Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Une nouvelle approche pour mieux valoriser l'ingéré des truies en maternité

La firme service Wisium (ex-Inzo) développe une approche originale de l’alimentation des truies en maternité qui vise à mieux valoriser l’ingéré. La SA Eurotruie a pu en constater l’effet.

L’équipe des salariés de l’élevage SA Eurotruie: Patrick Ngae, Phanny Ledain, et Jason Couillart. « « À partir de deux semaines d’âge, les porcelets apparaissaient plus éclatés. Nous avions l’impression qu’ils consommaient plus de granulés sous la mère. » © B. Plesse
L’équipe des salariés de l’élevage SA Eurotruie: Patrick Ngae, Phanny Ledain, et Jason Couillart. « « À partir de deux semaines d’âge, les porcelets apparaissaient plus éclatés. Nous avions l’impression qu’ils consommaient plus de granulés sous la mère. »
© B. Plesse

Plus 800 grammes de poids de sevrage par porcelet : voilà ce qu’a pu constater Patrick Ngae, le responsable de la maternité collective SA Eurotruie à Gouy dans l’Aisne, sur la période de test du complémentaire nutritionnel Koloss conçu par la firme service Wisium. Et pour lui, cela ne fait aucun doute, le produit, ajouté à l’aliment de lactation est bien à l’origine de ce gain pondéral. Un effet on/off a été directement observé entre le début et la fin du test. Le tout sans rien modifier à la conduite habituelle de la maternité collective.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Les transformateurs européens, en particulier les Polonais, Néerlandais, Irlandais et Danois, seront les plus perturbés par le Brexit.  © Ifip
Le marché du porc britannique dans l’incertitude après le Brexit
En février, le Royaume-Uni est officiellement sorti de l’Union européenne. Ce pays est un marché d’importance pour les…
Guy Kerhervé : « Avec un cheptel de 600 truies naisseur engraisseur, la taille de l’élevage devenait suffisante pour rentabiliser l’investissement dans une FAF complète." © A. Puybasset
Une FAF intégrale pour optimiser le coût alimentaire de l’élevage naisseur engraisseur de 600 truies
La SCEA Kerhervé a investi dans un cœur de FAF et augmenté sa capacité de stockage de matières premières, pour alimenter tout l’…
Avec les cases ascenseur, le gain net de prolificité estimé est de 0,36 porcelet sevré par portée. © D. Poilvet
Des éleveurs unanimement satisfaits des cases ascenseur pour les truies en maternité
Selon une enquête des chambres d’agriculture de Bretagne, les éleveurs interrogés sont satisfaits de leurs cases ascenseur, tant…
La Chine veut construire des élevages de porcs à l’étranger pour approvisionner son marché intérieur

Le 16 mars dernier, l’agence de planification et le ministère de l’Agriculture chinois ont publié un nouveau plan de…

Les échanges mondiaux permettent de résoudre des pénuries momentanées qui interviennent dans certaines régions du monde, comme en Chine actuellement. © M. Sardin
Le Covid-19 va peu impacter le commerce mondial du porc
Pour l’Ifip, le commerce mondial du porc pourrait être peu affecté à long terme par la crise du Covid-19. Même si, pour certains…
Le poids des truies à la réforme a augmenté de 11 kilos en dix ans, ce qui correspond à 70 grammes de plus  par jour d'aliment gestante. © D. Poilvet
La prolificité des truies évolue, leur alimentation aussi
Lors de la troisième édition du forum Trans porc-in', la firme service Wisium et trois coopératives du Grand Ouest ont dévoilé…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)