Aller au contenu principal

Les chambres d’agriculture mesurent l’autonomie protéique des élevages

Catherine Calvar et Florence Maupertuis, chambres d’agriculture de Bretagne et des Pays de la Loire. « Le projet Terunic mis en place dans le cadre du programme régional SOS protein a pour objectif d’évaluer l’impact territorial des stratégies d’amélioration de l’autonomie protéique. » © D. Poilvet
Catherine Calvar et Florence Maupertuis, chambres d’agriculture de Bretagne et des Pays de la Loire. « Le projet Terunic mis en place dans le cadre du programme régional SOS protein a pour objectif d’évaluer l’impact territorial des stratégies d’amélioration de l’autonomie protéique. »
© D. Poilvet

Les chambres d’agriculture de Bretagne et des Pays de la Loire ont présenté en juin dernier les résultats de leurs travaux portant sur l‘autonomie protéique des exploitations porcines qui fabriquent leurs aliments à la ferme. Les ingénieurs des deux structures ont testé un outil de diagnostic dans 20 élevages des deux régions. Il en ressort que l’autonomie protéique peut atteindre 40 % des besoins de l’exploitation si l’élevage autoconsomme ses céréales. Elle peut aller jusqu’à 54 % quand l’exploitation produit des protéagineux (pois, féveroles). Des leviers permettant d’améliorer son autonomie sont proposés aux éleveurs, comme la réduction de la teneur en protéines des aliments, l’utilisation de coproduits locaux et de tourteaux de substitution, ou encore un meilleur ajustement des apports aux besoins des porcs en engraissement.

Les plus lus

Thierry Dauger, Mathieu Pouteix (au centre), avec  Philippe Chanteloube, directeur de Cirhyo. « Le choix de l’agrandissement assure un système durable dans le temps. »
« Nous avons rénové et agrandi notre atelier porcin pour anticiper l’avenir »

Dans la Creuse, les associés du Gaec Le Breuil ont investi dans la rénovation et l’agrandissement de leur atelier porcin afin…

porcs bio sur paille
Porc mâle entier : comment minimiser le risque d'odeurs en engraissement sur paille?

Le projet Farinelli établit des recommandations pour l’élevage de porcs mâles entiers en bâtiments alternatifs afin de…

Les porcelets préfèrent la luzerne à un matériau manipulable
La luzerne limite la caudophagie chez les porcelets

La distribution d’une balle de luzerne déshydratée dans un râtelier à des porcelets en post-sevrage est un moyen efficace pour…

réglage de la ventilation dans un bâtiment porc
Moins d’ammoniac dans des salles d’engraissement de porc avec une température plus froide

Une étude, menée par l’Ifip, montre que réduire la température ambiante à 16 ou 18 °C permet de baisser les émissions d’…

Les porcs mâles entiers sont plus actifs et par conséquent plus agressifs aussi. Des moyens existent pour réduire cette agressivité.
Comment réduire l’agressivité des porcs mâles entiers

Les mâles entiers sont significativement plus actifs que les mâles castrés et les femelles en élevages conventionnels comme en…

L'eau chaude circule dans des serpentins coulés dans le béton des caillebotis.
Des porcelets au chaud sur leur caillebotis en béton chauffant

Dans les nouveaux post-sevrages de l’élevage de sélection d’Axiom à Usson-du-Poitou dans la Vienne, le chauffage des porcelets…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)