cave de la Chablisienne, dans l’Yonne, Camille Balacey s’est équipé d’une tour mobile antigel Tow and Blow. « Mais le châssis d’origine est large, il ne passe pas dans nos vignes en 1 mètre, regrette le viticulteur. Sans compter qu’il est monté sur des petites roues de voiture, peu pratiques dans les chemins. » Les devis pour construire une remorque avoisinant les 10 000 euros, il s’est lancé dans une confection maison. Il a ainsi récupéré chez un voisin un vieil enjambeur complet hors d’état, qu’il a payé 400 euros. Son père et lui l’ont ensuite entièrement désossé, découpé en deux pour ne garder que les jambes arrière, puis repeint.

 

 
La remorque est constituée d'un vieux châssis d'enjambeur et d'un timon de benne avec la flèche.
La remorque est constituée d'un vieux châssis d'enjambeur et d'un timon de benne avec la flèche. © C. Balacey

2 Camille Balacey s’est procuré par la suite une ancienne benne à vendange, pour 50 euros, afin de récupérer la flèche et le timon. Et il a relié le cadre d’enjambeur avec cette flèche par deux poutres métalliques verticales, faites de tube carré de section 70 mm et 4 mm d’épaisseur. Ces dernières sont soudées en partie haute (au niveau du cadre), mais montées sur pivot en partie basse (au contact de la flèche). Pour réaliser ce pivot, le viticulteur a soudé sur la flèche un fer plat avec deux pattes dans lesquelles passe une barre métallique en fer rond de diamètre 20 mm. Cette barre traverse le bas des deux poutres (voir photo).

 

 
Une barre de poussée entre la flèche et la remorque permet de régler l'horizontalité de l'éolienne.
Une barre de poussée entre la flèche et la remorque permet de régler l'horizontalité de l'éolienne. © X. Delbecque

3 Puis le viticulteur bourguignon a adapté une barre de poussée afin de régler l’horizontalité dans les parcelles en pente. Elle est comprise entre deux brides, installées respectivement sur la flèche et entre les deux poutres verticales. « Nous avons tenté avec un vérin hydraulique, mais cela ne fonctionnait pas », précise Camille Balacey.

 

 
Camille Balacey a déboulonné des petites roues de voiture et a fixé le châssis de l'éolienne sur la nouvelle remorque, à l'aide de grosses brides.
Camille Balacey a déboulonné des petites roues de voiture et a fixé le châssis de l'éolienne sur la nouvelle remorque, à l'aide de grosses brides. © X. Delbecque

4 Pour finir, le viticulteur a démonté le timon et la flèche de la remorque d’origine, et déboulonné les roues de voiture initiales. Puis a installé l’éolienne de 2 tonnes sur le nouvel attelage, qu’il a fixé au cadre à l’aide de deux grosses brides réalisées avec du fer plat de 20 mm d’épaisseur et des tiges filetées-boulons. Enfin Camille Balacey a rallongé les quatre pieds de stabilisation (de 150 cm à l’avant et 70 cm à l’arrière) avec du tube carré de même section. Pour le côté pratique, il a achevé la construction en installant une échelle et du treillis métallique pour faire une plateforme au pied de l’éolienne.

 

 
Les quatre pieds de stabilisation de l'éolienne ont dû être renforcés.
Les quatre pieds de stabilisation de l'éolienne ont dû être renforcés. © X. Delbecque

Coût environ 1 000 euros

Temps une dizaine de jours

Difficulté assez difficile

Les plus lus

Le Skiterre se compose de deux grands skis qui assurent le contrôle de la profondeur et de la position de la lame.
« Le Skiterre, un outil intercep simple et productif »
Vignerons en Anjou, Nicolas et Christophe Moron se sont équipés d’un outil de travail du sol intercep Skiterre.
Vigneron plantant une nouvelle parcelle avec des pieds de Pinot noir dans la vallee de la Marne en AOC Champagne.Droit de plantation.
Quand FranceAgriMer exaspère les viticulteurs

FranceAgriMer joue un rôle essentiel dans l’attribution des aides. Face aux dossiers chronophages, aux contrôles…

Pellenc - Un robot à chenilles dans les vignes

Pellenc dévoile un robot à chenilles pour les vignes, le RX-20.

Chargement d'un camion citerne de la coopérative viticole CRVC (Coopérative régionale des vins de Champagne) enlèvement d'une cuvée chez un vigneron adhérent durant les ...
Vin en vrac acheté à prix abusivement bas : que peut changer la condamnation de deux négociants bordelais

En pleine crise viticole, un jugement se basant en partie sur un article issu de la loi Egalim vient de condamner deux…

Taille de la vigne avec le sécateur électrique viticole sans fil Mage Sam 25, fonctionnant avec batterie au Li-ion, à Mâcon, dans les vignes du Vitilab, en octobre 2022
Lutte contre le gel : « Il faut réserver la taille tardive aux parcelles viticoles les plus gélives et pas trop chétives »

Benjamin Bois, chercheur à l’institut universitaire de la vigne et du vin Jules Guyot, en Bourgogne, a travaillé sur la taille…

Eco-Dyn exposait un prototype de restructuration des sols viticoles sur le Sival 2024.
Un outil pour restructurer les sols viticoles compactés
L’entreprise ligérienne spécialisée dans les matériels biodynamiques et l’agriculture de régénération planche sur un outil…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole