Aller au contenu principal

Un schéma de sélection de ses truies personnalisé

Hypor est à même de créer pour chacun de ses gros clients une orientation de lignée génétique spécifique afin de répondre à ses attentes. Trois cents d’entre eux en bénéficient dans 21 pays.

Julien Briant, directeur général Hypor France. «En fonction du profil d’animaux recherchés, on peut faire varier l’index des reproducteurs.»
Julien Briant, directeur général Hypor France. «En fonction du profil d’animaux recherchés, on peut faire varier l’index des reproducteurs.»
© D; Poilvet

Avec son programme de diffusion de gènes de lignées femelles en système fermé, l’organisme de sélection génétique Hypor offre aux éleveurs une garantie d’un progrès génétique orienté selon ses besoins en élevage et ses débouchés.

Cette offre, appelée BioHypor, est destinée aux élevages de taille importante ou à des intégrateurs. « En fonction du profil d’animaux recherchés, on peut faire varier l’index des reproducteurs », explique Julien Briant, directeur général d’Hypor France. Concrètement, il est possible de modifier le poids relatif des critères qui composent cet index pour sélectionner des reproducteurs. Ceux-ci transmettront à leur descendance les gènes permettant de répondre aux objectifs recherchés. « Par exemple, un éleveur qui veut produire des carcasses lourdes va demander des animaux dont l’index Indice croissance est élevé. Pour des carcasses plus grasses et une viande persillée, un travail sur l’index Épaisseur de lard dorsal et gras intramusculaire sera privilégié. »

Les truies sont rattachées à la base génétique

L’élevage doit pour cela gérer un noyau de truies de race pure Landrace ou Large-White. « Un minimum de 100 femelles ou de 10 % du cheptel total est demandé. » Une introgression (1) de gènes (ou la fourniture d’un noyau de race pure) est mise en place à partir de doses de semence issues de centres d’insémination artificielle agréés. Les truies du noyau sont toutes indexées et rattachées à la base génétique d’Hypor. Pour leur identification, l’OSP propose aux éleveurs une application ainsi que des boucles RFID permettant une synchronisation automatique et fiable à la base de données. À partir des résultats techniques transmis par l’éleveur, Hypor envoi un rapport hebdomadaire pour choisir les truies à garder et à inséminer avec de la semence de race pure. Des recommandations du choix des verrats sont faites pour limiter les risques de consanguinité. Hypor propose également pour ces élevages un testage sur les produits terminaux.

Les plus lus

Christian Maisonneuve est éleveur de porcs à Bouchamps-lès-Craon en Mayenne « J’ai choisi la biofiltration pour mon élevage de porcs et je ne le regrette pas ! »
« J’ai choisi la biofiltration pour mon élevage de porcs et je ne le regrette pas ! »
Christian Maisonneuve est éleveur de porcs à Bouchamps-lès-Craon en Mayenne. En 2021, il a fait le choix de mettre en place un…
Un biofiltre bien optimisé permet de réduire plus de 50% des émissions d’ammoniac.
La biofiltration pour réduire les émissions d'ammoniac et les odeurs des bâtiments porcins
La biofiltration est un système de traitement de l’air en sortie de ventilation qui permet de réduire les émissions d’ammoniac et…
Avec un prix de l'énergie multiplié par cinq pour l’électricité et par près de deux pour le gaz en deux ans, la pression est maximale chez les abatteurs et les transformateurs.
Flambée de l'énergie : L’industrie de la viande porcine est sur le gril
La flambée du prix de l’énergie inquiète l’aval de la filière qui réclame la mise en place d’un bouclier tarifaire. En attendant…
Forte baisse des résultats des élevages de porcs en 2021 à l’international
Forte baisse des résultats des élevages de porcs en 2021 à l’international
En 2021, les résultats des éleveurs de porc ont baissé dans la très large majorité des principaux pays producteurs du monde…
Mathieu Edy (à gauche), avec Anthony Leblanc, responsable de la maternité, et Maxime Edy. «En achetant un lot de cochettes croisées par an, nous n'avons pas à gérer un noyau de race pure.»
"J'assure le renouvellement de mon troupeau de truies grâce à un noyau de cochettes F1"
À l’EARL Edy naissage, trente cochettes croisées Large-White x Landrace sont introduites dans l’élevage une fois par an.…
Porcelets sous la lumière
Prix de l’électricité : les éleveurs de porcs exclus du bouclier à 280 euros s’alarment
La fédération nationale porcine demande à ce que tous les élevages de moins de 10 salariés puissent bénéficier du tarif plafonné.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)