Aller au contenu principal

Nutrition animale
Wisium en ordre de marche

Sylvain Lebas et Éric Schételat, responsables porc de Wisium. © D. Poilvet
Sylvain Lebas et Éric Schételat, responsables porc de Wisium.
© D. Poilvet

Le Space a été l’occasion de présenter officiellement la marque Wisium, issue de la fusion des firmes services Inzo et Prisma, toutes deux filiales du groupe Néovia, racheté en début d’année par l’américain ADM. Avec ce rapprochement, la nouvelle entité renforce son leadership sur le marché français, revendiquant une part de marché de 32 % avec 180 000 tonnes de prémix, soit 5,52 millions de tonnes d’aliment fabriquées sous la technique Wisium. « Leader en prémix porc (30 % de parts du marché français), l’entreprise l’est aussi sur l’aliment porcelet 1er âge (20 000 tonnes et une part de marché de 15 %) », affiche Véronique David, directrice marketing. Les équipes de nutritionnistes ont été réorganisées autour de deux pôles : celui des solutions intégrées (prémix, spécialités zootechniques, minéraux) avec Éric Schételat, à la tête de l’activité porc. Le pôle des solutions différenciées (aliments spécialisés de type premier âge) est dirigé pour le porc par Sylvain Lebas. L’entreprise met également en avant son offre de services à la carte avec plus de 50 prestations (formulation, Recherche et Développement, contrôle de process et qualité, analyses, applications digitales…).

À l’international, la marque Wisium représente aussi l’ensemble de l’activité firmes services de la division Nutrition animale d’ADM, la portant au 4e rang mondial avec l’équivalent de 40 millions de tonnes d’aliment recomposé.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

 © D. Poilvet
Cinq points clés pour sevrer les porcelets sans artifices
Philippe Heughebaert et sa cheffe d’élevage Marion Fortin ont mis en place une conduite d’élevage rigoureuse pour permettre à…
 © J.Guichon
Une éleveuse aux petits soins pour ses truies
Parler, toucher, caresser, gratter… un véritable programme de thalassothérapie attend les cochettes et les truies de Cindy Da…
Des aides à l’investissement sur les couvertures de fosses et le matériel d’épandage
Depuis hier, 4 janvier 2021, les exploitants agricoles peuvent déposer un dossier de demande d’aide au renouvellement des…
Le bâtiment est conçu pour apporter un maximum de lumière naturelle. © B. Plesse
Un élevage bien-être Cooperl pour approvisionner Bordeau Chesnel

« Maximiser le bien-être animal et minimiser son impact environnemental », tels sont les deux engagements forts…

Nombre de porcs mâles entiers abattus par pays en Europe (en million)  © Ifip
Un tiers des porcs mâles élevés en Europe n’est pas castré
L’Ifip estime le nombre de porcs mâles non castrés en Europe à 45 millions en 2020, en progression de 30 % depuis cinq ans.
Carcasse de porc entier (à gauche) et vacciné (à droite). La viande de la seconde est plus rose avec plus de gras.  © Tummel
Un abattoir allemand choisit la vaccination pour remplacer la castration à vif des porcelets
À partir du 1er janvier 2021, les naisseurs allemands auront interdiction de castrer leurs porcelets mâles à vif. Ils…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)