Aller au contenu principal

Un modèle de production porcine alternative à Ker Angel

Le groupe Agromousquetaires a présenté à la presse le modèle de production alternative qu’il compte développer à partir de l’élevage créé par Laurent Dartois.

Bien-être animal, origine locale, baisse des intrants et modèle économique pérenne sont les quatre items sur lesquels Laurent Dartois s’est basé pour créer son nouvel élevage alternatif de 300 truies naisseur-engraisseur à Broons, dans les Côtes d’Armor (voir Réussir Porc septembre 2021 page 29). Pour la commercialisation des porcs charcutiers, il s’est associé avec le groupe Agromousquetaires, qui fournit désormais en produits issus de l’élevage 70 points de vente Intermarché situés dans un rayon de 50 km (Côtes d’Armor et Ouest Ille et Vilaine). « Nous commercialisons une gamme courte en viande fraîche vendue au rayon traditionnel », précise Patrick Faure, le directeur de l’activité porc d’Agromousquetaires. « Nous nous basons sur un prix de vente consommateur à 9.90 €/kg, contre 7 à 7.50 €/kg pour les mêmes produits LPF (Le Porc Français) ». Soit entre 30 à 40% plus cher.

Un modèle économique à valider

Le dirigeant se donne deux ans pour valider les aspects techniques et le modèle économique de ce type de production, en lien avec Laurent Dartois. « L’objectif sera ensuite d’étendre cette approche à d’autres partenaires, en priorisant les exploitations labellisées Label Rouge ». Toutes les options mises en œuvre à Ker Angel ne seront sans doute pas reprises, si leur coût ne peut pas être répercuté dans les rayons. La surface allouée par animal pèse particulièrement lourd. « Par rapport à un élevage conventionnel, elle est doublée », précise l’éleveur. Des espaces ont été aménagés pour accueillir des groupes à des fins de communication. De nombreux équipements s’ajoutent aussi aux installations conventionnelles comme par exemple des caméras installées dans toutes les salles. « Elles serviront à analyser le comportement des animaux en cas de problème ».  L’élevage aura coûté au total 5.2 millions d’euros. Le groupe Agromousquetaires a participé au capital à hauteur de 40%. « Cet apport se justifie par le statut pilote de cet élevage, il ne sera pas proposé aux autres partenaires », souligne Patrick Faure. En revanche, la production des nouveaux élevages sera contractualisée. « C’est une solution que nous avons largement développée depuis quatre ans : aujourd’hui, entre 50 et 60% de notre approvisionnement est sous contrat », conclut-il.

Repères

Le cahier des charges de la ferme de Ker Angel

0.5 m2 de surface par place de post-sevrage, 2 m2 de paille par place en engraissement.

Pas de caudectomie, de castration ni d’épointage des dents.

Approvisionnement local en céréales, soja issu de l’agriculture française, alimentation sans OGM.

Porcs sans antibiotiques dès la naissance.

Rémunération sur un prix qui couvre les surcoûts de production (+1.50 à 1.70 €/kg) et qui varie selon le prix de l’aliment, contractualisation sur 15 ans.

Les plus lus

Christian Maisonneuve est éleveur de porcs à Bouchamps-lès-Craon en Mayenne « J’ai choisi la biofiltration pour mon élevage de porcs et je ne le regrette pas ! »
« J’ai choisi la biofiltration pour mon élevage de porcs et je ne le regrette pas ! »
Christian Maisonneuve est éleveur de porcs à Bouchamps-lès-Craon en Mayenne. En 2021, il a fait le choix de mettre en place un…
Un biofiltre bien optimisé permet de réduire plus de 50% des émissions d’ammoniac.
La biofiltration pour réduire les émissions d'ammoniac et les odeurs des bâtiments porcins
La biofiltration est un système de traitement de l’air en sortie de ventilation qui permet de réduire les émissions d’ammoniac et…
Avec un prix de l'énergie multiplié par cinq pour l’électricité et par près de deux pour le gaz en deux ans, la pression est maximale chez les abatteurs et les transformateurs.
Flambée de l'énergie : L’industrie de la viande porcine est sur le gril
La flambée du prix de l’énergie inquiète l’aval de la filière qui réclame la mise en place d’un bouclier tarifaire. En attendant…
Forte baisse des résultats des élevages de porcs en 2021 à l’international
Forte baisse des résultats des élevages de porcs en 2021 à l’international
En 2021, les résultats des éleveurs de porc ont baissé dans la très large majorité des principaux pays producteurs du monde…
Mathieu Edy (à gauche), avec Anthony Leblanc, responsable de la maternité, et Maxime Edy. «En achetant un lot de cochettes croisées par an, nous n'avons pas à gérer un noyau de race pure.»
"J'assure le renouvellement de mon troupeau de truies grâce à un noyau de cochettes F1"
À l’EARL Edy naissage, trente cochettes croisées Large-White x Landrace sont introduites dans l’élevage une fois par an.…
Porcelets sous la lumière
Prix de l’électricité : les éleveurs de porcs exclus du bouclier à 280 euros s’alarment
La fédération nationale porcine demande à ce que tous les élevages de moins de 10 salariés puissent bénéficier du tarif plafonné.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)