Aller au contenu principal

Porc : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière porcine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de porcs.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Un indice de consommation global de 2,73 chez les éleveurs de mâles entiers de la Cooperl

La consommation quotidienne moyenne d'aliment est légèrement inférieure à la moyenne bretonne en élevage de mâles entiers.
La consommation quotidienne moyenne d'aliment est légèrement inférieure à la moyenne bretonne en élevage de mâles entiers.
© C. Gérard

Avec un indice de consommation global de 2,73 au premier semestre 2014, les 368 producteurs « porc bien-être » référencés par la Cooperl en gestion technico-économique (GTE) sont à 0,1 point au-dessous de la moyenne GTE naisseurs-engraisseurs Ifip en Bretagne. « Les 25 % meilleurs sont à 2,57, et les 10 % meilleurs (36 élevages) à 2,52 », se félicite Edouard Marcault. Selon Patrice Drillet, le président de Cooperl, le meilleur éleveur serait aujourd’hui à 2,37 d’indice de consommation global ! En engraissement, l’indice de consommation économique moyen est de 2,69, avec une croissance de 827 g/j, pour un poids moyen de 115 kg à 179 jours. L’effet mâle entier influe sur la consommation quotidienne, avec seulement 2,16 kg d’aliment par porc et par jour en engraissement (2,23 kg/j en moyenne en Bretagne). Le taux de muscle par pièces (TMP) se situe à 61,8 en moyenne, pour une plus-value technique de 15,3 centimes/kg et une plus-value globale de 18,3 centimes/kg.

Voir aussi article La production européenne de mâles entiers au milieu du gué.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Vignette
Les règles se durcissent pour l’alimentation des porcs bio
En 2021, toutes les matières premières utilisées en élevage bio devront être certifiées AB. Le lien au sol minimum passera de 20…
Vignette
Mélanger antibiotiques et biocides dans l’eau peut être risqué
Le chlore et le peroxyde d’hydrogène dégradent certains antibiotiques administrés dans l’eau. Cela pourrait expliquer des échecs…
Vignette
Aux États-Unis, les contrôles des défauts de carcasse confiés aux abattoirs

Le département américain de l’agriculture (USDA) prévoit de retirer toute limite à la vitesse à laquelle les abattoirs…

La recherche européenne se mobilise contre la caudophagie

Le COST (1) GroupHouseNet est un réseau européen sur l’élevage d’animaux en groupes qui vise à réduire les…

Vignette
Le Grand Ouest s’oriente vers l’AOP
Des jeunes administrateurs de groupements se sont prononcés pour la création d’une association d’organisations de producteurs…
Vignette
L’Ifip teste un système de détection et de suivi automatique de la toux
L’Ifip a testé sur la station expérimentale de Romillé un dispositif d’enregistrement capable de détecter la présence de toux en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)