Aller au contenu principal

Une distribution de précision à sec en maternité

Pour connaître précisément les quantités d’aliment distribuées aux truies et répondre à des besoins expérimentaux, l’Ifip et Asserva ont conçu un dispositif de distribution qui ne mélange pas l’eau et l’aliment.

L’alimentation de précision à sec des truies allaitantes mise en place à la station expérimentale de l’Ifip à Romillé, en Ille-et-Vilaine, répond aux exigences des expérimentations alimentaires qui nécessitent une distribution précise en quantité, en qualité et une bonne fiabilité dans le temps. Le dispositif est une version modifiée du système Materneo d’Asserva. L’aliment est distribué à sec dans une auge sans être mélangé avec de l’eau. Au-dessus de l’auge, une roue à aube élabore des doses de 100 grammes d’aliment. Ces doses sont distribuées au moment des repas dont les horaires sont programmés par l’éleveur.

Une sonde détecte la présence d’aliment sec dans l’auge

L’auge est de forme conique, pour que l’aliment recouvre une sonde située en son point bas. Cette sonde a pour objectif de bloquer la distribution d’aliment tant que l’auge est remplie. Dès que la truie a consommé l’aliment restant et que l’auge est vide, une nouvelle dose peut être envoyée, jusqu’à ce que l’animal ait consommé sa ration quotidienne programmée par l’éleveur. Cette sonde a été spécialement développée par Asserva pour détecter précisément la présence d’aliment sec dans l’auge, ce que les sondes capacitives utilisées pour de l’alimentation liquide ou sèche avec un ajout d’eau ne peuvent pas faire. Son paramétrage initial réalisé en usine et son fonctionnement ne sont pas affectés par la quantité ou la composition de l’aliment. Ce n’est pas toujours le cas des sondes capacitives, qui mesurent l’intensité électrique entre deux capteurs. En effet, l’environnement électrique autour de ces capteurs (eau, aliment, équipements métalliques) peut affecter leur réglage initial. L’intérêt de cette sonde à sec est aussi de faire la différence entre une dose d’aliment en fond d’auge et le passage du groin du porc, ce qui n’est pas le cas d’une sonde capacitive classique. Cette dernière peut en effet être induite en erreur par l’humidité du groin, qui fait croire à la présence d’aliment et stoppe sa distribution alors que la truie souhaite encore manger.

Dans le système développé à Romillé, l’eau est distribuée à volonté à part dans un abreuvoir bol. L’avantage de séparer l’eau de l’aliment est d’éviter la fermentation et le rancissement de ce dernier. Il perd dont moins rapidement son appétence. En revanche, cette séparation peut limiter la consommation alimentaire des truies.

Yvonnick Rousselière

+

Gain de précision en séparant la distribution d’eau et d’aliment
Réglage du dispositif plus facile en système à sec
Suivi de l’alimentation des truies en maternité

-

Capteur à adapter sur chaque auge
Largeur des cases pour installer une auge + un abreuvoir

Les plus lus

Christian Maisonneuve est éleveur de porcs à Bouchamps-lès-Craon en Mayenne « J’ai choisi la biofiltration pour mon élevage de porcs et je ne le regrette pas ! »
« J’ai choisi la biofiltration pour mon élevage de porcs et je ne le regrette pas ! »
Christian Maisonneuve est éleveur de porcs à Bouchamps-lès-Craon en Mayenne. En 2021, il a fait le choix de mettre en place un…
Un biofiltre bien optimisé permet de réduire plus de 50% des émissions d’ammoniac.
La biofiltration pour réduire les émissions d'ammoniac et les odeurs des bâtiments porcins
La biofiltration est un système de traitement de l’air en sortie de ventilation qui permet de réduire les émissions d’ammoniac et…
Avec un prix de l'énergie multiplié par cinq pour l’électricité et par près de deux pour le gaz en deux ans, la pression est maximale chez les abatteurs et les transformateurs.
Flambée de l'énergie : L’industrie de la viande porcine est sur le gril
La flambée du prix de l’énergie inquiète l’aval de la filière qui réclame la mise en place d’un bouclier tarifaire. En attendant…
Forte baisse des résultats des élevages de porcs en 2021 à l’international
Forte baisse des résultats des élevages de porcs en 2021 à l’international
En 2021, les résultats des éleveurs de porc ont baissé dans la très large majorité des principaux pays producteurs du monde…
Mathieu Edy (à gauche), avec Anthony Leblanc, responsable de la maternité, et Maxime Edy. «En achetant un lot de cochettes croisées par an, nous n'avons pas à gérer un noyau de race pure.»
"J'assure le renouvellement de mon troupeau de truies grâce à un noyau de cochettes F1"
À l’EARL Edy naissage, trente cochettes croisées Large-White x Landrace sont introduites dans l’élevage une fois par an.…
Porcelets sous la lumière
Prix de l’électricité : les éleveurs de porcs exclus du bouclier à 280 euros s’alarment
La fédération nationale porcine demande à ce que tous les élevages de moins de 10 salariés puissent bénéficier du tarif plafonné.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)