Aller au contenu principal

Mieux gérer les animaux en analysant leur consommation d’eau

[Journées de la Recherche Porcine] Une série d’études scientifiques démontre qu’une connaissance approfondie du comportement des animaux à l’abreuvoir permet d’agir plus efficacement en termes de conduite d’élevage ou de traitements.

© D.Poilvet

La Scop Breizhpig et Dosatron mettent en avant l’intérêt de mesurer la consommation d’eau traitée en post-sevrage grâce à une pompe doseuse connectée. Ils ont mesuré une consommation d’eau journalière qui passe de 0.59 litre par porcelet en début de post-sevrage, jusqu’à 3.43 litres en fin de période. La cinétique de consommation au cours de la journée reste la même durant toute la période de croissance, avec un pic en fin de journée. Des renseignements précieux pour optimiser la consommation des principes actifs administrés par pompe doseuse.

Des chercheuses de l’Inrae de St Gilles démontrent quant à eux que la fréquence d’abreuvement des truies gestantes permet de mettre en évidence des changements de comportement d’abreuvement. « L’analyse de cette donnée, combinée à d’autres variables (activité physique, ingestion d’aliment), pourrait aider à l’élaboration d’un outil de détection d’événements techniques ou de stress thermique chez les truies gestantes », soulignent-elles. Sur un jeu de données plus important, une méthode de « machine learning » pourrait être mise en place, afin de prédire le comportement d’abreuvement des animaux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Arnaud Collette. « Mon objectif est d’optimiser les installations existantes et de gagner en autonomie, pas d’augmenter en taille. »
« Je construis un projet équilibré autour du porc »
Arnaud Collette s’est installé en 2017 avec ses parents sur la ferme familiale à Merdrignac, dans les Côtes d’Armor. Avec la…
Guillaume Loirat (à gauche) et Olivier Jaunet. «Il est important de réaliser régulièrement des analyses des co-produits afin de réajuster les formules.»
Fabrique à la ferme : "Nous avons mis en place deux stratégies pour maîtriser notre coût alimentaire"
Les deux associés du Gaec La Blanche ont agi sur deux aspects pour maîtriser leur coût alimentaire : l'efficacité alimentaire et…
Pierre et Romain (à droite) Le Foll. «Les truies sur paille donnent une bonne image de la production, tout en permettant des performances de haut niveau.»
« Nous voulons donner une bonne image de notre métier d'éleveurs de porcs»
Pierre et Romain Le Foll se sont installés le 1er janvier 2021 à la tête de l’élevage familial de 150 truies naisseur-engraisseur…
Les filières sans antibiotiques, un levier de valorisation et de progrèsen production porcine
Les filières sans antibiotiques, un levier de valorisation et de progrès en production porcine
En 2020, environ 15 % des porcs étaient produits en filière sans antibiotiques. Le marché est désormais considéré comme mature.
Bien-être du porc : Des réponses pratiques sur l’apport de matériaux manipulables
La Foire aux Questions sur le bien-être animal vient d'être mise à jour. Ce document vise à apporter des réponses pratiques aux…
Alimentation animale : La guerre en Ukraine déstabilise le marché des grains
Depuis le début de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, le 24 février, le marché des grains est désorganisé alors qu’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)