Aller au contenu principal

Un défi culinaire pour mettre en avant le porc auprès du grand public

Le Comité régional porcin de bretagne lance l’évènement Miam Tour, un concours culinaire autour de la viande de porc qui aura lieu dans six villes bretonnes entre mai et août 2022 et accompagné de nombreuses animations. L’objectif de ce défi est de créer du lien entre éleveurs et citoyens pour ouvrir le dialogue sur l’élevage de porcs.

Le défi culinaire itinérant Miam Tour vise à célébrer le bien manger breton. il est organisé à partir du mois de mai dans six villes bretonnes, en association avec la cité du Goût et des Saveurs.
© A. Puybasset

Après le succès de la Pig Parade de 2015, exposition artistiques itinérante de sculptures en forme de cochons, les éleveurs de porc bretons lancent un nouvel évènement « grand public » pour communiquer positivement sur l’élevage de porc et rapprocher l’agriculture des citoyens. Dénommé « Miam Tour » et organisé par le Comité régional porcin de Bretagne, il s’agit d’un challenge culinaire itinérant qui aura lieu dans six villes bretonnes.

« Chaque étape de ce tour est une belle occasion de prendre la parole pour expliquer la réalité de notre métier en perpétuelle évolution », a souligné David Riou, président de la commission communication des éleveurs de porcs bretons lors de la présentation de l’évènement, qui a eu lieu ce jeudi 3 mars à la Cité du Goût et des Saveurs à Ploufragan.

« Conscients que la période actuelle n’est pas des plus favorables, nous espérons que cet évènement restera une belle aventure humaine et une opportunité d’apporter du positif aussi bien pour nous, éleveurs, que pour le grand public et tous les acteurs de la filière. »

 

Autour de l'affiche annonçant l'évènement Miam Tour, Catherine Pontailler, adjointe à la culture de Perros-Guirec, David Riou, éleveur, Josiane Méhouas, éleveuse, Erven Léon, maire de Perros-Guirec et Julie Mainguan, adjointe à la communication de la mairie de Pontivy
© A. Puybasset

 

 

Le Miam Tour démarrera à Fougères le samedi 7 mai, puis s’arrêtera à Pontivy (14 mai), à Vannes (21 mai) à Concarneau (11 juin) à Perros-Guirec (18 juin) puis à Brest (27 août).

Les inscriptions au challenge culinaire sont dès aujourd’hui ouvertes sur le site www.miamtour.bzh

Les bretons sont invités à s’inscrire par binôme dans la ville de leur choix et tenter de remporter du matériel de cuisine, un atelier culinaire ou de la viande de porc (française bien sûr !) Les quatre binômes sélectionnés s’affronteront en public pour concocter le meilleur plat à base de porc. Le lauréat de chaque ville sera désigné par un jury local à chaque « petite finale » et pourra participer à la « grande finale » qui aura lieu le 15 septembre à Rennes à l’occasion du Space.

Le challenge culinaire se tiendra en centre ville le samedi après-midi. Sont organisées en parallèle des animations ludiques et gourmandes : une chasse au trésor urbaine pour découvrir le patrimoine de la ville, des démonstrations culinaires avec un cuisiner professionnel, des animations ludiques « Happig Hour » avec les éleveurs de porcs…

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Arnaud Collette. « Mon objectif est d’optimiser les installations existantes et de gagner en autonomie, pas d’augmenter en taille. »
« Je construis un projet équilibré autour du porc »
Arnaud Collette s’est installé en 2017 avec ses parents sur la ferme familiale à Merdrignac, dans les Côtes d’Armor. Avec la…
Guillaume Loirat (à gauche) et Olivier Jaunet. «Il est important de réaliser régulièrement des analyses des co-produits afin de réajuster les formules.»
Fabrique à la ferme : "Nous avons mis en place deux stratégies pour maîtriser notre coût alimentaire"
Les deux associés du Gaec La Blanche ont agi sur deux aspects pour maîtriser leur coût alimentaire : l'efficacité alimentaire et…
Pierre et Romain (à droite) Le Foll. «Les truies sur paille donnent une bonne image de la production, tout en permettant des performances de haut niveau.»
« Nous voulons donner une bonne image de notre métier d'éleveurs de porcs»
Pierre et Romain Le Foll se sont installés le 1er janvier 2021 à la tête de l’élevage familial de 150 truies naisseur-engraisseur…
Bien-être du porc : Des réponses pratiques sur l’apport de matériaux manipulables
La Foire aux Questions sur le bien-être animal vient d'être mise à jour. Ce document vise à apporter des réponses pratiques aux…
Alimentation animale : La guerre en Ukraine déstabilise le marché des grains
Depuis le début de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, le 24 février, le marché des grains est désorganisé alors qu’…
L'exposition des truies aux antibiotiques a diminué de 62% depuis 2013.
Forte baisse de l’usage d’antibiotiques en dix ans dans les élevages de porcs
De 2010 à 2019 la filière porcine a réduit de 67 % l’exposition des animaux aux antibiotiques, selon la 4e édition du panel…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)