Aller au contenu principal

Renforcer la biosécurité et l’attractivité des métiers

À l’AG du comité régional porcin des Pays de la Loire, les éleveurs ligériens oscillent entre espoir lié aux importations chinoises et crainte de la fièvre porcine africaine.

Gérard Bourcier, président du comité régional porcin des Pays de la Loire. "Dans notre région, 200 éleveurs ont au moins une partie de leur élevage en plein air." © V; Bargain
Gérard Bourcier, président du comité régional porcin des Pays de la Loire. "Dans notre région, 200 éleveurs ont au moins une partie de leur élevage en plein air."
© V; Bargain

En 2018, la production de porc en Pays de la Loire s’est stabilisée à 2,8 millions de têtes (+1 %). « Et pour 2019, la hausse des importations chinoises est porteuse d’espoirs, à la condition que la fièvre porcine africaine (FPA) ne franchisse pas la frontière française » a souligné Gérard Bourcier, président du comité régional porcin des Pays de la Loire, lors de son assemblée générale. La présence notable d’élevages plein air dans la région et l’activité d’exportation de reproducteurs renforcent l’inquiétude de la filière. "En Pays de la Loire, 200 éleveurs ont au moins une partie de leur élevage en plein air, précise Gérard Bourcier. Et un certain nombre se trouve dans des zones où il y a beaucoup de sangliers." Des actions de sensibilisation à la biosécurité ont été engagées auprès des éleveurs plein air, des indépendants et des chasseurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Échanges intra-européens et vers la Chine de viande de porc © Source : Ifip
La PPA en Allemagne bouleverse les échanges commerciaux
La fermeture du marché chinois au porc allemand, suite à l’annonce de cas de peste porcine africaine (PPA) dans le pays, risque d…
La mesure et la notation des queues des porcs testés ont permis d'objectiver l'importance de la caudophagie.  © A. Puybasset
Adrien Montefusco teste l’arrêt de la caudectomie sur ses porcelets
Avec Le Gouessant, l’éleveur expérimente l’élevage de porcs avec une queue non raccourcie. Loin de généraliser cette pratique, il…
Une maternité avec truies en cases mise bas liberté axée sur le confort de travail
L’EARL de Kervennan concilie bien-être animal, confort de travail et économie d’énergie avec sa nouvelle maternité liberté et son…
Les essais sur des porcelets avec queue entière confirment l'apparition précoce du phénomène de morsures.  © M. Ory
Maîtriser la caudophagie par une approche globale du bien-être du porc
Six ans d’essais menés par Cooperl sur des porcs élevés avec la queue entière démontrent que la maîtrise de la caudophagie…
Les barrières de la cage ont été étudiées pour offrir une zone de circulation de forme rectangulaire à la truie après ouverture. © Ifip
Une case maternité truie liberté aux enjeux multiples
La transformation des maternités bloquées en maternités liberté est une évolution d’ampleur pour la station de Romillé, dont la…
Les experts de l’Ifip et des chambres d’agriculture de Bretagne et des Pays de la Loire apporteront un éclairage aux éleveurs sur la stratégie à adopter en matière de bâtiments porcins pour répondre aux nouvelles attentes sociétales. © D. Poilvet
Répondre aux nouveaux enjeux par des bâtiments porcins innovants
« Comment les bâtiments porcins répondront-ils aux enjeux de demain ? » Tel est le thème des journées Tech Porc organisées les 17…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)