Aller au contenu principal

L’écoute et le dialogue au cœur des liens intergénérationnels dans l'élevage de porcs

Au sein du Gaec de l’Etrat, en Côtes-d’Armor, Marie-Christine Le Cubière âgée de 55 ans est associée depuis 2019 avec son fils Romain, 32 ans à la tête d’un élevage laitier et d’un engraissement de porcs charcutiers. Armand, âgé de 29 ans, est salarié. Entre ce trio au caractère bien trempé, les relations intergénérationnelles sont omniprésentes.

Entre Marie-Christine, Romain et Armand, l'intergénérationnel est une pratique quotidienne.  © N.Gain-Nachi
Entre Marie-Christine, Romain et Armand, l'intergénérationnel est une pratique quotidienne.
© N.Gain-Nachi

Au sein du Gaec de l’Etrat, Marie-Christine Le Cubière, son fils Romain et Armand, salarié, ont pris le temps de réfléchir ensemble pour que chacun trouve sa place au sein de cette exploitation familiale.

Les horaires sont adaptés au rythme de chacun

Des points de vue du temps de travail journalier et de la présence sur l’exploitation, « j’ai dû m’adapter », explique Marie-Christine en guise d’introduction. Pour Romain la conciliation de la vie professionnelle et de la vie privée est essentielle. À 19 h 30, son travail sur l’exploitation est fini.

Lire aussi : À l'élevage de Porcs Lanvaux, la communication est bonne entre juniors et seniors

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Jonathan Aubry, du Gaec Porcs Joly a investi dans une cellule à blé de 414 tonnes et a construit un local soupe en tôle et bardage isolés.
La Faf partielle évolue au rythme de l’élevage Porcs Joly
Jeune installé sur l’exploitation familiale, Jonathan Aubry a réinvesti dans la Faf simplifiée destinée à l’alimentation des…
Evel’Up en baisse incite ses éleveurs de porcs à investir
Le groupement d'éleveurs de porcs Evel’Up a enregistré une production en baisse de 3 % à 3,6 millions de porcs. Ce qui ne l’…
Guillaume Le Hir s’est équipé d’un silo tour pour stocker jusqu’à 850 tonnes de maïs humide.
Une Faf simplifiée pour les porcs en engraissement qui optimise le temps de travail
En investissant dans un silo tour et dans une présoupe, Guillaume Le Hir a diminué le temps de travail…
Avec un bâtiment semi-ouvert, le bien-être animal est considéré comme amélioré mais la réduction des émissions de gaz à effet de serre est plus délicate que dans un bâtiment fermé.
Deux visions possibles pour l’engraissement de porcs de demain
Deux concepts très différents ont été imaginés pour concevoir un engraissement de demain permettant de concilier environnement et…
Cooperl a bien résisté en 2021
Malgré une conjoncture défavorable, la coopérative lamballaise a réalisé un résultat nettement positif en 2021. Elle s’inquiète…
« Tous les projets de la Cooperl sont examinés sous l’angle carbone »
« Tous les projets de la Cooperl sont examinés sous l’angle carbone »
La Cooperl a pour objectif d’accélérer la décarbonation de sa filière, de l’élevage jusqu’aux outils de transformation. Pour cela…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)