Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Un indice de consommation global de 2,73 chez les éleveurs de mâles entiers de la Cooperl

Avec un indice de consommation global de 2,73 au premier semestre 2014, les 368 producteurs « porc bien-être » référencés par la Cooperl en gestion technico-économique (GTE) sont à 0,1 point au-dessous de la moyenne GTE naisseurs-engraisseurs Ifip en Bretagne. « Les 25 % meilleurs sont à 2,57, et les 10 % meilleurs (36 élevages) à 2,52 », se félicite Edouard Marcault. Selon Patrice Drillet, le président de Cooperl, le meilleur éleveur serait aujourd’hui à 2,37 d’indice de consommation global ! En engraissement, l’indice de consommation économique moyen est de 2,69, avec une croissance de 827 g/j, pour un poids moyen de 115 kg à 179 jours. L’effet mâle entier influe sur la consommation quotidienne, avec seulement 2,16 kg d’aliment par porc et par jour en engraissement (2,23 kg/j en moyenne en Bretagne). Le taux de muscle par pièces (TMP) se situe à 61,8 en moyenne, pour une plus-value technique de 15,3 centimes/kg et une plus-value globale de 18,3 centimes/kg.

Voir aussi article La production européenne de mâles entiers au milieu du gué.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)