Aller au contenu principal

Une démarche collective pour concevoir un engraissement innovant

Le projet collectif « Bâtiment porcin 2022 » (BP 2022) a pour objectif d’accompagner les éleveurs et les techniciens dans une démarche d’évolution structurelle des bâtiments d’élevage pour prendre en compte les nouvelles attentes sociétales, tout en intégrant les impératifs économiques de compétitivité et de valorisation des productions ainsi que d’organisation du travail. Ce projet a été initié par le Comité régional porcin breton. Il est piloté par la chambre d’agriculture de Bretagne avec l’UGPVB, l’Ifip, l’Anses et cinq groupements bretons (1).

Le conseil régional de Bretagne cofinance les dix projets

Un groupe de travail a été lancé en juillet 2019. Il est constitué de dix porteurs de projets, neuf éleveurs bretons et un lycée, qui envisagent de construire un engraissement innovant, de techniciens de groupements et d’experts. La station de Crécom, dont la nouvelle mission est de produire des références sur les attentes sociétales, s’inscrit également dans cette démarche. La construction d’un post-sevrage et d’un engraissement en rupture avec l’existant est prévu pour 2021/2022. Concrètement, les éleveurs vont réfléchir collectivement leurs projets. Ils bénéficieront d’un accompagnement technique par les structures qui participent à la démarche. Le Conseil régional de Bretagne s’est engagé à cofinancer les dix projets pour contribuer aux risques pris par les éleveurs en choisissant des innovations non éprouvées.

Une composante du LIT Ouesterel

Une fois montés, ces bâtiments novateurs seront évalués pour fournir des éléments chiffrés sur les performances technico-économiques, le coût de production, le comportement animal et les conditions de travail. Ils serviront aussi à établir les surcoûts de production des animaux issus de ces bâtiments en vue de leur valorisation. Le projet BP 2022 s’inscrit dans la démarche du Laboratoire d’innovation territorial Ouest territoire d’élevage (LIT Ouesterel) portée notamment par l’Inra, Terrena et Eureden. Cette démarche regroupe plus d’une quarantaine d’acteurs des filières agricoles et agroalimentaires du Grand Ouest (recherche, enseignement, instituts techniques, chambres d’agriculture, IAA, distributeurs, associations welfaristes…). Elle vise à élaborer un référentiel « bien-être et santé des animaux » pour les filières porc, vache laitière et volaille de chair, à tous les stades de la filière : production, transport et abattage. BP2022 contribuera au volet production de la filière porc.

(1) Elpor, Evel’Up, Porc Armor évolution, Porélia, Eureden.

Les plus lus

éleveur de porcs dans la Sarthe
« Mon atelier porcin d'engraissement est en synergie avec mes cultures »
Gérant et associé d’une maternité collective, Sébastien Renvoisé a en parallèle investi dans un atelier d’engraissement, raisonné…
François Denoual : «Avec la nouvelle maternité, je compte améliorer le nombre de sevrés par truie et gagner en confort de travail.»
« J'optimise mon temps de travail avec le nouveau naissage de mon élevage de porcs»

À la tête d’un élevage de 174 truies et sa suite, François Denoual a investi dans un bâtiment regroupant la maternité et la…

« Avec la directive IED, le rouleau compresseur anti-élevages familiaux est en marche »

Dans une note cosignée par la plupart des interprofessions régionales porcines et avicoles, l’UGPVB (Union des groupements de…

Les porcelets sont mélangés en groupes de trois à quatre portées.
« La sociabilisation des porcelets en maternité m’apporte beaucoup d’avantages »

Depuis deux ans, Ségolène sociabilise ses porcelets en maternité. Elle y voit de nombreux avantages sur ses conditions de…

Les journées s’articulent généralement autour d’une visite d’élevage chez l’un des membres du groupe.
Les éleveurs de porcs réfléchissent en groupe pour anticiper les évolutions des élevages
Les Chambres d’agriculture de Bretagne animent cinq groupes d’éleveurs de porcs répartis sur toute la région. Les thématiques…
Qui est la coopérative française dans le top 10 européen des coopératives européennes. 
Qui est la coopérative porcine française dans le top 10 européen des coopératives européennes. 

Une seule coopérative agricole française, détenant une activité en porc, est présente dans le top 10 des coopératives…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)