Aller au contenu principal

Porc : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière porcine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de porcs.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Vers un marché du porc plus tendu en 2018

Le marché du porc s’annonce plus dur en 2018, après deux années dopées par la demande chinoise et les exportations hors UE. Dans les principaux pays de l’UE, on s’attend à des baisses de prix de 5 à 8 %.

Pour l’année 2018, le prix du porc va résulter d’une consommation morose dans la plupart des pays de l’UE, d’exportations sur un marché mondial un peu moins porteur et soumis à la concurrence du continent américain et d’une production porcine en légère hausse dans l’UE. En France, comme dans la plupart des pays de l’UE, la perspective est donc à la baisse. Les experts de différents États membres ont une vision assez homogène de l’évolution du marché. Le prix moyen européen du porc baisserait de 7,5 % en un an. La prévision allemande s’établit à - 8,6 %. Pour le Danemark, elle serait de - 7,2 %, et en France de - 8,4 %. Les experts espagnol et polonais sont légèrement plus optimistes avec respectivement - 4,4 % et - 5,0 %.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Vignette
Les chambres d’agriculture mesurent l’autonomie protéique des élevages

Les chambres d’agriculture de Bretagne et des Pays de la Loire ont présenté en juin dernier les résultats de leurs…

Vignette
Le courant passe entre le photovoltaïque et le porc
L’autoconsommation d’énergie photovoltaïque est « la » piste pertinente pour baisser la facture énergétique en élevage de porc.…
Vignette
La chambre d’agriculture de Bretagne teste les lampes régulées sur niches en maternité
Selon un test réalisé par la chambre d’agriculture de Bretagne, des lampes régulées sur niches en maternité permettent une…
Vignette
Une nouvelle approche pour mieux valoriser l'ingéré des truies en maternité
La firme service Wisium (ex-Inzo) développe une approche originale de l’alimentation des truies en maternité qui vise à mieux…
Vignette
Imévia agrandit son CIA de Châtelain
Le distributeur français de la génétique Hypor a présenté son centre d’insémination artificielle modernisé du site mayennais du…
Vignette
Les règles se durcissent pour l’alimentation des porcs bio
En 2021, toutes les matières premières utilisées en élevage bio devront être certifiées AB. Le lien au sol minimum passera de 20…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)