Aller au contenu principal

Porc : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière porcine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de porcs.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Une puce électronique pour tous les porcs de Crécom

Les boucles RFID jaunes sont posées sur l’oreille droite. Pour sécuriser le suivi des expérimentations, dans l’attente des premiers résultats de tenue des boucles à l’abattoir, une boucle de travail blanche est également posée sur l’oreille gauche. © Chambres d'agriculture de Bretagne
Les boucles RFID jaunes sont posées sur l’oreille droite. Pour sécuriser le suivi des expérimentations, dans l’attente des premiers résultats de tenue des boucles à l’abattoir, une boucle de travail blanche est également posée sur l’oreille gauche.
© Chambres d'agriculture de Bretagne

Depuis le début de l’année, tous les porcelets de la station expérimentale des chambres d’agriculture de Bretagne à Crécom sont bouclés avec une puce électronique. Ces boucles RFID permettent une identification électronique individuelle des porcelets depuis la naissance jusqu’à l’abattage. Le numéro unique porté sur les boucles est composé de 13 caractères. En parallèle et pour valoriser au mieux l’utilisation de l’identification individuelle, les équipements de la station seront progressivement connectés, ce qui est déjà le cas pour les balances. Avant la pesée, la console reliée à la balance est synchronisée à l’antenne RFID devant laquelle chaque cochon va passer. À chaque pesée, le porc est alors identifié, et son poids est enregistré. Les informations liées à ces deux éléments sont enregistrées automatiquement dans la console. Le téléchargement des fichiers depuis la console se fait ensuite sous format. csv. Ces données sont stockées sur un ordinateur de l’élevage et exploitables sous le logiciel Excel. L’objectif est d’automatiser et simplifier les tâches, d’éviter les erreurs de transcription liées à l’écriture manuelle lors des enregistrements des données pour les expérimentations, et d’effectuer un suivi de carrière des porcs (poids, traitements…).

Suivi individuel de la naissance jusqu’à l’abattoir

En pratique, les porcelets sont bouclés à l’oreille droite lors des soins en maternité pour réduire le nombre de manipulation. Une seconde boucle standard est toutefois posée à l’oreille gauche sur les premières bandes. Ce sont des boucles de travail habituellement posées lors des essais. Cette pratique sera maintenue tant que les résultats sur la tenue des boucles RFID sur la chaîne d’abattage ne prouvent pas qu’il soit possible de s’en passer. En effet, l’identification 100 % RFID nécessite que le pourcentage de tenue des boucles après manipulation des carcasses sur la chaîne d’abattage soit proche de 100 %. Les premiers abattoirs bretons sont en cours d’équipement de lecteurs de boucles RFID en chaîne. Il sera alors possible de lier directement les résultats de classement des carcasses aux performances en élevage via Uniporc. Le bouclage électronique individuel constitue une évolution importante pour la station de Crécom, notamment par rapport aux perspectives que cela offre quant à la gestion à l’individu.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Vignette
Succès de la ferme ouverte au Gaec d’Étouppeville
Producteur de porc, de lait et de mouton, le Gaec d’Étouppeville a ouvert ses portes au grand public le temps d’un après-midi,…
Vignette
Un bâtiment d'engraissement des porcs conciliant bien-être et performances
Samuel Morand a construit un engraissement qui apporte des réponses quant au bien-être des animaux et des hommes, tout en…
Vignette
Actualité scientifique Techporc : « La fertilité se prépare en maternité et en quarantaine »

Une étude Japonaise confirme que le taux de mise bas des truies et cochettes dépend du niveau des températures maximales…

Vignette
"Adrien Delattre veut anticiper la demande sociétale"
Éleveur à Quaëdypre dans le Nord, Adrien Delattre a intégré un bandeau lumineux dans son nouvel engraissement équipé d’…
Vignette
Les limites de la sélection génétique porcine face aux maladies
Des leviers génétiques existent pour sélectionner des animaux résistants à certains variants d’agents infectieux comme E. coli.…
Vignette
[VIDEO] Francis Guengant et le SPACE : "c'est notre rendez-vous"
Lorsque la date du SPACE est connue, Francis Guengant la note sur son agenda. « C’est un évènement qu’on attend. On rencontre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)