Aller au contenu principal

La truie communique son stress à ses porcelets

La baisse de la durée de contention diminue le stress des truies en maternité mais également celui de leurs porcelets.

La truie communique son stress à ses porcelets
© D. Poilvet

Pour le prouver, des chercheurs de l’université de Jérusalem, en Israël, et du Massachusetts, aux États-Unis, ont modifié une case de mise bas classique pour pouvoir ouvrir les bat-flanc et laisser la truie libre une partie de sa lactation. Un total de 77 truies et 997 porcelets ont été suivis. 

Lire aussi : « La sociabilisation des porcelets en maternité m’apporte beaucoup d’avantages »

La durée de contention de chaque truie après la mise bas est définie aléatoirement entre 3 jours et la totalité de la période de lactation (environ 21 jours). Les chercheurs ont mesuré le taux de cortisol accumulé dans les poils des truies et des porcelets le jour du sevrage. Ce taux de cortisol est un bon marqueur du stress chronique des animaux sur une période donnée. 

Lire aussi : Les cochettes reproduisent le comportement de leur mère

Pour chaque jour de contention supplémentaire, le cortisol augmente de 0,50 picogramme (pg)/mg et le pourcentage de porcelets sevré baisse de 0,40 %. De plus, pour chaque unité de cortisol supplémentaire dans les poils de la truie, le taux de cortisol augmente de 0,36 pg/mg chez les porcelets. Les chercheurs ont également relevé les performances de chaque portée. À partir de la troisième lactation, les truies avec une contention de courte durée (entre 3 et 10 jours) sèvrent plus de porcelets que celles avec une contention longue (entre 13 et 24 jours). Les chercheurs notent par ailleurs une tendance, pour ces mêmes truies, à un poids de portée plus important et moins de traitements médicaux pour leurs porcelets.

Côté biblio

Shortening sow restraint period during lactation improves production and decreases hair cortisol concentrations in sows and their piglets. Morgan et al. 2021. Animal.

Trouver le bon compromis sur la contention de la truie

Nicolas Villain, Chambres d’agriculture de Bretagne

 

 
La truie communique son stress à ses porcelets
© Chambres d'agriculture de Bretagne

« La contention est connue pour provoquer un stress chez la truie. Cette étude semble indiquer que ce stress peut se communiquer aux porcelets. Il peut avoir des effets négatifs sur leurs performances de croissance et leur santé. Réduire la contention des truies peut donc se révéler intéressant d’un point de vue technique et économique. Il ne faut cependant pas oublier qu’elle peut augmenter le risque de pertes par écrasement, particulièrement avec les truies hyperprolifiques. Si, dans cette étude, les chercheurs ont noté une amélioration des performances de sevrage avec une réduction de la contention, le nombre de sevrés est faible (10,4 pour les truies en contention courte) comparativement aux performances généralement observées en France. Il conviendra donc de trouver le meilleur compromis pour cumuler les bénéfices. »

Les plus lus

éleveur de porcs en maternité
« Des performances exceptionnelles avec la nouvelle maternité de notre élevage de porcs »

Vincent et Roger Prat atteignent des niveaux de performance très élevés depuis la mise en service de leur nouveau bloc…

porcs en engraissement
Comment rénover les engraissements des élevages de porcs avec des grandes cases?
Les grands groupes semblent séduire de plus en plus d’éleveurs dans le cadre d’une rénovation de bâtiments. Mais certains points…
éleveur de porcs et ses salariés
La considération : une clé de la fidélisation des salariés en élevage de porcs

David Riou est éleveur à Plouvorn, dans le Finistère. Pour fidéliser et motiver ses quatre salariés, il est attentif à l’…

bâtiment porcin
Comment organiser les zones de vie des porcs charcutiers en engraissement ?
De nombreux concepts de bien-être animal portent sur le fait de laisser le choix à l’animal. Concernant les zones de vie, leur…
salarié élevage de sélection axiom
Axiom se lance dans l’arrêt de la caudectomie des porcelets

À Usson-du-Poitou dans la Vienne, un des élevages de sélection des lignées femelles d’Axiom s’est engagé dans une démarche d’…

Sélection de porcs sociables
Danbred veut sélectionner des porcs « sociables »

 

Une étude du Seges, le centre de recherche de la filière porcine danoise, affirme que la sociabilité des porcs…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)