Aller au contenu principal

Salon de l’agriculture 2024 : mode d’emploi

Le Salon de l’agriculture 2024 se tiendra du 24 février au 3 mars 2024, porte de Versailles à Paris. Ce salon de l'agriculture aura une saveur spéciale puisqu’il fêtera sa 60e édition, un anniversaire qui sera la thématique de cette nouvelle édition dont reussir.fr vous livre tous les détails.

Affiche du salon de l'agriculture 2024
© P.Parchet/Sia 2024


Quelles dates et combien coûtera un billet pour le Salon de l'agriculture 2024  ?

Le prochain Salon de l’Agriculture (Sia) dont ce sera la 60e édition aura lieu du 24 février au 3 mars 2024 à Paris, au parc des expositions, Porte de Versailles. Il sera ouvert tous les jours de 9 h à 19 h. Le tarif d’entrée est fixé à 16 euros pour les adultes et à 9 euros pour les enfants âgés de 6 à 12 ans. L’entrée est gratuite pour les moins de 6 ans. La billetterie du Salon de l'agriculture 2024 est d’ores et déjà ouverte.

Retrouvez tous nos articles sur le Salon de l'agriculture

Qui organise le Salon de l'agriculture 2024 ?

Le Centre national des expositions et concours agricoles (Ceneca), dont le président est Jean-Luc Poulain, organise chaque année, en partenariat avec le ministère de l’Agriculture et de la souveraineté alimentaire le salon de la porte de Versailles dédié à l’agriculture. Il en délègue la gestion à Comexposium.

 

Qu’est-ce que Sia’Pro, la grande nouveauté du Salon de l'agriculture 2024 ?

L’édition 2024 du Salon International de l’Agriculture va pour la première fois accueillir une rencontre de trois jours exclusivement réservée aux professionnels de l’agriculture : Sia’Pro. Cet événement s’adresse aux agriculteurs et métiers du secteur agricole intervenant dans les filières animales et végétales. Consultations d’experts, ateliers pratiques, conférences, ou encore présentations de matériels, services et solutions constitueront l’offre de ce nouveau rendez-vous annuel.

🌾🤝 Avez-vous votre E-BADGE PRO pour le Salon International de l'Agriculture 2024 ? Réservez dès maintenant pour développer votre réseau, échanger avec des experts et découvrir les dernières innovations du secteur ! https://t.co/zOkT2xYUDq#SIA2024 #Agriculture pic.twitter.com/XNHeF4l6kw

— Salon International de l'Agriculture (@Salondelagri) December 1, 2023

Lire aussi : Salon de l’agriculture 2024 : un hackathon sur l’IA au service des agriculteurs organisé par le premier Sia Pro

Quelles sont les dates et les horaires d'ouverture de Sia'Pro ?

Sia'Pro se tiendra du dimanche 25 au mardi 27 février 2024 dans le pavillon 7.2 de Paris Expo Porte de Versailles, pendant les horaires d'ouverture du Salon de l'Agriculture 2024 : de 9 h à 19 h.

 

Comment accéder à l'événement Sia'Pro du Salon de l'agriculture ?

L'entrée au Salon de l'Agriculture 2024 donne accès gratuitement à Sia'Pro. L'événement étant réservé aux professionnels du monde agricole, un justificatif d'activité (notamment le numéro de SIRET) vous sera demandé à l'accueil du pavillon 7.2. Les détenteurs d'une e-invitation Sia'Pro ou des titres d'accès presse, éleveur, VIP, honneur, délégation, concours jeunes, exposant ne sont pas concernés par la présentation d'un justificatif.

 

Quel regard porte Jean-Luc Poulain sur le Sia’Pro ?

Le 15 novembre 2023, le président du Ceneca et du Salon de l’Agriculture, Jean-Luc Poulain, a déclaré aux Assises de l'agriculture et de l'alimentation,  à propos de la création de Sia’Pro : « Le Salon International de l’Agriculture renforce son volet BtoB avec la création d’une rencontre de trois jours réservée aux professionnels et institutionnels du monde agricole. Nous avons l’ambition de dresser un panorama du secteur à travers des thématiques techniques mais aussi sociétales, comme le veut l’ADN du salon ! ».

 

Lire aussi : Salon de l’Agriculture : Jean-Luc Poulain reste président

Quelle est l’autre nouveauté du Salon de l'agriulture 2024 ?

Le Sia 2024 lance pour sa 60e édition « Agricultivez-vous », un podcast qui va permettre au grand public de mieux appréhender le monde agricole et les produits qu'on consomme au quotidien. Parmi les épisodes déjà diffusés, on peut citer « Pourquoi les bières ont-elles une couleur et un goût différent ? », « Qu'est-ce que le vêlage ? » ou encore Pourquoi existe-t-il autant de fromages de chèvre différents ? ».

Lire aussi : Salon de l'agriculture : quel regard les médias ont-ils porté sur l'édition 2023 ?

Y aura-t-il une nouvelle édition d’Agri’Expo ?

Aujourd’hui, le secteur agricole est l’un des acteurs de l’économie circulaire et apporte sa contribution à la préservation de l’environnement. Il encourage un modèle de production durable à travers la revalorisation des déchets agricoles, la conversion en bio, l’optimisation des produits phytosanitaires, la réduction des émissions de gaz à effet de serre, le développement de l’agroécologie… L’objectif est de trouver des solutions respectant la nature et en faire une question commune et accessible à tous. C’est dans ce cadre, que le Salon de l’agriculture va présenter sa 5e édition d’Agri’Expo au cœur du pavillon 2.2 Cultures et filières végétales.

 

Retrouvez le plan du Salon de l’agriculture 2024

Sia 2024

Relire : Salon de l’agriculture : les dix informations à retenir de l’édition 2023

Quelle est la vache égérie du Sia 2024 ?

Elle répond au nom d’Oreillette et est de race normande. Agée de cinq ans, elle évolue dans les prairies de l’Orne. Sa production de lait et celle de ses 110 congénères, est livré en laiterie pour être transformé en camembert et pont-l’évêque AOP. Elle est issue de l’élevage de François et Lucie Foucault.

 

Si Oreillette est devenue la vache égérie 2024, c’est grâce à la passion de ses éleveurs, Lucie et François Foucault. Une histoire familiale où l'amour pour la race Normande et l'excellence des concours agricoles ont hissé Oreillette au sommet 🔝👉 https://t.co/WDotmXGay9 pic.twitter.com/OUiv7RRQqA

— Salon International de l'Agriculture (@Salondelagri) November 27, 2023

Comment a été choisie la star du Salon de l'agriculture 2024 ?

Depuis 2011, une vache devient la mascotte de la plus grande ferme de France. Mais pourquoi une vache ? « La vache est un véritable symbole. Au cours des enquêtes menées auprès des visiteurs, on s'est aperçu que ce mammifère représentait tout le salon dans son ensemble » explique Valérie Le Roy, directrice du Sia. Et d’ajouter : « Ce qui nous intéresse, c'est de promouvoir une race mais également les hommes dont l'activité y est liée, les produits qu'elle fabrique et le territoire dans lequel elle vit ».

Au cours du mois de mai précédant le Salon de l'agriculture 2024, le jury se réunit pour prendre sa décision. Il est composé de Jean-Luc Poulain, président du Sia et du Ceneca, de Valérie Le Roy, des représentants d'organismes de sélection de race et du représentant du comité élevage du Salon ainsi que d'un éleveur. Le jury veille au respect de l'alternance entre race à viande et race laitière. Il fait aussi  attention à l'équilibre entre les races à petits effectifs et les grandes races.

En juin, on annonce aux organismes de sélection si leur race est retenue. L'organisme de sélection décide de la vache qui est la plus représentative génétiquement parlant, mais pas uniquement puisqu’il est impératif que son éleveur soit disponible. Ce dernier doit en effet consacrer en moyenne deux jours par semaine aux sollicitations des médias à partir du mois de décembre. Pour se préparer à cet exercice, des sessions de média training sont organisées pour l'éleveur. Le Président de la race choisit la vache début juillet au plus tard et les photos officielles sont prises pendant l'été afin que la vache soit présentée dans son élément naturel. Le nom et la photo de l'égérie ne sont dévoilés que mi-novembre, à l'ouverture officielle du site du Salon international de l'agriculture.

Voir aussi : Les salons agricoles de 2024 en France

A quoi sert le Concours général agricole du Sia 2024 ?

Véritable vitrine de l’excellence agricole et gastronomique française, le Concours Général Agricole existe depuis 150 ans. Il a pour mission d’encourager et de soutenir les producteurs et éleveurs français, de contribuer à la formation des futurs professionnels du secteur et de promouvoir auprès des consommateurs, une alimentation de qualité issue de l’agriculture et de l’élevage français. Le CGA lance sa nouvelle édition 2024. Les producteurs peuvent dès à présent y inscrire leurs produits dans l’espoir de décrocher l’une de ces désormais iconiques médailles en forme de « Feuille de Chêne ». Ce sont plus de 20 catégories pour les produits et vins allant de concours emblématiques (vins, fromages, foie gras…) aux concours les plus originaux comme les épices, en passant par le safran ou encore la vanille le miel, les crèmes de fruits...

En 2023, 1680 produits ont été médaillés sur 6938 en compétition. Pour les vins, 3443 ont été récompensés sur 7 480 présentés.

 

Après son absence remarquée en 2023, l’Aveyron sera-t-il présent au Salon de l'agriculture 2024 ?

L’an passé, le département de l’Aveyron qui était en conflit avec les organisateurs du salon de l'agriculture au sujet de l’emplacement de son stand a décidé de faire son retour à Paris. Nos confrères de Centre Presse rapportent dans leur article du 27 novembre qu’Arnaud Viala, le président du Conseil départemental a confirmé que l’Aveyron sera bien présent « au hall 1, avec, en plus, un accord avec les Upra (Unité nationale de sélection et de promotion de race) Aveyron » pour le Salon de l'Agriculture 2024.

À l'occasion de la Session de la Chambre d'agriculture du lundi 27 novembre 2023, le Conseil départemental de l'Aveyron a, par la voix de son président Arnaud Viala, évoqué la participation du territoire au Salon de l'agriculturehttps://t.co/JopUel8uoc

— CentrePresseAveyron (@CPAveyron) November 27, 2023

 

Pourquoi Réussir Pâtre est-il partenaire des Ovinpiades 2024 ?

Comme chaque année, dans le cadre du programme Inn’Ovin, Interbev Ovins et l’ensemble de la filière ovine organisent les Ovinpiades des Jeunes Bergers qui s’adressent aux jeunes de 16 à 24 ans, élèves des établissements agricoles. Pour l’édition 2024, les élèves auront pour mission de se transformer en journaliste agricole. Ils devront écrire un article de presse sur le sujet suivant : « Une transmission réussie dans ma région ». L’objectif est de mettre en avant une transmission réussie entre un cédant et un reprenant d’un élevage ovin. Les 8 meilleurs articles seront publiés dans la revue Réussir Pâtre en 2024, la revue étant partenaire des Ovinpiades.

Les projets feront l’objet d’une première sélection au niveau inter-régional. Le comité régional sélectionnera au maximum 1 projet soit 8 projets au total pour la finale nationale qui aura lieu le 24 février 2024 au salon International de l’agriculture à Paris, sur le Grand Ring – Hall 1. Le groupe devra alors désigner une équipe de 3 personnes pour venir présenter et défendre sa rédaction. L’équipe qui remportera le premier prix gagnera un chèque de 2 000 euros pour financer un voyage ou une sortie en lien avec l’élevage de brebis.

Les plus lus

« Il va falloir démondialiser l’agriculture » selon Jean-Marc Jancovici

Face aux défis qui attendent l’agriculture, une forme de protectionnisme sera nécessaire selon l’ingénieur consultant en…

Arnaud Rousseau, président de la FNSEA, dans un de ses champs à Trocy-en-Multien, en Seine-et-Marne.
Arnaud Rousseau répond aux critiques avant le Salon de l’agriculture

A quelques jours de l’ouverture du Salon de l’agriculture et après le fort mouvement de contestation agricole, le président de…

Bérénice Walton devant ses vaches Bazadaises
Agriculture et climat : quatre familles d’agriculteurs à l’honneur sur M6

La chaîne M6 diffuse ce dimanche 11 février en prime time un documentaire de Zone interdite coproduit par Edouard Bergeon et…

Jean-Marc Jancovici, ce lundi 5 février sur RTL.
« Produire plus propre et moins cher : une équation impossible pour les agriculteurs » selon Jean-Marc Jancovici

Le spécialiste de l’énergie Jean-Marc Jancovici a réagi ce matin sur RTL à la colère des agriculteurs et aux mesures prises…

David Forge, agriculteur, sur son exploitation agricole en Touraine.
Ce qui bloque l’agriculture française, selon le céréalier David Forge

L’agriculteur tourangeau David Forge explique sur sa chaîne youtube pourquoi il est de plus en plus dur de dégager un revenu…

Agnès Pannier-Runacher devant un pupitre
Que vient faire Agnès Pannier-Runacher au ministère de l’Agriculture ?

Habituée des dossiers épineux, l’ex-ministre de la Transition énergétique vient en renfort de Marc Fesneau comme ministre…

Publicité