Aller au contenu principal

Nutrition animale
Wisium en ordre de marche

Sylvain Lebas et Éric Schételat, responsables porc de Wisium. © D. Poilvet
Sylvain Lebas et Éric Schételat, responsables porc de Wisium.
© D. Poilvet

Le Space a été l’occasion de présenter officiellement la marque Wisium, issue de la fusion des firmes services Inzo et Prisma, toutes deux filiales du groupe Néovia, racheté en début d’année par l’américain ADM. Avec ce rapprochement, la nouvelle entité renforce son leadership sur le marché français, revendiquant une part de marché de 32 % avec 180 000 tonnes de prémix, soit 5,52 millions de tonnes d’aliment fabriquées sous la technique Wisium. « Leader en prémix porc (30 % de parts du marché français), l’entreprise l’est aussi sur l’aliment porcelet 1er âge (20 000 tonnes et une part de marché de 15 %) », affiche Véronique David, directrice marketing. Les équipes de nutritionnistes ont été réorganisées autour de deux pôles : celui des solutions intégrées (prémix, spécialités zootechniques, minéraux) avec Éric Schételat, à la tête de l’activité porc. Le pôle des solutions différenciées (aliments spécialisés de type premier âge) est dirigé pour le porc par Sylvain Lebas. L’entreprise met également en avant son offre de services à la carte avec plus de 50 prestations (formulation, Recherche et Développement, contrôle de process et qualité, analyses, applications digitales…).

À l’international, la marque Wisium représente aussi l’ensemble de l’activité firmes services de la division Nutrition animale d’ADM, la portant au 4e rang mondial avec l’équivalent de 40 millions de tonnes d’aliment recomposé.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Vincent Pastoureau. « C’est une fierté d’avoir pu reprendre l’élevage familiale et de montrer qu’on peut très bien vivre avec une petite exploitation bien gérée. »
« Je gagne bien ma vie avec 90 truies »
En reprenant l’exploitation familiale, Vincent Pastoureau s’est engagé dans la démarche Nouvelle Agriculture de Terrena. Pour ce…
Kiko Abenia, Vall Companys. « Nous ne produisons pas de carcasses malodorantes grâce à des poids d’abattage moins élevés qu’en France, et à l’utilisation de génétiques maigres.»
« La non-castration des porcs mâles ne pose aucun problème en Espagne »
Malgré une production standard basée essentiellement sur du mâle entier, les entreprises espagnoles peuvent commercialiser leur…
Un modèle de production porcine alternative à Ker Angel
Le groupe Agromousquetaires a présenté à la presse le modèle de production alternative qu’il compte développer à partir de l’…
Le respect du chargement en engraissement contribue à avoir des cochons plus homogènes, et réduit le temps à passer au tri.
Dix pratiques gagnantes pour améliorer l’indice de consommation des porcs en engraissement
Le groupement Evel’up a détaillé les dix pratiques majeures à respecter pour optimiser l’IC en engraissement à partir d’une…
Un vaccin contre la peste porcine africaine mis au point aux États-Unis
Un vaccin contre la peste porcine africaine mis au point aux États-Unis

Des chercheurs du ministère américain de l’Agriculture (USDA) affirment être parvenus à produire un vaccin contre la…

Les grains de kéfir sont un agrégat de bactéries lactiques et de levures à distribuer aux porcelets en maternité.
Le Kéfir améliore la santé digestive des porcelets
L’administration d’un agrégat de bactéries lactiques et de levures aux porcelets en maternité limite la prolifération des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)