Aller au contenu principal

Porc : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière porcine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de porcs.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Nutrition animale
Wisium en ordre de marche

Sylvain Lebas et Éric Schételat, responsables porc de Wisium. © D. Poilvet
Sylvain Lebas et Éric Schételat, responsables porc de Wisium.
© D. Poilvet

Le Space a été l’occasion de présenter officiellement la marque Wisium, issue de la fusion des firmes services Inzo et Prisma, toutes deux filiales du groupe Néovia, racheté en début d’année par l’américain ADM. Avec ce rapprochement, la nouvelle entité renforce son leadership sur le marché français, revendiquant une part de marché de 32 % avec 180 000 tonnes de prémix, soit 5,52 millions de tonnes d’aliment fabriquées sous la technique Wisium. « Leader en prémix porc (30 % de parts du marché français), l’entreprise l’est aussi sur l’aliment porcelet 1er âge (20 000 tonnes et une part de marché de 15 %) », affiche Véronique David, directrice marketing. Les équipes de nutritionnistes ont été réorganisées autour de deux pôles : celui des solutions intégrées (prémix, spécialités zootechniques, minéraux) avec Éric Schételat, à la tête de l’activité porc. Le pôle des solutions différenciées (aliments spécialisés de type premier âge) est dirigé pour le porc par Sylvain Lebas. L’entreprise met également en avant son offre de services à la carte avec plus de 50 prestations (formulation, Recherche et Développement, contrôle de process et qualité, analyses, applications digitales…).

À l’international, la marque Wisium représente aussi l’ensemble de l’activité firmes services de la division Nutrition animale d’ADM, la portant au 4e rang mondial avec l’équivalent de 40 millions de tonnes d’aliment recomposé.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Vignette
Aux États-Unis, les contrôles des défauts de carcasse confiés aux abattoirs

Le département américain de l’agriculture (USDA) prévoit de retirer toute limite à la vitesse à laquelle les abattoirs…

Vignette
Les clés pour bien transmettre son exploitation
Evel’Up a organisé, fin juin, une journée d’information sur le thème de la cession d’activité à un tiers au moment de son départ…
Les règles se durcissent pour l’alimentation des porcs bio

Au 1er janvier 2021 pour les porcs bio de plus de 35 kg, au 1er janvier 2025 pour les plus petits…

Vignette
Un bâtiment maternité neuf équipé de cases mise bas bien-être
L’EARL de Kervéo Beuz a investi dans une salle de maternité, dotée d’aménagements visant à améliorer le bien-être, dont les cases…
Vignette
Un chariot distributeur de lait ergonomique

Distriliq Jr est un petit chariot de distribution de lait pour les porcelets en maternité entièrement imaginé et produit…

L'éleveur scanne une carte NFC préalablement affectée à un médicament. © M. Marcon
Smartpharm, la pharmacie informatisée
L’Ifip a codéveloppé et testé un outil de numérisation des saisies des traitements vétérinaires qui permet le suivi sanitaire de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)